Politique Nationale/Internationale

Le président de l'AG de l'ONU: l'inculpation de Béchir est "raciste"



Mercredi 18 Mars 2009

Le président de l'AG de l'ONU: l'inculpation de Béchir est "raciste"
L'inculpation par la Cour pénale internationale du président soudanais Omar el-Béchir pour soi-disant crimes de guerre au Darfour est "raciste", c'est ce qu'a affirmé mardi le président de l'Assemblée générale de l'ONU, Miguel d'Escoto Brockmann.

"Je pense que c'est malheureux", a déclaré à la presse M. d'Escoto, en parlant du mandat d'arrêt émis le 4 mars contre Omar el-Béchir par les juges de la CPI.

"Cela contribue à approfondir la perception de la justice internationale comme raciste, car c'est la troisième fois que quelque chose vient de la CPI, et c'est la troisième fois que cela a à voir avec l'Afrique", a-t-il noté.

Ce que M. d'Escoto juge le plus "lamentable" dans l'inculpation du président Béchir par la CPI, c'est qu'elle intervient juste après que l'Union africaine et la Ligue arabe ont demandé son report d'un an pour "donner une
chance à la paix" dans les négociations entre Khartoum et les rebelles du Darfour.

M. d'Escoto, un ancien prêtre, a indiqué lors de son point de presse, destiné à rendre compte de sa récente visite en Iran, qu'il parlait au nom d'un grand nombre de pays africains, arabes ou d'autres pays non alignés, qui
soutiennent un ajournement du cas Béchir.

De son coté, l'ambassadrice adjointe de Grande-Bretagne aux Nations unies, Karen Pierce, a condamné les propos de Miguel d'Escoto, des "commentaires qui sèment la discorde et ne font que rendre encore pire une situation déjà tendue", selon elle.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 18 Mars 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires