Société

Le vaccin contre la grippe provoque des convulsions chez les enfants



Mike Adams
Mercredi 12 Mai 2010

Le vaccin contre la grippe provoque des convulsions chez les enfants


Natural News, Mike Adams, 12 mai 2010


      Selon le journal australien The Age, la vaccination saisonnière antigrippale a plongé 57 enfants dans un état convulsif dangereux pour leur vie. Cette vaccination antigrippale a été pratiquée sur des enfants de moins de cinq ans pour les « protéger » de la grippe saisonnière. Seulement, après avoir été piqués, les enfants ont commencé à avoir des convulsions.


      L’enquête de contrôle de qualité n’a révélé aucun problème particulier dans le lot de vaccins. Ils ont tous passé le contrôle de qualité. En d'autres termes, les convulsions sont dues en fait à ce qui est mis intentionnellement dans les vaccins, et non pas à certains contaminants chimiques se trouvant là par erreur.


      Cela a laissé évidemment perplexe les médecins orthodoxes qui débitent tous que les vaccins sont parfaitement sains et ne pourraient jamais nuire à quelqu’un. Comme ça, au lieu de faire une pause pour étudier quel composant des vaccins pourrait plonger les enfants en état convulsif, ils vont de l'avant en recommandant que toujours plus de gens se fassent vacciner.


      Selon le journal The Age, Alan Hampson, le président du Influenza Specialist Group (groupe de spécialistes sur la grippe) d’Australie, « ...a conseillé aux jeunes gens en bonne santé, qui s’inquiétaient de la vaccination contre la grippe, d’envisager de se faire vacciner contre la grippe porcine. » Comme vous le voyez, aucune somme de preuves objectives n’est capable de briser l’emprise fantasmagorique de la vaccination sur l'esprit de la médecine moderne. Même après que les enfants commencent à tomber au sol en état convulsif juste devant eux, ils continueront à préconiser d’en vacciner toujours plus.



L'illusion de l'efficacité des vaccins


      La vaccination est étayée par un mythe aux consonances scientifiques, auquel adhèrent largement les médecins crédules et les scientifiques qui croient tout bonnement ce qu'on leur raconte plutôt que la réalité.


      Ce mythe repose sur la conviction selon laquelle l'injection de germes étrangers affaiblis dans le corps humain fera que le système immunitaire s'adaptera à eux en créant des anticorps qui empêcheront les infections à venir. Seulement, cette justification est pure affabulation. Dans la réalité, le système immunitaire ne peut que mettre en œuvre une réponse adaptative, quand il est bien pourvu en vitamine D. Et, si le patient est bien pourvu en vitamine D, il n'a pas besoin de se faire vacciner contre la grippe, car, avant tout, la vitamine D protège contre la grippe saisonnière.


      De cette manière, les vaccins « marchent » seulement chez ceux qui n'en ont pas besoin. Les gens qui ont le moins de protection contre la grippe à cause de leur carence en vitamine, ont aussi la plus faible réponse immunitaire aux vaccins. En d'autres termes, les vaccins ne marchent pas sur eux.


      Les enfants affectés d’une faiblesse neurologique [*] particulière sont très sensibles aux dommages neurologiques des vaccins. Ces dommages peuvent prendre la forme de coma, convulsions, autisme ou de paralysie partielle. Certains enfants vaccinés se retrouvent bientôt en fauteuil roulant, incapable de marcher, même s’ils étaient des vedettes de l’athlétisme avant la vaccination.


      Si vous êtes parent, n’exposez pas vos enfants à la piqûre des vaccins ! Pour en savoir plus sur les dangers vaccinaux (en anglais) :


Virginia, une athlète adolescente, en fauteuil roulant après la piqûre du vaccin :
www.naturalnews.com/027473_Guillain-Barre_Syndrome_swine_flu_vaccine.html


Vaccin contre la grippe porcine lié à la paralysie :
www.naturalnews.com/026866_swine_flu_flu_vaccine_swine_flu_vaccine.html


Une fillette à l’hôpital après s’être faite vacciner :
www.naturalnews.com/027395_swine_flu_hospital_vaccine.html


Troubles neurologiques liés au vaccin :
www.naturalnews.com/022642_vaccinations_survey_vaccination.html


Dix questions sur les vaccins auxquelles les médecins refusent de répondre :
www.naturalnews.com/027258_vaccines_flu_vaccine.html



Original : www.naturalnews.com/028773_vaccines_convulsions.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard


Notes du traducteur


* La faiblesse neurologique dont il est question ici n’est rien d’autre qu’une contamination de l’organisme aux métaux lourds, par du mercure en particulier. Les enfants héritent de la charge de métaux lourds de leur mère. La vaccination ne fait que rajouter la goutte de mercure qui fait déborder le vase. Tout ça a été démontré par environ 140 études mondiales et a fait l’objet d’un livre très important pour le simple quidam, Vérité sur les maladies émergentes. J’en avais déjà parlé ici :
www.alterinfo.net/Verites-sur-les-maladies-emergentes_a17092.html

      On peut affirmer que TOUTES les maladies émergentes ou étranges, telles que la sensibilité aux rayonnements électromagnétiques, sont dues à la présence de métaux lourds au sein des cellules. Le mercure, en particulier, a la faculté de supplanter les métaux catalyseur du métabolisme, avec pour résultat les divers degrés de dysfonctionnement constatés dans les fameuses maladies émergentes.

      Il est bien évident que la médecine orthodoxe, dont l’objet est de faire du profit en exploitant la souffrance humaine, ne reconnaîtra jamais ce fait puisque cela tarirait la source d’éclopés qui alimentent son commerce.


      Par ailleurs, le concept de vaccination, lui-même, est une énormité sortie du même tonneau que l’idée de la lutte entre espèces pour leur propre survie. Sur son site, le Dr Jean-Jacques Crèvecœur fait un exposé en vidéo sur l’action du monde bactérien, symbiotique, et non pas agressive, dans les organismes vivants tels que l’homme :
www.jean-jacques-crevecoeur.com/


      Ce qu’explique le Dr Jean-Jacques Crèvecœur sort en droite ligne des découvertes faites à l’origine par Antoine Béchamp et refaites périodiquement par d’autres chercheurs. Pour ceux que ça intéresse, il est question de cette réalité dans les notes à la suite de Le peuple microbien, le faux ennemi.




Mercredi 12 Mai 2010


Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires