Politique Nationale/Internationale

Le président bolivien : les relations irano-boliviennes se sont enracinées dans les pensées humaines



Mardi 2 Septembre 2008

Le président bolivien : les relations irano-boliviennes se sont enracinées dans les pensées humaines
Les relations entre les nations et les gouvernements de l'Iran et de la Bolivie prennent leurs racines dans les pensées humaines, c’est ce qu’a déclaré le président bolivien actuellement en visite en Iran.

Selon un communiqué du site Web présidentiel, dans une conférence de presse commune avec le président bolivien Evo Morales, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que l’ « Iran est intéressé par le renforcement des relations avec la Bolivie dans tous les domaines. »

« Travaillez ensemble dans les domaines du pétrole, du gaz, du raffinage, de l'exploration des ressources pétrolières, de la construction d'usine pour produire des équipements agricoles et des usines de produits laitier constituent des domaines de coopération mutuelle » a déclaré Mahmoud Ahmadinejad.


L'Iran et la Bolivie sont des "alliés naturels", a dit également le président Mahmoud Ahmadinejad à son homologue bolivien, qui effectue une visite de deux jours à Téhéran.


Evo Morales a de son côté apporté son soutien à Mahmoud Ahmadinejad dans sa posture "anti-impérialiste et la défense des droits du peuple iranien ».


"Les deux nations révolutionnaires et les gouvernements d'Iran et de Bolivie sont des alliés naturels et vont renforcer leurs relations dans les domaines du commerce, de l'industrie, de l'agriculture, du gaz, du pétrole et de la politique", a déclaré la président iranien à son hôte.


Mahmoud Ahmadinejad a félicité le président Morales pour sa large victoire dans un référendum récemment tenu et précisé, « les victoires de la nation bolivienne contre l'impérialisme. »

Le Président de Morales, pour sa part, a qualifié sa visite en Iran de visite historique et a prôné l’élargissement des relations politiques, commerciales, commerciales entre les deux pays.



Le président bolivien : les relations irano-boliviennes se sont enracinées dans les pensées humaines

Le guide suprême : les puissances hégémoniques n'aiment pas l’éveil des consciences des nations latino-américaines

Le guide suprême de la révolution, l’ayatollah Ali Khamenei islamique a déclaré que la détermination et l’éveil des consciences des nations latino-américaines à préserver leurs droits est une évolution qui ne satisfera pas les puissances hégémoniques.

Le guide suprême, qui s’exprimait ainsi lors de sa rencontre avec en le président bolivien, Evo Morales et la de délégation l’accompagnant, en visite depuis lundi dans la soirée a évoqué les voix fortes de la nation bolivienne qui se sont exprimés en faveur du président Morales dans le récent référendum récent et a souligné une des qualités d’Evo Morales : « votre attitude de prêter attention aux gens du commun et aux pauvres est une attitude très louable qui est source d'honneur pour les nations. »

« Les développements récents en Bolivie sont plaisants et pousseront à n’en pas douter les puissances sûres et hégémoniques à imposer à votre gouvernement une forte pression parce qu'ils n'aiment pas de telles attitudes, cependant la résistance face à de telles pressions apportera la victoire. »

Le guide suprême a également exprimé l'espoir que les entretiens entre le président Morales et les hauts responsables iraniens mèneraient à l'élargissement des relations irano-Boliviennes.


Le président Morales, pour sa part, a dit combien il était heureux d’être en Iran et de pouvoir rencontrer le guide suprême et que l’éveil des consciences non seulement de la nation bolivienne mais aussi d'autres nations latino-américaines est l’avènement d'un processus qui permettra de libérer la région des puissances impérialistes.


Il a ajouté que les changements sociaux culturels et politiques initiés dans la région jour après jour ne sont pas réversibles.


Le président Morales a exprimé l'espoir que les expériences et le progrès de l'Iran pourraient être utiles au développement et au progrès de la Bolivie.

http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/



Mardi 2 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par joszik le 02/09/2008 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin des peuples chretiens et musulmans mains dans les mains, sans le pape.

2.Posté par Emre from Amsterdam le 02/09/2008 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca peut paraitre risible de voir un petit pays comme la Bolivie, aussi eloigné geographiquement de l'Iran venir nouer des relations avec ces derniers...et pourtant c'est beau a voir.
On voit enfin 2 Etats qui de surcroit ne partagent pas la meme religion et sont a l'opposé tant geographiquement que culturellement, se retrouver a collaborer pour des questions universelles...merci a Alter-info de nous l'apprendre, pcq je ne l'ai vu sur aucun journal du matin...

3.Posté par redk le 02/09/2008 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Preuve que le choc des civilisations n'a pas lieu d'être, sauf pour quelques uns comme les sionistes et la secte des évangélistes, dite « revivaliste », aux Etats-Unis où elle influence considérablement la politique de l’administration néocons de Bush, il est également connu que les membres de cette secte sont les plus fervents soutiens d’Israël et refusent toute concession territoriale aux Palestiniens et qui empêches leurs peuples de vivre en harmonie dans ce monde.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires