Proche et Moyen-Orient

Le quartette pour le Moyen-Orient à Charm el-Cheïkh



Lundi 10 Novembre 2008

Le quartette pour le Moyen-Orient à Charm el-Cheïkh
L'Egypte est l'hôte d'une réunion du Quartette pour le ‎Moyen-Orient, dont les membres, Etats-Unis, Union européenne, ‎Russie et ONU, se sont retrouvés à Charm el-Cheïkh pour ‎s'entretenir du processus des pourparlers arabo-israéliens. Etaient ‎présent à cette réunion, les chefs de la diplomatie russe, française et ‎américaine, Sergueï, Lavrov, Bernard Kouchner, Condoleezza ‎Rice, ainsi que le diplomate en chef de l'UE, Javier Solana et le ‎secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-Moon. Cette réunion du ‎Quartette s'est déroulée, au moment où le processus du dialogue ‎entre les parties sioniste et palestiniennes suit une courbe ‎ascendante depuis la tenue de la conférence d'Annapolis en ‎automne dernier. ‎

Les promesses du président Bush, données lors de la conférence ‎d'Annapolis de régler jusqu'à la fin de son mandat présidentiel la ‎crise palestinienne, ne se sont pas encore réalisées et le régime ‎sioniste ne cesse de continuer de massacrer les habitants de Gaza ‎et construire des colonies de peuplement en Cisjordanie et à ‎Beitolmoqaddas-Est. ‎

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki Moon, en tant que membre ‎du quartette, croit que les politiques des sionistes dans les ‎territoires occupées, notamment leurs tentatives d'étendre les ‎colonies de peuplement dans les territoires occupés était une ‎violation flagrante des droits de l'homme. Selon M. Ban, les ‎sionistes ont transformé la bande de Gaza en une grande prison ‎pour plus d'un million de Palestiniens, qui vivent dans des ‎conditions ô combien intolérables. Compte tenu de la situation ‎critique que traversent les territoires palestiniens, les groupes et les ‎partis palestiniens se déclarent pessimistes envers les objectifs du ‎quartette. Selon eux, le Quartette de médiateurs internationaux ‎pour le Moyen-Orient qui s'est réuni dimanche à Charm el-‎Cheikh, en Egypte, cherche à empêcher que les accords ‎d'Annapolis deviennent lettre morte. ‎

Bush va quitter la Maison Blanche alors que son bilan est entaché ‎par de nombreuses défaites politiques et diplomatiques. Voilà ‎pourquoi il joue, dans ces derniers jours de son mandat, sa ‎dernière carte pour redorer son blason. ‎

Les accords d'Oslo et " la feuille de route" ont été depuis quelques ‎années mis aux oubliettes et le régime sioniste et son allié, les ‎Etats-Unis ne font que tuer le temps. Dans un tel contexte, les ‎Palestiniens, fatigués des jeux politiques des responsables du Fatah ‎et des politiques passives du quartette, font appel aujourd'hui à la ‎résistance et au Hamas pour réhabiliter leurs droits légitimes et ‎mettre fin à la crise du Moyen-Orient. ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 10 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires