Palestine occupée

Le récit amer de la prise d'otage d'un jeune de 17 ans, relaté par un soldat israélien


L'agence de presse Entekhab : Ce sont les premières heures du matin. Il fait encore sombre. Un groupe commando sort de l'obscurité afin d'enlever un soldat.


IRIB
Mercredi 26 Juillet 2006

 Le récit amer de la prise d'otage d'un jeune de 17 ans, relaté par un soldat israélien


Après des heures de surveillance, les forces commandos s'approchent enfin de leur objectif.

Tout de suite, le soldat s'est rendu compte qu'il était pris au piège.

Son regard tombe sur le fusil. Avec la crosse du fusil, on lui frappa sauvagement le visage, il tomba et le sang coulait partout.

Les kidnappeurs ont lié rapidement les mains du soldat, lui ont bandé les yeux, ils l'enlèvent et disparaissent dans les ténèbres.

C'est peut-être la fin d'un enlèvement, mais le cauchemar n'a que commencé. La mère du soldat en entendant la mauvaise nouvelle s'évanouit. Le père leva les mains vers le ciel. Les officiers commandants du soldat kidnappé promettent de faire tout pour sa libération.

Les compagnons du soldat jurent de le venger. Toute une nation s'est soulevée mais le cœur blessé et inquiet.

Personne ne connaît le sort du soldat ? Est-il blessé? Ses kidnappeurs respectent-ils au moins un comportement humain à son égard? Ou bien le torturent-ils jusqu'à la mort? Ou bien offensent –ils son honneur?

La pire des souffrances c'est l'absence de nouvelle d'un proche, d'un ami… Retournera-t-il à la maison ?

Si oui quand? Et dans quelles circonstances? Peut-on rester indifférent face à un événement si douloureux?

Les terroristes israéliens

Très certainement vous serez surpris, car tout ce que vous venez de lire n'a aucun rapport avec la capture du soldat israélien "Guilard Shalit''.

C'est le récit de la capture d'un palestinien à Naplouse, il y a 10 ans, j'en étais moi-même témoin en tant que soldat des forces défensives israéliennes IDF.

Le soldat que nous avons enlevé était un jeune adolescent de 17 ans; nous l'avons kidnappé car nous pensions qu'il avait des enseignements sur quelqu'un.

Une cagoule sur sa tête et les mains liés, nous l'avons transféré au siège d'interrogatoire Shin Bet connu sous le nom de "Colline des Cros "(à l'époque, nous pensions qu'une telle qualification sonnait bien).

Dans cet endroit on donnait des chocs violents aux prisonniers et on les privait pendant des semaines, même pendant des mois, du sommeil.

Personne n'écrit de telles choses dans les journaux, personne n'appelle les diplomates européens pour la libération d'un jeune soldat palestinien. Car il n'y avait aucune chose anormale à propos du kidnapping de ce jeune palestinien. Tout état normal.

Tout au long de 40 années d'occupation de la Palestine, nous avions enlevé des milliers de personnes comme Guilad Shalit a été kidnappé. On menaçait les prisonniers par arme, on les frappait sans pitié, ni juge, ni jury, ni témoin, rien.

Les familles ignoraient toujours le sort de leur fils. Lorsque les Palestiniens enlèvent quelqu'un cet acte relève du terrorisme, mais lorsque nous, nous faisons la même chose cela signifie que nous sommes en train de vaincre et d'anéantir les mauvais gens. Quels sont les suspects?

Peut-être un certain nombre dit ; les forces défensives israéliennes n'enlèvent pas les personnes sans justification. Ces personnes ne sont que des suspectes.

Vraiment c'est un grand mensonge. Dans toutes ces années où j'étais dans l'armée, je me disais: quel motif pousse une personne à devenir un suspect ? Qui est-ce exactement un suspect?

Et pourquoi? Qui a le droit d'enlever un adolescent de 17 ans?

Qui a le droit de le torturer ou probablement le tuer?

L'interrogateur de 26 ans du siège de Shin Bet? Celui de 46 ans?

Ces interrogateurs ont d'autres choses dans la tête que l'interrogatoire? Qu'examinent-ils ces interrogateurs? Qu'est ce qu'ils prennent en considération ? Si ces suspects sont vraiment coupables pourquoi on ne les traduit pas devant les tribunaux?

Tout ce qui croit que les forces défensives israéliennes et le siège de Shin Bet, qui n'ont aucun document à l'appui, font tout leur possible pour ne pas violer les droits de l'Homme ; ces personnes sont vraiment simples. Sinon ils auraient peut-être fait l'objet d'un lavage de cerveau.

Il suffit seulement que quelqu'un lit nos serments ; des soldats qui sont des exécuteurs des interrogatoires des camps; en ce moment là, il comprendra l'ampleur de nos actes immoraux.

A présent des centaines de prisonniers sont détenus de manière barbare dans les prisons de Shin Bet et d'autres dans des cachots; des prisonniers qui n'ont jamais été traduits devant un tribunal et n'y comparaîtront jamais. Les Israéliens restent de marbre face à cette affaire.



La responsabilité des Israéliens:



Le jour où Guilad Shalit a été kidnappé je me trouvais dans un taxi. Le chauffeur ma' dit : " Nous devons aller à Gaza et par là nous devons tirer sur chaque palestinien afin que quelqu'un d'entre eux se fatigue et libère le capture.

Il n'est pas clair que telle opération puisse le retourner vivant Guilard à la maison.

Mais au lieu de procéder aux actes terroristes réciproques dont la Communauté palestinienne est aussi impliquée, nous devons libérer les soldats et les civils palestiniens kidnappés.

Il s'agit d'un acte juste qui pourra, nous apporter enfin la paix et la coexistence pacifique dans ces régions.

Oh! Que le Diable soit maudit !

Si c'est la seule voie qui permettra que Guilard revient à nous sain et sauf; nous lui devons cela; nous nous en sommes responsables.

Eric Dumant, un soldat réserviste de IDF et en même temps responsable de l'Organisation pacifiste "Courage rejette les ordres"


Mercredi 26 Juillet 2006


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires