Politique Nationale/Internationale

Le retour du caniche et l’appel aux nouvelles « croisades »


On se souvient que Nicolas Sarkozy a été élu président de la République française au mois de mai 2007. Le passage du relais US en Europe étant donc assuré, Tony Blair, le caniche de Bush, qui a apporté son soutien inconditionnel, contre le gré du peuple britannique, aux guerres d’agression contre l’Irak et contre l’Afghanistan, pouvait enfin céder son poste de premier ministre britannique. Ce qu’il fit en juin 2007.


Samedi 25 Avril 2009

Le retour du caniche et l’appel aux nouvelles « croisades »

Dans la foulée, Blair fut remercié pour ses efforts dans la défense des « bonnes » causes pour mater et civiliser les « sauvages », en étant nommé comme représentant du Quartet au Proche Orient pour y apporter la « paix ». Une tâche dont il s’est brillamment acquittée car il a su se montrer silencieux et patient en attendant que les sionistes finissent leur folie meurtrière de grande envergue à Gaza. Il s’est finalement rendu sur la bande de Gaza début mars 2009, en vrai gentleman, et pour la première fois depuis sa nomination comme représentant du Quartet, afin de faire part à l’humanité de son émotion devant la destruction massive, mais aussi de sa détermination à tout faire pour reconstruire Gaza. Nobles sentiments !

 

Des beaux parleurs comme Blair, on peut toujours en avoir besoin et on saura toujours leur trouver une place sur la scène internationale. En effet, voilà que le Times nous fait part ce jeudi 23 avril 2009 de son appel au monde pour faire la guerre contre « l’islam militant ». Monsieur Blair semble se préparer maintenant à une autre grande destinée pour mobiliser en faveur des nouvelles guerres « défensives » ou « préventives » contre le « terrorisme islamique », voire des guerres d’ « ingérence humanitaire », que s’apprête à mener le nouvel-ancien conseil d’administration de l’empire US en s’appuyant sur une « coalition internationale » de ses alliés bien connus, et pour promouvoir sa « démocratie » qu’il veut appliquer dans les territoires conquis.

 

Le journal rapporte que Blair s’est adressé à un forum sur la religion et la politique à Chicago au soir du mercredi 22 avril, pour appeler à combattre ce qu’il a appelé « l’islam militant », à l’instar du combat qui a été mené contre le communisme révolutionnaire !

 

Son discours intervient presque dix ans depuis sa première intervention à Chicago aussi lors de la crise de Kosovo où il a défini une « doctrine de la communauté internationale » qui rend légitime toute intervention, y compris militaire, en cas de crise humanitaire ou de grave oppression de la population civile.

 

Tony Blair a maintenu sa position en justifiant son intervention en Irak et en Afghanistan et en affirmant qu’il était pour le renversement de ceux qui opprimaient leurs citoyens.

 

Pour Blair les raison de la doctrine qu’il avait proposée il y a dix ans sont toujours aussi fortes aujourd’hui. Il rappelle les attentats à Mumbai, en Irak, et en Afghanistan, les tentatives de déstabilisation au Yémen et les camps d’entrainement des rebelles en Somalie, pour souligner qu’il ne s’agit pas d’un mouvement et d’un commandement unique, mais qu’ « il y a une idéologie commune », de « l’extrémisme jihadiste ». Et il pointe « des éléments parmi les dirigeants d’un grand pays, à savoir l’Iran, qui soutiennent et viennent à l’aide de ceux qui font recours à cette idéologie ».

 

Blair apporte tout de même son soutien à la politique de la main tendue d’Obama envers l’Iran pour ne pas donner prétexte au gouvernement iranien que l’Occident refuse le dialogue. Cependant il affirme que le but de ce dialogue doit être « de mettre un terme à la politique de déstabilisation menée par le régime iranien et à son soutien au terrorisme ».

 

Blair énumère différents conflits dans le monde, d’ « Israël » à l’Irak en passant par les Philippines et l’Algérie et il insiste qu’il est temps de se rendre compte qu’il y a un factor principal commun dans ces conflits ; parmi ceux qui se battent il y en qui le font « au nom de l’islam ».

 

Bien sûr Blair prend garde de souligner que le vrai islam est opposé à ce que « prêchent les extrémistes » et il soutient l’ouverture du président Obama envers le monde musulman, mais il avertit que cela pourrait créer « l’illusion de croire qu’il y a une autre alternative que de mener ce combat à son terme ».

 

Car pour lui il s’agit de vaincre « l’idéologie en tant que mouvement au sein de l’islam », car cette idéologie est incompatible non pas seulement avec l’Occident mais même avec les « musulmans ouverts et tolérants ». Il souligne l’importance de « soutenir les musulmans qui croient profondément à l’islam tout en croyant en la coexistence pacifique, et à s’associer à eux pour affronter et vaincre les extrémistes qui n’y croient pas. »

 

Blair affirme que cela ne suffit pas de renverser un régime despotique pour créer les conditions du progrès, mais qu’il faut mener un combat pour une victoire plus globale et mieux définie.

 

Ensuite, il définit une stratégie en six points qui inclut l’usage des forces armées en cas de nécessité. « Nous devons comprendre une seule chose : quand nous sommes appelés à nous battre, nous devons le faire. Si nous sommes vaincus quelque part, nous risquons d’être vaincus partout ».

 

Enfin Blair finit par nous offrir une fleur en affirmant qu’il « n’accepte pas du tout le point de vue qui prétend que la démocratie est irréalisable ou refusée dans le monde musulman. Bien on contraire, c’est seulement en incitant à plus de démocratie, bien que graduellement, que ce combat sera gagné ».

 

Merci Monsieur Blair, voilà ce qui est clair. Cependant, vous ne nous dites pas combien de nouveaux morts collatéraux cela risque de faire ?

 

Et puis, elle en est où la reconstruction promise de Gaza, Monsieur Blair. Et puisque vous y êtes, pourriez-vous ressusciter tous ces civils déchiquetés ?

 

IA

Le 25 avril 2009

 

 

PS. :

-          Pour être complet, je n’ai pas eu à traduire le texte du Times. En effet je suis tombé sur une traduction intégrale du texte sur un site canadien dont l’objectif déclaré est de « s’attaque à l’islamisme » et qui était ravi du discours de Blair tout en trouvant que Blair ne va pas suffisamment loin sur la vérité de l’islam.

-          L’autre site qui cite des extraits du discours de Blair est le site d’un conseil représentatif français bien connu pour son soutien farouche de l’état sioniste, dont le président a prétendu que 95% des juifs français soutiennent la politique de cet état, et qui mène un combat tambour battant contre tous ceux, en France ou ailleurs, qui osent afficher leur soutien aux mouvements de résistance palestinien ou libanais. C’est tout dit.

 

 

http://www.timesonline.co.uk/tol/comment/faith/article6153607.ece



Lundi 27 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par dino le 26/04/2009 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bair le blaireau s'est apparement converti au nazionisme, il aura donc un bel avenir....

2.Posté par jugurta le 26/04/2009 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Blair ... qu'a t-il réalisé depuis qu'il est envoyé pour " la paix " au MO ? rien, et on veut en faire le premier président de l'Europe ? c'est ça les nouvelles règles du jeu ? plus tu ferme les yeux sur les crimes d'Israël plus tu sera promu dans le NWO ?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires