Politique Nationale/Internationale

Le président iranien : les grandes puissances s’évertuent seulement à diviser les nations



Jeudi 14 Août 2008

Le président iranien : les grandes puissances s’évertuent seulement à diviser les nations
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a affirmé mercredi que les grandes puissances s’évertuaient seulement à diviser les nations du monde en ourdissant des conspirations et en déclenchant des guerres.

Lors d'une rencontre avec le ministre irakien de la Planification et de la Coopération au développement, Barham Salih, le président iranien a déclaré que la coopération entre Etats régionaux était une nécessité pour contrecarrer la politique des Etats ennemis.


« Nous devrions nous montrer sages et jouer le rôle qui nous est dû pour contrecarrer les des pays ennemis par une coopération bilatérale, » a affirmé le président iranien.


Il a ajouté que promouvoir la coopération économique et culturelle entre Etats régionaux ainsi qu'établir un marché commun aiderait à les rapprocher les uns des autres.


« Nous n'avons pas besoin des grandes puissances, elles ont besoin de nous, » a martelé le président se référant à la longue histoire de la coopération et d'interaction entre les pays de la région.


Evoquant l'importance de la coopération des états régionaux pour maintenir la paix et la stabilité dans la région, le président Ahmadinejad a déclaré que chaque Etat de la région sont prêts à donner leurs ressources de gaz et de pétrole aussi bien que leur importante main-d’œuvre, à tous les Etats de la région pour aider à favoriser la stabilité et la paix dans la région par le biais d’une coopération bilatérale et multilatérale.


Barham Salih, pour sa part, a évoqué avec le président Ahmadinejad les derniers développements en Irak soulignant que les responsables irakiens sont déterminés à cimenter la coopération mutuelle avec l'Iran.



Le président iranien part pour la Turquie

Le Président Mahmoud Ahmadinejad est parti jeudi pour Istanbul, en Turquie, à la tête d’ une délégation de haut rang pour une visite officielle de deux jours.

C’est à l'invitation du président turc, Abdullah Gül, que Mahmoud Ahmadinejad effectue cette visite de travail de deux jours en Turquie.


Ankara estime que "Téhéran a le droit de procéder à des activités nucléaires à des fins pacifiques", tout en présentant une série de "propositions" pour mettre fin à la crise.


Le président iranien, accompagné du ministre des Affaires étrangères, Manoucher Mottaki, et du ministre du Pétrole, Gholam Hossein Nozari, rencontrera jeudi M. Gül et vendredi le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.


Mahmoud Ahmadinejad, élu en 2005 à la présidence iranienne, a constamment exprimé son désir d'effectuer une visite officielle en Turquie.


Cette visite intervient alors que les six pays jouant un rôle de premier plan dans le dossier nucléaire de l'Iran, à savoir les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (la Chine, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Russie) plus l'Allemagne.


Mercredi, Manouchehr Mottaki a fait savoir à Téhéran que personne ne devait soupçonner de mauvaises intentions derrière le fait que les réunions de M. Ahmadinejad avec les responsables turcs se déroulent à Istanbul, au lieu de la capitale turque, Ankara.


"Les programmes des deux présidents sont extrêmement chargés. Les dates de la visite que nous souhaitons effectuer se situent avant le Ramadan, ce qui correspond bien à la période du séjour du président Gül à Istanbul", a-t-il expliqué.


"L'Iran est respectueux des valeurs turques", a ajouté M. Mottaki.


L'Iran et la Turquie ont signé un protocole d'accord le 13 juillet 2007, permettant à la Corporation turque du pétrole (TPAO) de pomper 20 milliards de m3 de gaz naturel du champs gazier de Pars du Sud.


Cet accord entre la Turquie et l'Iran autorise les transports de gaz naturel iranien vers l'Europe, ainsi que les transferts de gaz naturel turkmène vers l'Europe, en passant par l'Iran et la Turquie.


La Turquie dépend entièrement de ses importations énergétiques afin de satisfaire ses gigantesques besoins en pétrole et en gaz pour soutenir son développement industriel. L'Iran constitue actuellement son second plus grand fournisseur de gaz derrière la Russie.


La Turquie sert également de route de transit pour les transports de marchandises entre l'Union européenne et l'Iran.


Les deux parties s’entretiendront des principaux développements bilatéraux, régionaux et internationaux aussi bien que des questions liées au monde de l'Islam.


Le président Ahmadinejad rencontrera également des auteurs, des journalistes et des hommes d'affaires turcs aussi bien qu'un certain nombre d'Iraniens résidant en Turquie.


Plusieurs accords doivent également être signés par les responsables iraniens et turcs au cours de cette visite.


http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/



Jeudi 14 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Mike le 14/08/2008 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le problème est là: l'Iran monte en influence et devient une grande puissance économique en tant que fournisseur important de gaz et de brut .
Mais elle n'a pas et ne veut pas rendre des comptes aux anglosaxons, sa poilitique est libre comme lorsqu'ils n'optent plus pour le $ comme réserve de change.
La formation d'un axe iran-chine-russie créerait d'autres alliances locales dont de gros détenteurs de gaz et attirerait aussi l'inde vers un bloc eurasien devenu incontrolable par l'oligarchie financière occidentale.

2.Posté par SORAVARDI le 14/08/2008 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L ANNEE DERNIERE ILS ONT CREE UNE BOURSE DU PETROLE PREVOIT DE CREES UNE OPEP DU GAZ . L OCI PREVOIT A LONG TERME DE NE PLUS UTILISER LE DOLLARS VOILA LA HAINE QU IL SUSCITE CHER LES USRAELIEN

3.Posté par karine le 16/08/2008 06:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ahmanidejad = Illuminati

4.Posté par belh le 16/08/2008 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et dire que les occidentaux croient encore que le reste du monde on besoin d'eux pour exister, c'est fini, leur temps est révolu, comme par exemple le temps d'un Pelé, Maradona ou Zidane a été révolu, ils doivent passer le flambeau, mais les occidentaux sont tellement orgueuilleux qu'ils préféront aplliquer la politique de la terre brûlée.
Ils ne peuvent exister que par la guerre et la désolation, mais fatalement, quoi qils entreprennent, les jours de leur suprematie sont comptés.

5.Posté par SORAVARDI le 17/08/2008 04:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chers amis,


j ai vu sur une photo d amadinejad qu il faisait un signe bizzard avec sa main au debut je croyait a une photo truquee et je me suis apercu que beaucoup de dirigeant dans le monde faisait ce meme signe

si vous avez des renseignements a ce sujets je vous attends

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires