Sciences et croyances

Le réchauffement global sur la Terre durera plus de 1.000 ans


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 24 Mars 2018 - 00:32 Dieu est unique et transcendant


La période de réchauffement global sur la Terre dû aux émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère durera plus de mille ans.


RIA Novosti
Vendredi 2 Février 2007

Le réchauffement global sur la Terre durera plus de 1.000 ans


Ce pronostic est formulé dans le rapport publié vendredi à Paris à l'issue des travaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Les émissions de dioxyde de carbone déjà effectuées et futures contribueront au réchauffement et à l'élévation du niveau de l'Océan mondial pendant plus de mille ans, lit-on dans le rapport.

De l'avis des experts du monde entier qui ont discuté durant quelques jours à huis clos au siège de l'UNESCO à Paris, l'activité de l'homme est la cause principale du réchauffement mondial et d'autres changements climatiques observés depuis la moitié du 20e siècle.

Selon le rapport, les changements climatiques dépendant à 90 % de l'activité de l'homme. Le rapport précédent publié en 2001 mentionnait la dépendance des changements climatiques de l'activité de l'homme à 66 %.

Les experts ont examiné plusieurs scénarios d'évolution de la situation écologique sur la planète. Selon le plus optimiste d'entre eux, vers 2100, la température moyenne du globe augmentera de 1,8 à 4 degrés par rapport aux vingt dernières années du siècle dernier.

Selon le scénario le plus pessimiste la température moyenne augmentera de 6,4 degrés.

Le réchauffement global aura pour conséquence l'élévation du niveau de l'Océan mondial, vers la fin du 21e siècle, de 18 à 59 cm, les périodes de canicules et de précipitations abondantes seront plus fréquentes, les cyclones et les ouragans seront plus violents.

A la suite du changement climatique, aux différentes catégories de réfugiés et de migrants viendra s'ajouter la catégorie climatique. Selon les experts, vers 2100, le nombre de migrants climatiques peut constituer environ 200 millions.

Selon l'organisation écologique internationale Greenpeace, le rapport des experts doit être un signal d'alarme pour toute l'humanité, avant tout, pour les gouvernements.

Si le rapport précédent appelait à se réveiller, le rapport actuel est un signal d'alarme, affirme Greenpeace dans une déclaration publiée à Paris.

Cette organisation estime que le rapport des experts contient deux nouvelles : une bonne et une mauvaise.

L'amélioration considérable de notre compréhension du système climatique et de l'influence de l'homme est une bonne nouvelle. Mais il y a aussi une mauvaise nouvelle : plus nos connaissances s'enrichissent et plus dangereux nous semble notre avenir, indique la déclaration de Greenpeace.


Vendredi 2 Février 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires