MONDE

Le secrétaire général des Nations-Unis sous la pression internationale dans le rapport des crimes de guerre du régime israélien



Jeudi 5 Novembre 2009

Le secrétaire général des Nations-Unis sous la pression internationale dans le rapport des crimes de guerre du régime israélien
L'Assemblée générale de l'ONU a commencé mercredi à débattre du rapport de la Mission des Nations Unies d'établissement des faits sur le conflit à Gaza, qui estime que des crimes de guerre ont été commis en particulier par le régime israélien lors de l’offensive unilatérale lancée par le régime israélien contre la population civile de Gaza entre décembre 2008 et janvier 2009.
A l'issue du débat qui devait se prolonger jeudi, l'Assemblée générale devait adopter une résolution.

Plus de 40 pays se sont succédés depuis ce mercredi à la tribune de l’assemblée générale de l’ONU et un projet de résolution fait l’objet d’intenses tractations entre les pays arabes et les pays européens.

Un vote est attendu pour jeudi ou vendredi.

Les pays musulmans sont déterminés à ne pas laisser mourir le rapport Goldstone. Ils bataillent depuis plusieurs jours pour obtenir un large soutien au sein des 192 pays de l’assemblée générale de l’ONU, dont les résolutions ne sont pas contraignantes, mais ont un poids symbolique.

La résolution qu’ils défendent, approuve une résolution du Conseil des droits de l’homme, rejetée par beaucoup de pays Européens qui témoignent de leur soutien indéfectible au régime israélien. Elle demande également au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, de faire un rapport sur les enquêtes des deux camps, avant, le cas échéant, de renvoyer le dossier au Conseil de sécurité.

Le rapport de cette mission dirigée par le Juge Richard Goldstone, un ancien procureur au Tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie (TPIY) et au Tribunal sur le Rwanda (TPIR), a été transmis par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

Le Conseil des droits de l'homme a adopté le 16 octobre une résolution dans laquelle il approuve les recommandations contenues dans le rapport Goldstone et a appelé toutes les parties concernées à garantir leur mise en œuvre.

Le rapport a mis en lumière un certain nombre de cas concrets de violations des droits de l'homme et du droit international imputables à l'armée israélienne dans le territoire de Gaza. Il recommande que le Conseil de sécurité se saisisse de la question et intime aux parties l'ouverture d'enquêtes, à défaut de quoi, dans les six mois, le Conseil devrait référer la situation à la Cour pénale internationale (CPI).

La séance de l'Assemblée générale fait suite à une demande du groupe des Etats musulmans à New York, soutenue par les 118 membres du Mouvement des non-alignés, pour que soit examiné le rapport lors de la première semaine de novembre.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a demandé au régime israélien Israël et aux Palestiniens de mener « des enquêtes complètes, indépendantes et crédibles » conformément aux recommandations du rapport Goldstone.

Mercredi, l'observateur permanent de la Palestine, Riyad Mansour, a estimé que l'adoption par le Conseil des droits de l'homme du rapport Goldstone et de ses recommandations constituait une étape significative pour la fin de la « culture insidieuse » de l'impunité qui a trop longtemps prévalu et pour que justice soit rendue au peuple palestinien.

Plusieurs pays européens ne veulent pas que le Conseil débatte du rapport Goldstone. Un tel débat se heurterait de toute façon à un veto américain, font-ils valoir. Les représentants palestiniens vont devoir choisir. Ils peuvent édulcorer leur résolution, et emporter le soutien, politiquement important, du bloc européen. Mais dans la mesure où ils ont déjà assez de voix, ils peuvent aussi choisir de conserver l’intégrité de leur texte.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Jeudi 5 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires