Société

Le soda light au quotidien accroîtrait le risque d’AVC de 61%


Dans la même rubrique:
< >

Les personnes buvant du soda light quotidiennement accroîtraient leur risque d’accident vasculaire de 61% comparativement à celles ne consommant aucun soda, selon les résultats d’une étude publiés mercredi dernier.


Reda Cadi
Dimanche 13 Février 2011

Le soda light au quotidien accroîtrait le risque d’AVC de 61%
Cette étude a été menée par le Pr Hannah Gardener, épidémiologiste à l’université de Miami, auprès de 2 564 personnes de plus de quarante ans à New York dans le cadre d’un projet baptisé Northern Manhattan Study (Nomas). Le Pr Gardener et son équipe ont suivi pendant près de dix ans les habitudes de boissons de ces personnes.

Dans le même temps, 559 événements cardiovasculaires ont été observés. Or, au terme de son travail, la chercheuse, qui est le principal auteur de cette communication présentée à la conférence internationale annuelle de l’American Stroke Association, réunie la semaine dernière à Los Angeles, estime qu’il existe un lien entre la consommation de soda light et la survenue de ces événements. «Pour l’heure, nous ne connaissons pas les mécanismes qui pourraient expliquer ce lien», a-t-elle confié au site destinationsante.com. «Même après avoir pris en compte (d’autres) facteurs de risque de maladies cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle, le diabète, l’hypercholestérolémie, l’augmentation du risque a été de 48%.» «Si ces résultats sont confirmés par d’autres études futures, ils indiqueront que le soda light n’est pas le meilleur substitut aux boissons sucrées pour réduire les risques cardiovasculaires», a souligné le Pr Gardener pour qui le lien de cause à effet semble bel et bien établi. «Nous devons impérativement mener d’autres études pour confirmer cet état de fait, et surtout pour comprendre les mécanismes sous-jacents», affirme-t-elle.

Pour leur étude, les scientifiques ont demandé aux participants au début de la recherche la quantité et le type de soda consommé. A partir de leurs réponses, ils les ont groupés dans sept catégories allant de ceux ne buvant jamais de soda, à ceux qui en buvaient modérément (de un par mois à six par semaine) et quotidiennement (au moins un par jour). Durant une période de suivi de 9,3 ans, il y a eu 559 accidents vasculaires dans le groupe, y compris des attaques cérébrales ischémiques (provoquées par un caillot dans un vaisseau) et hémorragiques, résultant de la rupture d’un vaisseau sanguin. Les gros consommateurs de soda light avaient un risque d’accident vasculaire 61% supérieur aux autres. Les auteurs de l’étude ont pris en compte l’âge, le sexe et l’origine ethnique des participants, ainsi que le fait de fumer, d’être actif physiquement ou sédentaire ainsi que leur consommation d’alcool et leur régime alimentaire. Or, même après avoir tenu compte d’autres facteurs comme l’excès de poids et des antécédents de maladie cardiaque, l’accroissement du risque cardiovasculaire pour les buveurs réguliers de soda light était, comme l’a indiqué le professeur Gardener, encore de 48%.

Par ailleurs, selon le site 20 Minutes, une autre étude sur un groupe de 2 657 personnes, également menée dans le cadre du projet Nomas et présentée à la même conférence, indique qu’une forte consommation de sel de table - indépendamment de l’hypertension qu’elle provoque - est aussi liée à une très forte augmentation des attaques cérébrales ischémiques. Dans cette étude, les personnes qui consommaient plus de 4 000 milligrammes de sel par jour avaient un risque d’accident vasculaire cérébral plus que doublé par rapport à celles consommant moins de 1 500 milligrammes.Seulement un tiers des participants avaient une consommation de sel de table respectant les recommandations fédérales américaines de 2 300 milligrammes maximum quotidiennement, soit l’équivalent d’une cuillère à café. Et seuls 12% des participants se conformaient aux quantités maximum recommandées par l’American Heart Association de 1 500 milligrammes par jour. La consommation moyenne aux Etats-Unis est de 3 031 milligrammes par jour.



Dimanche 13 Février 2011


Commentaires

1.Posté par tout à fait thierry le 13/02/2011 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toute façon une chose est sure les soda et toute ces cochonneries qu'on bois depuis des lustres

c'est à jeté à la poubelle

toute ces cochonneries issue de l'industrie n'a qu'un but : nous empoisoné

faire de nous des zombies malade et les mêmes empoisonneur nous vendent les medoc

à proscrire avec les chips les autres soda ketchup mayoet autre sauce chimique

enfin bref si on faisais la liste on mangerai plus grand choses

2.Posté par Tout va très bien le 13/02/2011 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces boissons light contiennent ,je crois, de l'aspartam (édulcorant artificiel). Ce produit ne serait-il pas à l'origine de ces accidents vasculaires(?). Si dans ces boissons il y a bien de l'aspartame alors je suis très étonné que ces chercheurs n'aient pas fait le rapprochement ( vu les effets secondaires graves de ce produit). Qu'en pensez vous ? Merci

3.Posté par nabs le 13/02/2011 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout va tres bien

ce dont je suis sur c'est que le coca light contient de l'aspartame(pour les autres je ne sais pas) de plus
toutes les canettes et boites de conserves contiennent une fine couche de bisphenol A (derivé de l'acetone) qui est dangereux
pour l'organisme,systeme de reproduction..etc..!perso ça fait longtemps ke je ne bois plus de boissons gazeuses ni de canettes..!

4.Posté par Youyou le 13/02/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que voulez vous ? ils sont endormis par le système !Vous pouvez leur prouve ce que vous voulez ils ont les yeux et les voilé !

5.Posté par nabs le 13/02/2011 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans la meme veine,le fluor produit dangereux à la longue pour les gencives et les dents..de plus
il a une fonction anesthesiante et abrutissante du cerveau! trouver du dentifrice bio sans fluor ou en ettendant
n'en mettre qu'une fine couche sur la brosse à dent( elle meme contiennent du dioxyde de titane
qui a les memes proprietés nefastes de l'amiante)..!malheureusement on est entouré de produits dangereux
et il faut essayer de limiter la casse..!!

6.Posté par danmar le 13/02/2011 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je buvais pas mal de coka plusieurs par jour et j'ai fait un avc a 49 ans depuis je ne bois plus rien de tout cela

7.Posté par DJAMELITO le 13/02/2011 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’aspartame est la Cause.

Pour aller plus Loin, voici un reportage à voir d’Urgence :

8.Posté par mega le 13/02/2011 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est de la merde en boite!!!! c'est pareil j'ai arreté de m'empoissonner depuis des lustres,je ne suis pas en manque,au contraire ça me dégoute maintenant,en plus on devrait arreter leur filer du fric pour qu'il nous tue à petit feu,non merci,mais les zombies du mac-do et des sodas sont trop aveugler pour arreter et quand tu leur dit,c'est toi qui passe pour un débile.Enfin bref je ne dit plus rien, maintenant je parlerai à ceux qui ont vraiment envie d'ecouter.

9.Posté par DJAMELITO le 14/02/2011 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y en a marre de ces experts corrompus ! Pourquoi ? Ci-dessous un Article qui prouve les conflits d’intérêts (ou pots de vin) entre les industries de la malbouffe et les experts suppôts de ces industries :

10.Posté par twinpath le 14/02/2011 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les colas lights sont un des nids de l'aspartame, cette substance à fait l'objet de milliers de plaintes aux USA, elle a été retirée de la circulation pour être ensuite réhabilitée grâce à des contre expertises en partie financées par le producteur (Monsanto, également 1er producteur mondial d'O.G.M. et autres toxiques célèbres comme la dioxine, le Round-up, etc.).

Le Neurologue américain Russel Blaylock a fait des études poussées sur l'aspartame (E951) et montré par quels mécanismes les fonctions cérébrales sont (lentement mais sûrement) atteintes. Il donne dans ce court extrait son avis sur la raison de l'existence de ce poison :
http://www.youtube.com/watch?v=_fC1UaVRt6Q&feature=related

Le Bio devient incontournable, il est plus cher mais pas toujours (le bio de la marque des supermarchés par exemple), et peut être aussi que manger moins aidera, les docs sont d'accords avec ça en général, mais ils n'en parlent pas étant chapeautés par le lobby pharmaco-médical.


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires