Conflits et guerres actuelles

Le régime sioniste pêche en eaux troubles



IRIB
Mercredi 19 Septembre 2007

Les opportunistes sionistes, par la voix du Ministère des ‎affaires étrangères du régime de Tel-Aviv, n'ont pas pu cacher ‎leur satisfaction, concernant les propos odieux et ignobles du ‎Chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, qui a ‎affirmé, en s'alignant sur la politique anti-iranienne des Etats-‎Unis, que l'Iran cherchait à accéder aux armes atomiques. En ce ‎sens, il a appelé la Communauté internationale à faire face à ‎l'Iran. Suite aux récentes déclarations de kouchner, des voix se ‎sont élevées à travers le monde, même, parmi les pays ‎occidentaux, déclarations, dont le régime de Tel-Aviv s'est, ‎naturellement, réjoui. La guerre des nerfs lancée par l'Occident ‎contre l'Iran et l'exploitation faite par les Sionistes de cette ‎ambiance anti-iranienne ne sont pas choses nouvelles. Durant les ‎négociations Iran-Europe sur le nucléaire iranien, abstraction ‎faite des tergiversations des Etats-Unis, dans ce domaine, Israël ‎s'est, constamment, efforcé de profiter du climat anti-iranien, ‎qui a marqué, depuis 4 ans, les négociations sur le nucléaire ‎iranien. Dans ce contexte, on ne doit pas oublier de noter ‎quelques points marquants: Primo, les soutiens d'Israël aux ‎propos du Ministre français des affaires étrangères contre l'Iran ‎n'ont pour objectif que de détourner l'attention de l'opinion ‎publique de son arsenal nucléaire et de ses armes de destruction ‎massive, au Moyen-Orient. Et ce, au moment où la réunion ‎annuelle de l'Agence internationale de l'Energie atomique ‎‎(AIEA), ouverte, depuis lundi, à Vienne, a mis à son ordre du ‎jour l'affaire du nucléaire israélien. Les membres des Non-‎alignés (MNA), dans leur dernier communiqué, ont demandé à ‎Israël de démanteler ses armes atomiques et d'adhérer au TNP. ‎Il y a près de 7 ans que l'Assemblée générale de l'ONU a adopté ‎une résolution, dans laquelle, elle demandait au régime occupant ‎Qods d'adhérer au TNP. Par ailleurs, la Conférence de révision ‎de TNP a approuvé, pour la première fois, le caractère impératif ‎de l'examen des activités nucléaires israéliennes. En tout état de ‎cause, les Sionistes, non seulement, ont dit "non" aux demandes ‎de la Communauté internationale, mais encore, ont élargi leurs ‎arsenaux nucléaires, à tel point qu'Israël dispose, pour l'heure, de ‎plus de 200 ogives nucléaires qui mettent en danger la sécurité ‎du Moyen-Orient. Israël, aux côtés de l'Occident et sous la ‎houlette des Etats-Unis, tente, également, comme de coutume, ‎de tromper la Communauté internationale. Rappelons qu'Israël a ‎accédé, depuis 1960, aux armes prohibées et s'est quand même ‎soustrait au TNP, tandis que la France et l'Amérique parlent, ‎explicitement, de la fabrication d'une nouvelle génération ‎d'armes atomiques, et cela, à rebours du Traité de non-‎prolifération. En vérité, cette politique de deux poids, deux ‎mesures de l'Occident prouve qu'il a bien l'intention ‎d'instrumentaliser l'ONU et de l'AIEA, pour parvenir à ses ‎propres fins, et ce, comme toujours, au profit du régime ‎illégitime israélien. ‎


Mardi 18 Septembre 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires