Croyances et société

Le racisme est interdit en Islam


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


Que pense l'Islam du Racisme


amourislam
Lundi 20 Février 2017

Le racisme est interdit en Islam
1- L'Islam considère le racisme comme un état d'esprit et une pratique abominables relevant de l'époque de l'ignorance. Dès son apparition, l'Islam a aboli toute sorte de discrimination fondée sur la race, la couleur, la fortune, l'honneur ou la noblesse. Il prône l'égalité entre tous les êtres humains ; seule la vertu (la crainte de Dieu) peut servir de critère de distinction entre les uns et les autres :

« Ô vous les hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. » Coran 49.13

En principe, la piété est le seul critère de distinction. Les différences d'origine, de couleur, de langue, de nationalité ne sont que des signes de reconnaissance dans cette diversité inhérente à la création divine.

L'hétérogénéité du premier noyau constitué autour du Prophète traduit le caractère universel et antiraciste de l'Islam. Ce noyau était composé d'Arabes, d'Africains, de Persans, de Romains, etc.

2- Le Prophète Muhammad a dit : « Dieu ne regarde ni vos formes ni vos corps mais Il regarde vos coeurs et vos actions. »

« N'est pas des nôtres celui qui prône le racisme, ni celui qui se bat ni celui qui meurt pour une cause raciste » hadith

Il a réaffirmé ces principes lors de son discours d'adieu :

« Ô gens votre Dieu est Un et votre ancêtre est un. L'Arabe n'a aucun mérite sur le non Arabe, ni le blanc sur le noir, sauf par la piété... « Ô gens, vos sangs, vos biens, vos honneurs sont inviolables jusqu'à la rencontre de votre Seigneur, aussi inviolables que ce jour-ci, en ce mois-ci dans ce lieu-ci. »

Il apparaît ainsi que la couleur, la race, le rang social, la nationalité, l'origine n'ont aucune valeur en Islam. Il n'y a pas de supériorité d'une race sur une autre ni d'une couleur sur une autre. Les gens sont égaux comme les dents d'un peigne, disait le Prophète.

L'histoire nous enseigne que grâce à l'Islam, la communauté musulmane a pu intégrer en son sein des gens de couleurs et d'origines différentes, de catégories et de croyances différentes, de rangs différents.

3- Le racisme est un mal d'origine satanique. Iblis fit acte de racisme en refusant de se prosterner devant Adam, prétendant être mieux que lui : « Tous les Anges se prosternèrent à l'exception d'Iblis qui s'enfla d'orgueil et fut du nombre des infidèles. Allah lui dit :

« Ô Iblis, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes mains ? T'enfles-tu d'orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés ? » « Je suis meilleur que lui, dit (Iblis,) Tu m'as créé de feu et Tu l'as créé d'argile. » 38.73-76 ; 7.12

Le racisme étant la cause du rejet du message de l'Islam par les Juifs et même par certaines tribus arabes pour la simple raison que le Messager ne fût pas de leur clan.

C'est pourquoi, il n'est pas permis à un musulman de faire la distinction entre les gens sur la base de ces critères auxquels l'Islam n'attache aucune importance, si ce n'est la nécessité de l'identification.

Comme il n'est pas permis à un musulman de prendre part à une bagarre ni à un combat au nom de la tribu, du clan ou de la race, par vengeance ou par agression sauf en cas de légitime défense ou pour venir en aide à la victime. Dans ce cas, il est obligatoire d'apporter aide et assistance à sa tribu, à sa patrie ou à sa nation quand elles sont attaquées ou victimes d'agression quelconque.

Dieu dit dans le Coran : « Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) parce qu'ils sont agressés. » 22.39

Le Prophète a défini le racisme comme étant le fait d'aider son clan dans l'injustice. Ce qui signifie qu'il n'est pas interdit d'aider son clan dans une situation de légitime défense ou dans l'accomplissement du bien : « Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. » Coran 5.2

Quoi qu'il en soit, le Coran ordonne aux croyants l'équité et l'impartialité dans les prises de position ainsi que dans l'arbitrage et le témoignage. Il leur ordonne d'être du côté de la justice même contre eux-mêmes, contre leurs amis ou leurs parents.

« Ô vous qui croyez ! Pratiquez constamment la justice et soyez témoins pour Dieu même contre vous-mêmes, ou contre vos frères et soeurs et les proches parents. » 4.135

« Que la haine envers un peuple ne vous incite pas à commettre des injustices. » 5.8

Abu Dharr, au cours d'une altercation, avait invectivé Bilal en lui disant "fils de négresse". Bilal s'est plaint au Prophète lequel convoqua Abu Dharr et le blâma : tu portes des séquelles de l'ignorance, lui a-t-il dit.

L'Islam fait interdiction au musulman de se vanter de sa lignée, de sa noblesse, de son rang ou d'un titre quelconque.

Le Prophète a nommé Ussama fils de Zaïd à la tête de l'armée alors qu'il était très jeune et "fils d'esclave". En outre, de grands stratèges et d'éminents compagnons étaient sous son commandement. Pour ce faire, il n'avait pas tenu compte de son âge, ni du passé de ses parents.

C'est grâce à ses valeurs humanitaires, à l'idéal unitaire et de justice que l'Islam à pu réunir sous sa bannière des Arabes et des non Arabes, des noirs et des blancs, des riches et des pauvres, des musulmans et des non-musulmans, enfin des gens de tous bords, de toutes catégories et de toutes confessions. Lorsque les juifs étaient bannis et persécutés par l'Occident, ils n'avaient pu trouver refuge que dans le monde musulman qui leur offrit les moyens et la liberté nécessaires à la prospérité de leur peuple et au développement de leur culture.

Cependant, peu de gens font cas de ces idéaux et de ces valeurs sublimes. Certains ont malheureusement tendance à prendre parti pour leurs amis ou leur clan dans des litiges ou des rixes de manière injuste et sans en connaître les motifs. Ils n'hésitent pas à venir en aide à l'agresseur ou à témoigner en sa faveur pour peu qu'il soit des leurs. Il suffit de voir un membre de sa famille ou de son clan l'objet d'une bagarre pour se précipiter sur la partie adverse quand bien même elle est agressée.

Il s'agit là d'un péché assimilé au faux témoignage, relevant donc des péchés majeurs dont on connaît la gravité. Le racisme nourrit la xénophobie et la haine entre les hommes. Il fut et ne cesse d'être à l'origine des guerres dévastatrices. Ainsi les deux guerres mondiales, l'affrontement sanglant des Hutus et des Tutsis, ne sont que des exemples récents des conflits de nature raciste et tribale.

4- Le nationalisme est une idéologie fondée sur le racisme. Il cultive un amour exagéré qui frôle le culte de la race ou de la nation. L'Islam prône la fraternité religieuse qui doit servir de base aux relations de coopération et d'entraide dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété, loin du péché et de la transgression. Tout lien fondé sur la race, la nation ou le sang est un lien voué à l'échec, qui ne tardera pas à se défaire. Au nom du nationalisme, les Arabes se sont ligués contre l'Etat musulman Ottoman. Ils ont fait le jeu des ennemis de l'Islam. Ils s'étaient trouvés dans la même tranchée que la soldatesque du sionisme et du colonialisme.

Par ailleurs, le nationalisme arabe a été créé dans les loges maçonniques ; il fut alimenté et encouragé par les partisans des idéologies nihilistes. Ce nationalisme est basé sur la laïcité dont l'hostilité à l'Islam n'est plus à démontrer.

Les adeptes de ce nationalisme tentent de l'ériger en religion à la place du Christianisme et en particulier de l'Islam. Ces derniers n'ont jamais caché leurs ambitions tendant à substituer le nationalisme aux religions révélées. Cela fait partie de leurs slogans, tels que :

« l'Arabisme a existé avant l'Islam et le Christianisme, l'Arabisme est notre religion. Il faut qu'on le défende comme les musulmans défendent le Coran de Muhammad et les Chrétiens défendent l'Evangile de Jésus »

« Nous sommes des Arabes avant Moïse, Jésus et Muhammad »

« l'unité arabe est une réalité mais l'unité islamique est un rêve »

Un nationalisme fondé uniquement sur l'amour du clan, qui méconnaît les notions de vérité et de justice, de Dieu et de la religion, est un nationalisme fallacieux et sans fondement . C'est pourquoi le nationalisme arabe n'a pas réussi à constituer un front uni contre l'agression sioniste.

La défaite des Arabes dans le conflit du Moyen Orient n'a-t-elle pas pour cause cette idéologie raciste qui s'est avérée incapable de les unir sous sa bannière et encore moins de les mobiliser ? Les Juifs mènent le combat au nom de la religion, et les Arabes au nom de la laïcité. Les Juifs utilisent les versets de la Torah comme slogans mobilisateurs et les Arabes se détournent du Coran et méconnaissent la vérité qu'il leur annonce.

Le caractère islamique du conflit fut noyé dans une propagande nationaliste sans cesse démentie par la réalité d'une nation morcelée et désunie. Sur le terrain, l'unité des Arabes s'est révélée impossible à cause des obstacles frontaliers et des dissensions intestines aggravées par un processus de normalisation des relations avec Israël. Le conflit, une fois dépouillé de sa dimension religieuse et par suite de l'échec de l'déologie nationaliste, s'est vu enfermé dans les limites étroites de la Palestine, voire réduit, non pas au peuple palestinien, mais encore aux seules factions laïques de la résistance. De ce fait, les peuples musulmans se sont trouvés malgré eux à l'écart d'un conflit qui les concerne au premier chef.

http://amourislam.over-blog.com/article-2337046.html http://amourislam.over-blog.com/article-2337046.html



Lundi 20 Février 2017


Commentaires

1.Posté par yukof le 20/02/2017 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" il n'est pas permis à un musulman de prendre part à une bagarre ni à un combat au nom de la tribu, du clan ou de la race"
un rappel qui va faire refrogner les esclaves des drapeaux et des frontières coloniales qui sont nombreux ici ...

"Par ailleurs, le nationalisme arabe a été créé dans les loges maçonniques ; il fut alimenté et encouragé par les partisans des idéologies nihilistes. Ce nationalisme est basé sur la laïcité dont l'hostilité à l'Islam n'est plus à démontrer."
Tout à fait d'accord , les nationalistes arabes se sont toujours affrontés avec les musulmans pour leurs imposer un systèmes occidentale n'ayant rien à voir avec l'islam . Pire encore , ils vont voulut désislamiser des nations entières en tentant de dévoiler les femmes , rendre licite la fabrication et la vente d'alcool , les jeux de hasards etc ...

"Les Juifs mènent le combat au nom de la religion, et les Arabes au nom de la laïcité. Les Juifs utilisent les versets de la Torah comme slogans mobilisateurs et les Arabes se détournent du Coran et méconnaissent la vérité qu'il leur annonce. "
C'est ce qui a fait que les sionistes ont eux victoires sur victoires sur des nationalistes arabes divisés entre eux et tyrannique envers leurs propres peuples .

"Au nom du nationalisme, les Arabes se sont ligués contre l'Etat musulman Ottoman. Ils ont fait le jeu des ennemis de l'Islam. Ils s'étaient trouvés dans la même tranchée que la soldatesque du sionisme et du colonialisme"

un rappel historique qui ne fait pas de mal ... vraiment cette article va faire hurler pas mal de personnes , et j'ai ma petite idée sur qui va l'attaquer ...

2.Posté par water water le 07/04/2017 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Stop, on mélange tout.
Le coran reconnait l'appartenance tribale de peuple, de langue de race, avec.un seul code d'honneur la croyance en dieu.

La république, cette pensée humaine a tout détruit tribu peuple famille et jusqu'à l'individu , il ne reste que le citoyen créature sans ame ni sexe ni passé ni avenir et encore moins un au dela. Tout a été fait au nom de Idom et la statut Zeus.

La France est de race blanche, de culture latine grec et de religion chrétienne.
Le bled est multi peuple et tribu de culture arabe et berbère , de religion musulmane.

La république, cette pensée humaine, nous a imposé par la force des armes un Islam version Zaouia , laicisé par le format 1905, avec des mosquées républicaine jusqu'aux fondations, et pour finir bénédiction importée du temple du feu chez le templier Kamanai.

Question :

Les hommes sous la religion de dieu, cette religion n'est plus à la mode.
Dieu sous la religion des hommes, c'est le choix des nations civilisées depuis trés longtemps.

3.Posté par Saber le 07/04/2017 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Au nom du nationalisme, les Arabes se sont ligués contre l'Etat musulman Ottoman

Les rebelles saouds étaient des nationalistes arabes ? Le mensonge ne connait pas la honte.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires