Politique Nationale/Internationale

Le président iranien doit annoncer une 'bonne nouvelle' sur le nucléaire



IRNA
Lundi 9 Avril 2007

 Le président iranien doit annoncer une 'bonne nouvelle' sur le nucléaire
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s'apprête à annoncer lundi une "bonne nouvelle" sur le programme nucléaire de son pays, le 9 avril à l'occasion de la journée nationale du nucléaire.

Mahmoud Ahmadinejad doit prononcer son discours vers 12H00 GMT depuis le site d'enrichissement d'uranium de Natanz au sud de Téhéran.


"Aujourd'hui le président annoncera un grand progrès dans le nucléaire à la fête de Natanz" a annoncé lundi l'Organisation de l'Énergie Atomique de l’Iran évoquant "la dernière phase nucléaire".


Ce premier anniversaire de la journée du nucléaire iranien marque la date où l'Iran a réussi à enrichir de l'uranium à un niveau de 3,5%, suffisant pour produire du combustible nucléaire.


Dans les écoles, partout en Iran, les sonneries ont retenti à l'unisson à 09H00 pour marquer l'anniversaire et les transports en commun sont gratuits pour l'occasion dans la capitale.


Une chaîne humaine de 15.000 étudiants devrait ceinturer l'usine de conversion nucléaire d'Ispahan et le chantier du futur réacteur de recherche d'Arak.


Enfin, il est prévu que des enfants fassent planer des cerfs-volants portant le slogan "un avenir brillant avec l'énergie atomique" au-dessus du chantier de la première centrale atomique iranienne, construite par la Russie, à Bouchehr dans le sud-ouest de l’Iran.


Dimanche, l'Iran a répété qu'il refusait de discuter de son "droit légitime" à l'enrichissement d'uranium.


"Nous ne faisons rien qui soit contraire au Traité de non-prolifération (TNP) et il n'y a aucune raison (...) pour suspendre" le programme d'enrichissement d'uranium, a affirmé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini.


L'objectif déclaré de l'Iran est d'installer environ 3.000 centrifugeuses pour l'enrichissement d'uranium dans les immenses halls souterrains de l'usine.

L’Iran qui a déjà une journée consacrée à la nationalisation du pétrole, de la main du premier ministre d’alors, Mohammad Mossadegh, dans les années cinquante, ajoute la journée nationale de la technologie nucléaire.


Aujourd'hui, chaque iranien, malgré les pressions des puissances arrogantes, des sanctions auxquelles pour cela il est soumis et continuera encore à être soumis suivent la voie qui est tracée considérant comme un droit inaliénable l'exploitation civile et pacifique, de l’énergie nucléaire, à des fins également médicales et scientifiques de cette science dont la conquête par l'homme a commencé il y a seulement un siècle.




Lundi 9 Avril 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires