ALTER INFO

Le texte intégral de la lettre du Président Ahmadinejad au peuple américain


Dans la même rubrique:
< >


Fars News
Dimanche 3 Décembre 2006



Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux,



Seigneur, hâte la venue de l'Imam caché ; fait de nous l'un des siens et l'un de ceux qui croient en lui et en sa mission !



A la grande nation américaine,



Si ce n'était l'ingérence multiforme de votre administration dans notre région et ses effets nocifs sur la

vie des gens qui la peuple,



Si vous n'étiez, comme vous l'êtes, si profondément croyants, si profondément en quête de justice et de liberté,

Si vous n'étiez exposés à un gouvernement dont l'essentiel de la tache consiste à chercher par tous les moyens possibles à falsifier les réalités, à entraver le flux libre d'informations,



Et si nous n'étions pas, nous tous, engagés par notre devoir envers la liberté, la dignité et le respect du genre humain, cette lettre n'aurait alors aucun motif d'exister.



Bien que la volonté divine ait placé géographiquement nos deux pays très loins l'un de l'autre, les valeurs humaines auxquelles nos deux grandes nations croient, rapprochent nos coeurs.



Les nations américaine et iranienne aspirent toutes deux à la vérité ; la justice, la perfection, la dignité sont autant de concepts qui leur tiennent à coeur.



Ces deux nations défendent l'universalisation des valeurs qui fondent l'humanité entière telles la magnianimité, l'altruisme, la solidarité et elles prennent plaisir à promouvoir le respect des droits humains, à soutenir le juste et l'équitable et à résister aux tyrans.



Servir les déséherités, les opprimés demeure leur désir commun et rien ne les excède autant que l'injustice, le déni du droit et le mépris de l'humain.



Américains et Iraniens haissent l'hypocrisie et le mensonge et ils vénèrent la foi, la verité et la franchise.

A l'appui de ces dires, vient la profonde conviction de nos deux nations respectives dans l'instinct de l'homme en qualité d'être capable d'atteindre les hauts degrès de la perfection spirituelle.



Chers interlocuteurs,

Notre nation n'a cessé depuis qu'elle existe de tendre la main à tous les peuples du monde. Des centaines de milliers de mes compatriotes vivent en paix et en parfaite symbiose dans votre pays. Nos liens de longue date, nos échanges et nos rapports ont survécu à tous les obstacles dressés depuis 30 ans par vos dirigeants.



Nous, Américains et Iraniens, avons des soucis communs et nous souffrons des travers de ce monde si chaotique si trouble.



La souffrance du peuple opprimé de la Palestine nous indiffère pas alors que le régime sioniste et ses politiques consistent à leur rendre la vie chaque jour plus insupportable. A l'heure où je m'adresse à vous, le régime sioniste continue, devant les caméras du monde entier, à saccager, à bombarder les maisons de ceux et de celles à qui appartient la Palestine. Il tue en pleine rue les élèves, les écoliers, les lycéens, plongeant ainsi dans le deuil des mères qui les attendent à la maison.



Il ne se passe pas un seul jour sans que les Sionistes ne commettent un nouveau crime.



Comme toutes les mères du monde, les mères américaines ou iraniennes, les Palestiniennes aiment et chérissent, elles aussi, leurs progénitures. Le fait qu'ils soient emprisonnés, torturés ou tués, les affligent. Et y a-t- il une mère qui ne s'endeuille pas jusqu'à la fin de ses jours de la mort de son enfant ?



Cela fait 60 ans que le régime sioniste a forcé à l'exil des millions de Palestiniens. Bien d'entre eux sont morts en exil à l'étranger ou encore dans les camps. Leurs enfants ont passé leur enfance et leur jeunesse dans les camps et ils comptent les jours pour pouvoir rentrer enfin en Palestine.



Vous savez mieux que quiconque que le soutien du gouvernement américain au régime sioniste reste permanent et entier. C'est ce même soutien qui encourage Tel Aviv à poursuivre ses crimes. L'administration américaine empêche le Conseil de sécurité de dénoncer le régime sioniste. Qui est-ce qui ose démentir ce bafouage systématique des droits de l'homme, ce mal affligé à toute l'humanité ?



Les Etats sont là pour servir les peuples. Aucune nation ne permet à son Etat de soutenir les oppresseurs. Mais, malheureusement, l'administration, sourde à son opinion publique, est le porte-étendard du soutien à ceux qui bafouent les droits du peuple palestinien.

Voyez l'Irak. Depuis l'offensive américaine, plus de 150,000 Irakiens ont été tués et des centaines des milliers d'autres ont été devenus sans abris. Et le terrorisme a augmenté, considérablement, en Irak. Rien n'a été fait pour réparer les ruines, reconstruire les infrastructures et éliminer la misère, en Irak. Ils ont attaqué l'Irak sous prétexte de l'existence des armes de destruction massive. Mais, il s'est avéré ensuite que cela n'était qu'un pur mensonge. Saddam a été renversé et les Irakiens s'en étaient réjouis, mais leurs difficultés et leurs douleurs se sont accentuées.

Actuellement, environ 150,000 soldats américains, stationnés, en Irak, sont éloignés de leurs familles. Un nombre considérable d'entre eux ont été tués ou blessés. Leur présence en Irak a porté un coup dur à la crédibilité de l'Administration et à la nation américaine. Les parents de ces soldats ont exprimé, à plusieurs reprises, leur mécontentement du fait que leurs enfants se trouvent en Irak, loin des milliers de kilomètres des Etats-Unis. Pourquoi on nous a amené ici ? Se demandent les soldats américains.

Je pense que vous n'êtes pas satisfaits du fait que des dizaines des milliards de dollars soient dépensés, chaque année, pour cette expédition militaire.

La nation honorée américaine,

Vous avez entendu que l'administration américaine détient ses opposants, de diverses régions du monde, dans des prisons terribles. Qui sont, Dieu le sait, ces prisonniers et quel sera leur avenir ? Vous avez entendu le drame de la prison d'Abou Ghraïb, en Irak et celui de Guantanamo. Bien entendu, les Etats-Unis justifient ces actions, au nom de la lutte contre le terrorisme, mais tout le monde sait que ces actions blessent les sentiments de la population mondiale, alimentent le terrorisme et ternissent l'image des Etats-Unis, auprès des nations.

Les actes contraires à la loi et à l'éthique de l'administration américaine ne se limitent pas à l'extérieur des Etats-Unis.

Vous constatez, vous-mêmes, qu’on retreint, chaque jour, un peu plus, les libertés civiles, à l'intérieur des Etats-Unis, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme. Même le domaine privé des gens a perdu, désormais, son sens. Les lois judiciaires et juridiques sont transgressées. Il y a une mise à l'écoute des conversations téléphoniques. On arrête toute personne suspecte. On passe à tabac ou tire sur les suspects, dans les rues. Je suis sûr et certain que le peuple américain désapprouve ce genre de comportements.

L'administration ne se sent responsable devant aucune organisation ni conseil. L'administration américaine a remis en cause la crédibilité des organisations internationales, y compris l'ONU et son Conseil de Sécurité.

Je veux aborder dans cette lettre tous les problèmes.

Ce ne sont pas les chars, les missiles et les bombes atomiques, mais plutôt une logique, reposée sur l'esprit de la justice et de la bienveillance, qui apporte l'autorité et l'honneur pour un Etat.

Il y a cette probabilité que les autorités américaines mettent le pays dans une situation plus défavorable, ce en cachant au peuple leurs actes et leurs programmes.

Certes, le peuple américain est mécontent de ce genre de comportements et d'actes et l'a exprimé, au cours des récentes élections de mi-mandat. J'espère que Bush a bien reçu le message du peuple américain, à la suite de ces élections.

La question qui se pose est de savoir si on ne peut, vraiment, gouverner d'une manière plus appropriée pour reconnaître, dans un esprit de la justice, les droits des nations, et mettre la richesse et le pouvoir au service de la paix, de la stabilité et du bien-être du peuple, au lieu de se lancer dans les agressions et les aventurismes militaires ?

Nous condamnons, tous, le terrorisme, car ce sont les populations innocentes qui en sont victimes. Mais, est-ce qu'on peut endiguer le terrorisme, par la guerre, la destruction et la mort des centaines de milliers d'innocents ? Nous avons devant nous l'expérience de l'attaque contre l'Irak. Qu'a rapporté au peuple américain, le soutien aux Sionistes ? C'est regrettable que l'administration américaine passe les intérêts des Sionistes occupants avant ceux de la nation américaine et d'autres peuples du monde. A suivre


Lundi 4 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires