Palestine occupée

Le président syrien rejette la proposition de Netanyahu



Mardi 23 Juin 2009

Le président syrien rejette la proposition de Netanyahu
Le président syrien, Bachar Assad, a rejeté la proposition du Premier ministre du régime sioniste pour reprendre les négociations de zéro. "Israël sait que les négociations de paix s'axent sur le retrait de l'armée sioniste des hauteurs du Golan, négociations qui doivent être reprises là où elles s'étaient arrêtées il y a 6 mois", a indiqué le président Assad.

Lors de sa récente rencontre avec l'émissaire américain pour Proche-Orient, George Mitchell, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a fait part de la volonté du régime de Tel-Aviv de reprendre les pourparlers de paix de zéro. En 2008, les représentants syriens et sionistes ont tenu, par l'entremise de la Turquie, 5 rounds des négociations indirectes, qui ont mises dans l'impasse, du fait des tergiversations des responsables du régime de Tel-Aviv.

La guerre de 22 jours de Gaza durant laquelle des centaines de Palestiniens ont été mis à feu et à sang, a démasqué le vrai visage des criminels sionistes et a ramené les Autorités syriennes à suspendre leurs dialogues avec Israël. Les négociations entre les Syriens et les Sionistes ont été reprises, depuis mai dernier, par l'entremise du gouvernement turc. Cependant, il semblerait que le régime sioniste n'ait jamais pris au sérieux les pourparlers de paix avec la Syrie, en ne respectant aucune de ses promesses.

Voilà pourquoi 5 rounds de pourparlers indirects entre les responsables syriens et sionistes, comme les pourparlers des deux parties, en 2000, avaient échoué. Il était difficile pour la Syrie de croire qu'elle parviendra, par le dialogue, à faire valoir ses droits légitimes. Lors des cinq tours de leurs pourparlers avec les autorités syriennes, les sionistes s'étaient efforcés de s'ériger en pacifistes face à la Syrie, lui ayant promis de revenir sur la question du retrait éventuel de leurs forces du Golan. Mais leur nouvelle proposition pour reprendre les dialogues bilatéraux à partir de zéro prouve qu'ils ne veulent pas respecter leurs promesses précédentes.

Pour ce faire, les Autorités syriennes n'engagent plus un autre dialogue avec les responsables sionistes. Les Sionistes ne semblent guère vouloir respecter leurs engagements et s'attèlent plutôt à arracher des concessions à la partie syrienne et c'est ce qui rend, affirme le président Assad, impossible le rétablissement de la paix dans la région.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 23 Juin 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires