Politique Nationale/Internationale

Le président Ahmadinejad veut revoir l'histoire de l''Holocauste (texte et vidéo)


Selon une dépêche de l'AFP, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé à Shanghai que l'holocauste des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale devait faire l'objet d'une enquête menée par des parties impartiales. Il était interrogé pendant une conférence de presse sur ses récents propos sur l'holocauste qu'il a mis en doute a plusieurs reprises.


Dimanche 18 Juin 2006

En avril, M. Ahmadinejad avait notamment estimé qu'il y avait un sérieux doute sur l'existence de l'holocauste. "S'il y a un sérieux doute sur l'holocauste (des juifs), il n'y a pas de doute sur la catastrophe et l'holocauste qui touchent les Palestiniens", avait alors dit le président Ahmadinejad.

"Certaines puissances occidentales croient que, lors de la Seconde Guerre mondiale, une importante population juive a été tuée et, pour compenser cette catastrophe, ils ont créé le régime (sioniste), avait-t-il affirmé. Si une telle catastrophe est vraie, pourquoi ce sont les peuples de la région qui devraient en payer le prix ?", avait-t-il ajouté.

Vendredi, M. Ahmadinejad était à Shanghai où il avait assisté la veille au sommmet de l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), une organisation régionale dominée par Pékin et Moscou. Son pays y a le statut d'observateur. De nombreuses voix se sont élevées en Allemagne ces derniers jours contre une éventuelle visite du président iranien pendant la Coupe du monde à laquelle participe l'Iran. Le chef d'Etat iranien ne s'est pas exprimé à ce sujet à Shanghai.

L'institut israélien Yad Vashem, consacré à la mémoire des six millions de juifs exterminés par les nazis, a dénoncé les nouveaux propos antisémites du président iranien.

Ces déclarations répétées sont la manifestation d'un antisémitisme contemporain, a déclaré à l'AFP une porte-parole de Yad Vashem qui a mis en garde contre l'indifférence du monde face à ces propos visant à nier la réalité de l'Holocauste. Elles témoignent du lien entre l'extrémisme islamiste et le négationnisme, a-t-elle ajouté.

Contactés par l'AFP, des responsables israéliens ce sont refusés à tout commentaire, estimant qu'une réaction officielle israélienne ferait le jeu de telles provocations et que les déclarations du président iranien ne pouvaient que lui porter du tort.

En avril, quand le président Ahmadinejad avait déjà estimé qu'il y avait un sérieux doute sur l'existence de l'holocauste, le Premier ministre israélien Ehud Olmert avait mis en garde en avril l'Occident contre la menace que représentait, selon lui, le président iranien qu'il avait comparé à Adolf Hitler.


Source texte: geostrategie.com
Source vidéo: proche-orient.tv


Dimanche 18 Juin 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires