ALTER INFO

Le président Syrien prédit l'échec de l'ange gardien dans le tumulte


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Associated Press
Jeudi 3 Mai 2007

Le président Syrien prévoit l'échec de la vision du « nouveau Moyen-Orient » US


Associated Press, 2 mai 2007


​​​​DAMAS, Syrie : Le président Syrien Bashar Assad a prédit lundi que la vision US d'un « nouveau Moyen-Orient » échouera pendant que les conflits régionaux continueront à s'aggraver.


​​​​Ses commentaires arrivent quelques jours avant une conférence sur la réduction de la violence en Irak qui réunira les voisins de l'Irak, dont la Syrie et l'Iran, et les représentants des cinq grands membres du Conseil de Sécurité de l'ONU, avec les USA.


​​​​« Jusqu'ici les résultats ne semblent pas en faveur de ce projet, et nous voyons maintenant à l'est la résistance de l'Irak, à l'ouest la résistance du Liban, et au sud la résistance Palestinienne, » a dit Assad d'après SANA, l'agence de presse officielles Syrienne. « Et nous en Syrie sommes au cœur de tous ces événements. »


​​​​Les USA ont déclaré qu'ils voulaient voir un « nouveau Moyen-Orient » composé de gouvernements élus et prospères. L'année dernière, la secrétaire d'État US, Condoleezza Rice, a poussé pour un « nouveau Moyen-Orient » où il y a une paix « urgente et durable » et où les problèmes ne se résolvent pas par la guerre.


​​​​Assad a parlé lors d'un grand rassemblement à Deir El-Zour, une ville au nord-est de la Syrie, disant que son pays et le Moyen-Orient traversaient « une étape critique. » Il a aussi souligné, « ceux qui ont essayé d'isoler la Syrie ont échoué », apparemment en référence aux relations tendues entre Damas et Washington.


​​​​La Syrie a été sous intense pression internationale pour changer ses politiques sur l'Irak et le Liban voisins, en particulier depuis l'assassinat en 2005 de l'ancien premier ministre libanais Rafik Hariri dont beaucoup en rendent Damas responsable. La Syrie a nié toute participation au meurtre, mais les responsables US et européen ont évité le régime de Damas.


​​​​Les USA accusent aussi les dirigeants de la Syrie de permettre aux terroristes d'utiliser leur pays comme d'une zone relais pour envoyer des combattants, des armes et tout autre matériel en Irak. Des allégations que Damas récuse.


​​​​Mais l'isolement de la Syrie a faibli ces derniers mois, avec quelques responsables européens et un certain nombre de législateurs étasuniens, dont l'oratrice Nancy Pelosi de la Chambre US, en visite à Damas.


​​​​Les USA et les représentants Syriens se sont aussi rencontrés en mars à Bagdad lors d'une réunion sur la sécurité en Irak. Les deux camps pourraient se réunir à nouveau sur les lieux de vacances de l'Égypte à Sharm el-Sheikh sur la Mer Rouge lors de la prochaine conférence de deux jours sur l'Irak qui commence jeudi. L'administration Bush a dit qu'elle n'excluait pas de laisser la Syrie sur la touche des entretiens, bien qu'elle ne soit pas invitée à de larges dialogues.



http://www.raidersnewsnetwork.com/full.php?news=5135

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info





Jeudi 3 Mai 2007


Commentaires

1.Posté par soakely le 04/05/2007 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous dirigeants arabes etes responsables de ce chaos. Vous avez laissé les palestiniens se faire massacrer, les libanais bombarder, les irakiens et afgans envahis et leur président assassiné, vous avez une lourde responsabilité sur cet etat de fait. Il faut maintenant relever la tete et affronter la bête immonde à deux tetes. Concernant les européens rien à craindre se sont des laches qui se ralierons au vainqueur comme ils l'ont toujours fait.

2.Posté par Fadel le 05/05/2007 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui peut jurer que la CIA et le Mossad ne sont pas derrière l'assassinat de M Rafik Hariri et des autres attentats uniquement pour désigner la Syrie comme responsable et la livrer à la vindicte populaire locale et internationale?
La Syrie aussi bien que l'Iran ont untérêt à rejoindre le Président vénézuélien Hugo Chavez dans son combat contre les puissances du mal. L'union fait la force.
Quant aux Etats arabes, la récente prise de position de la ligue arabe exigeant de la soit disante communauté internationale de mener également des inspections des activités nucléaires israéliennes semble indiquer qu'ils commencent enfin à se réveiller.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires