Palestine occupée

Le secteur où se trouvait le poste d'observateurs de l'ONU était pilonné depuis plus de 24 heures (UNIFIL)


Dans la même rubrique:
< >

Le secteur libanais où se trouvait le poste d'observateurs de l'ONU était bombardé depuis plus de vingt-quatre heures, a déclaré à RIA Novosti un officier de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban sud (UNIFIL).


RIA Novosti
Mercredi 26 Juillet 2006

Le secteur où se trouvait le poste d'observateurs de l'ONU était pilonné depuis plus de 24 heures (UNIFIL)


BEYROUTH, 26 juillet - RIA Novosti.

L'interlocuteur de l'agence a requis l'anonymat, invoquant qu'il n'était pas habilité à faire des déclarations pour la presse.

Selon lui, l'aviation israélienne avait déjà effectué plusieurs raids sur l'ancienne prison de Khiam, qui se trouve à 150 mètres de la base des observateurs onusiens.

"Ce secteur a été soumis à plusieurs bombardements et la partie israélienne avait été avertie à plusieurs reprises que des bombes tombaient non loin de leur base dont la construction n'avait pas été prévue pour résister à de tels impacts. Cette fois une bombe a frappé le poste de plein fouet", a déclaré l'officier de l'UNIFIL.

Pendant le raid nocturne, quatre officiers de l'ONU ont été tués par l'explosion.

L'objectif visé par l'aviation israélienne était peut-être une ancienne forteresse datant de la domination française au Liban. Sous l'occupation israélienne (1982-2000) elle avait été réaménagée en prison. Après le retrait des troupes israéliennes du Liban sud, le mouvement Hezbollah avait installé dans la forteresse de Khiam le Musée de l'occupation. Il montrait dans quelles conditions les prisonniers libanais y étaient détenus.

RIA Novosti a appris qu'après le tragique incident au poste de Khiam, il a été suggéré au commandement de l'UNIFIL d'évacuer son personnel du pays. Le mandat des observateurs de l'ONU au Liban ne prévoit pas leur présence en cas d'actions armées. Une décision en la matière devrait être prise prochainement au siège de l'ONU à New York.

Une quarantaine d'observateurs onusiens sont actuellement en poste au Liban.


Mercredi 26 Juillet 2006


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires