Opinion

Le projet américano-sioniste, en vacillement ou en agonie ?


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 25 Juin 2014 - 09:32 LES PROPOS SUR LA FEMME DE BENKIRANE

Vendredi 20 Juin 2014 - 08:17 MANIFESTE DU PARTI OUVRIER (2)



Mohammed Al-Sarouji
Jeudi 17 Décembre 2009

Le projet américano-sioniste, en vacillement ou en agonie ?

Le 11 septembre 2001, un projet américano-sioniste commun est né. L’objet stratégique était la mainmise sur le monde arabo-islamique. Les Américains et les Sionistes veulent imposer leurs points de vue. Ils veulent que les idées occidentales soient répandues dans le monde entier, les considérant comme des idées universelles et obligatoires, surtout dans le domaine des libertés et des croyances. Il y a aussi des mesures pratiques dont les visées sont d’assurer la sécurité de l’Entité sioniste, de mettre la main sur les richesses de la région, de liquider les mouvements de la résistance armée dans les pays occupés et les mouvements islamiques dans les pays sous régime dictatorial.

Sur le terrain, la bataille a été guidée par les Etats-Unis. Tous les moyens ont été exploités. Les systèmes arabes dits modérés se sont montrés coopérants pour travailler avec eux, à condition que leurs trônes ne soient pas touchés. L’Afghanistan a été occupé, puis l’Iraq. Des tentatives ont été lancées pour diviser la Somalie, le Soudan, le Pakistan, le Yémen, entre autres.

Après ces longues années, une même question revient : le projet a-t-il réalisé ce qu’il cherchait ? Et maintenant, vacille-t-il ? Ou vit-il, comme le croient beaucoup, ses moments d’agonie sur le niveau stratégique comme sur le niveau pratique ?

Sur le niveau stratégique

L’échec est palpable sur le niveau stratégique. Les concepts occidentaux n’ont pas réussi à s’imposer. Tout au contraire, il y a un attachement supplémentaire aux valeurs arabes et islamiques, en dépit de tout le mal donné par les élites libérales et gauchistes qui ont une mainmise quasi-totale sur l’éducation et sur les médias. Il y a même des tentatives systématiques destinées à réveiller la conscience et l’identité arabo-islamique, jusqu’à ce que « l’Islam reste toujours la solution » devienne le slogan de toute une nation.

Concrètement

Sur le niveau moral, les peuples de la nation ont habilement pu démentir la grande illusion « l’Entité sioniste est un destin incontournable » qu’on voulait imposer, avec l’aide des dirigeants de la région. L’Entité sioniste est basée sur cette idée. Mais cette idée s’effondre à vu d’œil devant la volonté des peuples qui s’attachent à leur religion et leur civilisation islamique et qui ne trouvent une solution que dans la résistance.

Ensuite, l’Entité sioniste perd de plus en plus de sa réputation pour laquelle elle a dépensé des milliards et des milliards de dollars. L’administration américaine a aussi beaucoup perdu à cause de son appui donné à l’Entité sioniste dans ses politiques et actions militaires, surtout dans ses guerres criminelles contre les civils (voir le rapport de Goldstone). L’administration américaine a beaucoup perdu de sa réputation malgré les milliards de dollars dépensés pour améliorer son visage.

En outre, la notion de la sécurité nationale a changé chez les administrateurs. Ils se trouvent obligés de chercher des solutions, même provisoires, partielles et déformées. On parle beaucoup d’accords avec les opposants. On prétend soutenir la démocratie.

Et militairement parlant, il y a un échec palpable en Iraq, en Afghanistan, au Liban et en Palestine. Les pertes se compte par milliards. Les morts par milliers. Ils commencent à revoir leur politique et appellent à travailler même avec les résistants armés.

La crise est si grande que l’électeur israélien a voté pour une tendance extrémiste, en espérant sauver ce qu’on peut. L’élu Netanyahu se montre stressé par la phobie de la mort de son pays.

L’Entité sioniste profitait d’un soutien international infaillible. Mais maintenant, elle est le sujet de toutes sortes de condamnations de la part de la communauté internationale.

Enfin, la résistance est de plus en plus forte, sans que les gouvernements y aient un quelconque mérite. Le pari reste sur les peuples qui continuent leur chemin avec une forte conscience pour reprendre leurs droits légitimes, aussi grands soient les sacrifices.



Article écrit par l’écrivain égyptien Mohammed Al-Sarouji,
Traduit et résumé par le
CPI


Jeudi 17 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Un simple citoyen le 17/12/2009 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une nation bâtie dans le sang, périra par le sang.
(Sitting Bull)

2.Posté par veilleur le 17/12/2009 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

de jours en jours la verité émmerge car on ne pas enfouir éternellement la VERITE!
seul les instigateurs ou les manipulateurs assassins de l'OMBRE qui sont responsables
de se désordre mondial répondront dans ce bas-monde ou l'autre.
les questions que je me pose: dans les moments de solitude pensent t'ils?
à leurs familles a leurs enfants
arrive t'ils à dormir LA NUIT?
tout en sachant consciemment un jour LA VIE S'ARRETE.




3.Posté par ll9999 le 17/12/2009 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention la religion ne doit pas servir d'étendart à une lutte au demeurant juste,l'islam en tant que fait religieux n'est pas partagé par tous ,les interprétations divergent il y'a une palette qui va du salafisme au soufisme.
Le combat politique se suffit à lui meme,les sionistes perdront leur lutte non pas grace à l'islam que je sache l'arabie saoudite gardienne des lieux saints ne lèvent pas le petit doigt sauf pour décapiter les criminelles et flageller les délinquants,pour venir en aide aux palestiniens colonisés sur leur propre terre en vertu d'un fable biblique d'une terre promis à un peuple qui s'autoproclame peuple élu mais par qui ?il faut en appeler tout simplement à la justice,au respect des résolutions de l'onu,car l'occident à cela de contradictoire qu'il ne forme pas un bloc s'y cotoie des pro sionistes (france,grande bretagne,états unis,allemagne)et des pays neutres et d'autres épris de justice comme la suède qui fait un travail remarquable au sein de l'union pour refuser la politique du fait accompli en palestine en réaffirmant la nécessité d'un état palestinien ,et la nécessité de discuter la partition de jérusalem, déclaration a minima compte tenu des réticence des pays sus nommés qui sont plus préoccupés de ne pas déplaire à israel que de faire triompher la justice,heureusement que les usa lors de la 2éme guerre mondiale ne se préoccupaient pas de savoir s'ils allaient heurter la sensibilité d'hitler en entrant en guerre,ils ont seulement vu l'injustice du joug sous lequel ce dernier faisait vivre les européens.
De même la plupart des membres de l'onu ont condamnés l'apartheid sans craindre de déplaire aux afrikaneers alors au pouvoir en afrique du sud.
Il faut faire triompher la justice ,la roue tourne ces pays qui apportent leur soutien inconditionnel à une entité à la tete de laquelle oeuvre un gouvernement malfaisant,pourront eux aussi un jour se retrouver dans une situation ou ils seraient à leur tour victime d'une injustice.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves

VIDEO
| 12/09/2014 | 2673 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Hicham Hamza | 12/09/2014 | 4025 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 174


Commentaires