Palestine occupée

Le sommet du Golfe exige le retrait israélien des territoires arabes occcupés



Jeudi 17 Décembre 2009

Le sommet du Golfe exige le retrait israélien des territoires arabes occcupés
Le sommet du Golfe a clôturé  ses travaux au Koweït en réitérant son soutien à l'unité des rangs arabes et à la réalisation de la solidarité interarabe.
 
Le sommet a appelé à mettre fin à l'occupation israélienne de tous les territoires arabes occupés, aussi à l'arrêt des crimes perpétrés par l'occupation israélienne contre le peuple palestinien et à la levée du blocus imposé sur la bande de Gaza.
Dans son communiqué final le sommet du Golfe a affirmé que la paix juste et globale ne serait instaurée que par le retrait israélien de tous les territoires arabes occupés en 1967, conformément aux résolutions de la légalité internationale.
 
Dans ce contexte, le sommet a salué l'approbation par l'Assemblée Générale et le Conseil des droits de l'Homme du rapport de Goldstone, rapport qui a dénoncé  les violations israéliennes au droit international humanitaire lors de la guerre sioniste contre la bande de Gaza, réclamant le dédommagement des victimes et la poursuite des responsables de ces violations, en vue de les traduire en justice.
 
Les leaders du Golfe ont exhorté la communauté internationale à assumer ses responsabilités en vue d'arrêter  immédiatement les activités de colonisation et pour démanteler le mur de séparation érigée par Israël, soulignant la nécessité de ne pas permettre à l’entité sioniste de changer le statut de la ville sainte, al-Qods, et d'y sauvegarder les lieux saints.
 
Dans le même contexte, le sommet du Golfe a estimé que le dernier communiqué de l'Union Européenne qui rejette le changement des frontières du 6 juin /1967/ est un signe  que la communauté internationale a commencé à assumer ses responsabilités et confirme le droit des Palestiniens à l'établissement d'un Etat indépendant avec al-Qods pour capitale conformément aux principes du droit international, aux résolutions onusiennes et au principe de la terre contre la paix.
 
Le sommet a, en outre, insisté sur l'unité de l'Irak,  estimant que l'instauration de la sécurité et de la stabilité dans ce pays exige l'accélération de la réalisation de la réconciliation nationale irakienne, pour faire réussir le processus politique global qui devrait contenir toutes les composantes du peuple irakien.
 
Par ailleurs, le sommet du Golfe s'est félicité des efforts déployés par le gouvernement soudanais pour résoudre le problème de Darfour et parvenir à une solution pacifique négociée.
 
Sur un autre plan, le sommet a exprimé son regret à l'égard de la détérioration de la situation en Somalie, tout en appelant toutes les parties somaliennes à s'engager aux accords et aux engagements signés à Djedda en Arabie Saoudite.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 17 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires