RELIGIONS ET CROYANCES

Le rabbin qui parle avec le Hamas : « Eux et nous, au nom de Dieu »


Dans la même rubrique:
< >

Rabbin de la colonie de Tekoa, à côté de Bethlehem, et fondateur du mouvement qui a conduit les colonies religieuses dans les Territoires occupés palestiniens, le rabbin Menahem Fruman est presque offusqué de notre stupeur de découvrir ses rapports avec le Hamas. « Je précise que mes rapports avec le Hamas se poursuivent depuis 25 ans au moins », nous dit-il, « du reste, j'entretiens aussi des rapports avec le cheikh Tantawi al-Azar et avec tous les leaders religieux que j'arrive à côtoyer. J'ai été en contact pendant des années avec le cheikh Ahmad Yacine, qu'Israël a assassiné il y a deux ans. Je considère qu'avoir passé toute ma vie à chercher un dialogue est un devoir religieux, parce que c'est la seule contribution pour construire la paix et, donc, servir mon Dieu.


Alter Info
Vendredi 18 Août 2006

Second World Congress of Imams and Rabbis for Peace
Second World Congress of Imams and Rabbis for Peace



Il manifesto, Analena Di Giovanni


Je suis convaincu depuis des années que le conflit israélo-palestinien n'est pas tant un problème politique que religieux et culturel. La seule solution pour ça est la reconquête de Jérusalem comme ville sainte, capitale de la paix dans le monde. Cette terre est sacrée : elle n'est ni aux palestiniens ni aux juifs. Mais le conflit qui s'y perpétue afflige le monde entier. Et l'affrontement avec l'Occident, représenté par les juifs, et l'Islam, représenté par les palestiniens. Apporter la paix ici serait l'apporter dans le monde entier. Moi je n'appelle pas cette terre Israël : pour moi c'est la Terre Sainte, elle est à tous et le projet sioniste est un projet anti-religieux ».


Vous considérez donc que le dialogue est possible ?

Notre religion est très proche de l'Islam. Nous sommes tous deux soumis à la loi divine, elle imprègne toute notre vie, politique, intellectuelle, physique, sexuelle. Les devoirs et les interdits sont présents dans toute sphère. En cela, nous sommes pareils. Avec l'aide de Dieu nous pouvons construire un pont entre nos peuples. Mais d'abord, nous juifs, devons nous libérer de notre arrogance et de nos oeillères ; j'ai passé des années à étudier l'Islam parce que je considérais que c'était mon devoir de le comprendre. Pour construire un dialogue, pour le bien de l'humanité. C'est notre devoir comme leaders spirituels de nos peuples. Ahmad Yacine avait l'habitude de me dire : toi et moi, Menahem, nous ferions la paix en cinq minutes...


Si la vie cohabitation entre juifs et palestiniens est possible sur la base d'une adhésion à des principes religieux, comment se fait-il qu'il y ait 1000 soldats en garnison à Hébron pour séparer les deux communautés ?

Mon fils est parmi les soldats de Hébron. C'est pour protéger le petit îlot juif des 300 000 palestiniens qui les entourent...


Et le cheikh Yacine était d'accord avec vous en ce qui concerne Hébron ?

Tout ce que je peux dire c'est que s'il y avait une chose que nous avions en commun c'était notre attitude : cette terre appartient à Dieu. Et nous n'en sommes que les hôtes.


Que pensez-vous du conflit en cours entre Israël et le Hezbollah ?

La position d'Israël est ridicule. Ils ne peuvent pas prétendre résoudre un conflit contre le Hezbollah avec des armes. Ce sont des religieux. Ils sont le parti de Dieu. Ils doivent nous laisser à nous religieux le devoir de résoudre les conflits. Mais l'empereur du monde, Monsieur Bush, ne sait pas dialoguer avec les communautés religieuses.


Ces 25 années de rapports avec Hamas pourront-elles servir dans la libération des deux soldats ?

Avec l'aide de Dieu. Je ne peux pas dire que je suis optimiste ; je suis en contact avec les leaders du Hamas, aujourd'hui (mardi 1er août) j'ai déjà parlé trois fois avec Ismaïl Haniyeh, mais c'est une situation très, très difficile.

Analena Di Giovanni

- Traduit de l'italien par Marie-Ange Patrizio

Second World Congress of Imams and Rabbis for Peace
Second World Congress of Imams and Rabbis for Peace

Rabbin Israël Weiss à l'Iran : Nous prions pour qu'Israël cesse d'exister

Le rabbin Israel David Weiss de Naturei Karta a dit dans une interview avec une agence de presse iranienne : « Israël a été établie au nom du Judaïsme, mais est impure et dénuée de Dieu. Nous sommes confiants qu'elle cessera d'xister ».


Rabbin Israël Weiss à l'Iran : Nous prions pour qu'Israël cesse d'exister
Dans l'interview qui a eu lieu à New York, le rabbin Weiss a ajouté : « Nous ne savons pas combien de sang encore devra être répandu jusqu'à ce qu'Israël cesse d'exister, mais nous prions Dieu que ce souhait soit accordé avec un minimum d'effusion de sang et de perte ».

Weiss a parlé de la main faible d'Israël dans la guerre de terreur et a dit : « En 1967, si vous aviez dit quelque chose au sujet d'une remise d'une partie de la Bande de Gaza aux Palestiniens, les gens vous auraient tués. Maintenant, vous voyez qu'Israël, après plus de cinquante ans, essaye de vaincre la résistance palestinienne, mais n'y arrive pas ».

Concernant le problème démographique, il a dit : « La population musulmane en Israël croît rapidement et, dans les années à venir, la majorité de l'état sera musulman ».

« Tant qu'Olmert et son gouvernement s'affaiblissent, cela est bien, mais nous préférerions une révolution générale en Israël. Olmert attendait un miracle, mais le Liban lui a montré le contraire. Dans la Torah, elle dit qu'un gouvernement illégal de juifs est considéré comme une révolte contre Dieu et, par conséquent, Dieu ne les aidera pas », a-t-il continué.

Il a été demandé à Weiss quelle solution il suggérait pour les musulmans, les chrétiens et les juifs afin de vivre en paix et en sécurité, côte à côte. En réponse, il a répondu : « Nous et les musulmans avons vécu côte à côte durant des centaines d'années sans problème. En ce temps, il n'y avait pas d'ONU et pas de droits de l'homme. Le problème aujourd'hui n'est pas la religion, mais plutôt le sioniste. Le sioniste tire profit de la religion et considère tous ses opposants comme antisémites ».

Traduction : manar-fr.com


Vendredi 25 Août 2006


Commentaires

1.Posté par winnie Dossa le 19/08/2006 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu vous bénisse monsieur le Rabin. Avec de vrais juifs religieux comme vous, nous pouvons espérer. Prions pour l'avènement rapide de la masse critique des gens de bien afin que le monde retrouve la paix, la sérénité dans la fraternité humaine et la solidarité Amin.
Honte à Bish et à ses sbires.

2.Posté par hicham le 26/08/2006 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tant que musulman , nous avons rien contre les juifs qui ne mêlent pas le faux à la vérité, et ceux qui oeuvrent pour la justice. Au contraire, Dieu nous ordonne d'être bienfaisants et juste avec eux.
" Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes." ( le Coran 60/8-9)

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires