Croyances et société

Le taux de fluorure homologué réduit considérablement l’intelligence



Heidi Stevenson
Mardi 21 Août 2012

Le taux de fluorure homologué réduit considérablement l’intelligence


Gaia Health Blog, Heidi Stevenson, 16 août 2012


      Une étude montre que les enfants perdent suffisamment d'intelligence pour chuter de la moyenne à bien en dessous du 25e centile [*] lorsqu'ils sont exposés à des concentrations de fluor dans l'eau considérées acceptables par l'EPA.
[* Ndt : Dans l’étude révélée ici, l’intelligence a été évaluée sur une échelle allant de 0 à 100. L’intelligence chiffrée au 25e centile est donc de moitié inférieure à la moyenne.]


      Le fluorure est une neurotoxine (poison agissant au niveau du système nerveux). Ce fait est clairement démontré par les conclusions d'une nouvelle étude prouvant que l'intelligence des enfants est réduite considérablement et de façon spectaculaire par l’ajout de ce poison dans l'eau potable à la concentration homologuée par l'Environmental Protection Agency (EPA, Organisme de protection de l’environnement).


      Les auteurs de Effect of fluoride exposure on the intelligence of school children in Madhya Pradesh, India [Effet de l'exposition au fluorure sur l'intelligence des enfants d'âge scolaire dans le Madhya Pradesh, en Inde] ont soigneusement éliminé les facteurs d’erreurs, comme le plomb, aussi capables d’avoir des effets négatifs sur l'intelligence. Ils ont écrit :

      Nous avons découvert une relation inverse significative entre l'intelligence et la concentration de fluorure dans l'eau, et entre l'intelligence et la concentration de fluorure dans l’urine...

      ...L'impact du fluorure sur l'intelligence a été rapporté par un certain nombre d'études. Beaucoup d'entre elles ont plusieurs défauts, comme l'absence de correction pour les facteurs perturbateurs et les marqueurs non biologiques, l’absence de quantification pour les autres polluants neurotoxiques, et ainsi de suite. En dépit de tous ces manquements, ces autres études suggèrent que le fluor affecte négativement l’intelligence.


      L'étude s’est focalisée sur des enfants de 12 ans de l'État du Madhya Pradesh, en Inde. Seuls les enfants dont l'eau potable contenait au moins 1,5 partie par million (ppm) de fluor ont été étudiés. Les 120 enfants fréquentaient tous une école gouvernementale. Leurs villages avaient des populations et des statistiques démographiques similaires. 50 autres enfants ont été sélectionnés dans une autre région du Madhya Pradesh où la fluoration de l'eau est inférieure à 1,5 ppm.


      Les enfants étaient répartis en groupes en fonction de la concentration de fluorure dans l’eau potable :

  • 1,5 ppm : 50 enfants
  • de 1,5 à 3,0 ppm : 39 enfants
  • de 3,1 à 4,5 ppm : 43 enfants
  • > 4,5 ppm : 38 enfants

          Le graphique ci-dessus montre une corrélation évidente entre le taux de fluorure dans l'eau et la concentration de fluorure dans l'urine des enfants. Il permet d’attester que la méthode utilisée par l’étude pour mesurer les taux de fluorure est correcte. [Clique pour agrandir]


          La teneur en fluorure de l'urine a été analysée dans des échantillons prélevés dans la première urine matinale. Les tests d'intelligence ont été faits à l’aide des Matrices progressives de Raven, et les scores ont été convertis en centiles. Ces centiles ont ensuite été classés en catégories :


    • Catégorie 1 : Intellectuellement supérieur : 95e centile ou plus.
    • Catégorie 2 : Au-dessus de la moyenne : du 75e centile au 95e centile.
    • Catégorie 3 : Moyen : du 25e centile au 75e centile.
    • Catégorie 4 : Inférieur à la moyenne : ≤ 25e centile.
    • Catégorie 5 : Déficience intellectuelle : ≤ 5e centile.

          Le graphique ci-dessus montre le degré d'intelligence trouvé chez les enfants en fonction de chaque taux de fluoration de l'eau. (Veuillez noter que la barre du groupe 1,5 ppm est mal représentée [par rapport à l’échelle indiquée à gauche]. Elle devrait être bien plus courte. Les trois autres barres sont aussi déportées, mais pas autant.)
    [Ndt : Cette représentation est déroutante. En effet, comme les barres représentent des emplacements dans les catégories 3 et 4 (de 3,16 à 4,45), plus les barres sont courtes, plus l’intelligence est grande.]


          Notez que du taux de fluorure le plus bas a résulté des enfants à l'intelligence un peu plus élevée que la moyenne. On devait s’y attendre car ceux qui ont la plus faible intelligence ne sont pas susceptibles de fréquenter les salles de classe [Ndt : ?].


          Le groupe d’enfants suivant le plus haut, celui des enfants qui ont bu de l'eau avec 1,5 à 3,0 ppm de fluorure, a perdu suffisamment d'intelligence pour passer presque entièrement en dehors de la fourchette moyenne (du 25e au 75e centile).
    [Ndt : Ce groupe est passé de la catégorie normale, 3,16, (c’est-à-dire, du 67e centile – donc au-dessus de la moyenne 50) à la catégorie 3,85 (32,5e centile – en dessous de la moyenne).]


          Le groupe d'enfants dont l'eau était fluorée entre 3,1 et 4,5 ppm a chuté bien en dessous du 25e centile, et les enfants dont l'eau portait des concentrations encore plus grandes de fluorure ont perdu encore plus de potentiel d'intelligence.


          Pour relativiser cela, considérez les normes de l'EPA. Ils permettent à l'eau d'être fluorée jusqu’à 4,0 ppm. C'est à l'extrémité supérieure du groupe dont l’intelligence avait chuté en moyenne de 34% [*] dans l'échelle sur cent.
    [* Ndt : L’intelligence est passée de la catégorie normale, 3,16, à la catégorie 4,23, soit 34% de perte.]


          Les auteurs ont conclu :

          En conclusion, les données de cette étude étayent le fait que les enfants exposés au fluorure risquent de voir le développement de leur intelligence compromis. Des millions d'enfants à travers le monde sont exposés à de fortes concentrations de fluorure dans l'eau, et sont donc potentiellement à risque. Dans l’intérêt des générations futures, une attention urgente doit se focaliser sur ce grand problème de santé publique.


          Tel que les auteurs le disent, des millions d'enfants dans le monde sont menacés par l'eau fluorée. Ces enfants ne sont pas originaires de pays frappés par la pauvreté. Selon la norme de l'EPA, rien de moins que 4,0 ppm de fluorure est juste parfait dans l'eau potable. D'innombrables enfants zuniens sont exposés à des concentrations de fluorure nocives pour le cerveau. L'Union européenne a un taux nettement inférieur. Il est, en effet, de 1,5 ppm, le chiffre utilisé dans cette étude comme concentration maximale normale.


          Apparemment, l'EPA n'a aucun problème avec le fait que les enfants zuniens perdent suffisamment d'intelligence pour passer d’au-dessus de la moyenne à une catégorie inférieure de 25 pour cent ! [Ndt : La question est : Qui dirige l’EPA ?]



    Sources


    Original : gaia-health.com/gaia-blog/2012-08-16/epa-approved-fluoride-level-severely-reduces-intelligence-science/
    Traduction copyleft de Pétrus Lombard




    Mardi 21 Août 2012


    Commentaires

    1.Posté par Sly le 22/08/2012 06:32 | Alerter
    Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
    Annuler

    Tout ça est voulu par ceux qui nous gouvernent, abrutir la masse le plus possible. Quand cela ne marche pas sur certaines personnes avec la télé, les boîtes de nuit ou autres. Ils utilisent la nourriture et l'eau. Pour ma part je ne bois que de l'eau en bouteille non fluoré et me brosse les dents avec un dentifrice non fluoré également à base de plantes.

    2.Posté par Crux le 24/08/2017 10:12 | Alerter
    Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
    Annuler

    La question que je me pose : Est-ce c'est réversible ? peut-on après arrêt et détox du Fluor (avec la Zéolite, Chlorella, ect..) recouvrer ce potentiel intellectuel perdu ?

    Nouveau commentaire :

    Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


    Publicité

    Brèves



    Commentaires