MONDE

Le président Ahmadinejad à Copenhague



Vendredi 18 Décembre 2009

Le président Ahmadinejad à Copenhague
Pour le moment, Copenhague est l'hôte des chefs d'Etat et de gouvernement du monde, le président iranien entre autres. Mahmoud Ahmadinejad s'est rendu ce matin dans la capitale danoise pour faire toute la lumière les points de vue de la RII sur le changement climatique et relever les propositions de la RII pour lutter contre les polluants de l'environnement. Avant de quitter Téhéran, il a déclaré aux journalistes que l'environnement appartenait à toutes les créatures et tous les êtres humains et qu'en référence aux enseignements religieux et conformément à la Constitution, la RII se voit chargé de protéger l'environnement. " La RII a des points de vue clairs sur les facteurs qui détruisent l'environnement et a des solutions adéquates pour freiner le processus de destruction de l'environnement", a déclaré le président iranien, en ajoutant que la protection de la nature de l'environnement impliquait toutefois une coopération collective pour atteindre à un résultat concret et acceptable. Depuis longtemps, les pays industriels portent atteinte à l'environnement et sont plus que quiconque à l'origine de la pollution de l'eau et de l'air, deux facteurs vitaux dans la vie humaine. Depuis environ deux décennies, les premiers signes de la destruction de la nature ont été apparus. Il s'agit du phénomène de la destruction progressive de la couche d'ozone vis-à-vis des rayonnements nocifs ultra-violets, ayant amené aujourd'hui les pays du monde à passer à l'action pour stopper le processus du réchauffement climatique. Mais, ceux qui ont plus que quiconque porté atteinte à la nature, se sont jusqu'ici soustraits de leurs engagements, si bien que leurs atermoiements ont défié le premier accord global à ce propos, dit " le Traité de Kyoto". L'ancien président démocrate américain, Bill Clinton, a signé le Traité de Kyoto, mais après le non du Congrès audit accord, son successeur républicain George W Bush a refusé de ratifier le Traité de Kyoto. La décision des responsables américains de l'époque dont le pays est le premier consommateur des énergies fossiles et le plus grand producteur du CO2 dans le monde, le Traité de Kyoto a pour le moment perdu son efficacité de sorte que les pays du monde essayent maintenant de le remplacer par un autre accord plus efficient. Conformément au Traité de Kyoto, 37 pays sont engagés à s'employer à réduire l'émission du gaz CO2, mais le nouvel accord charge tous les pays du monde de tenir ses engagements à ce propos par rapport à leur consommation de combustibles fossiles. Ce qui est entre temps important, est le sort du monde. Les activistes de l'environnement ont annoncé que les pays en développement avaient besoin jusqu'en 2020 d'une aide financière de 100 milliards d'euros pour faire face à l'émission des gaz à effet de serre, d'autant plus qu'une telle démarche nécessite de vastes investissements dans le domaines des technologies modernes avec pour but d'un meilleur usage des énergies renouvelables. Sur cette base, les yeux sont tournés aujourd'hui vers le sommet de Copenhague et le monde attend des décisions sérieuses des dirigeants du monde à ce propos.

Les rencontres d’Ahmadinejad en marge du sommet de Copenhague

le Président de la République islamique d’Iran, Mahmoud Ahmadinejad a appelé à une coopération collective de tous les pays pour résoudre les problèmes et les défis auxquels est confronté le monde.
 En marge du sommet de Copenhague, au cours d’une rencontre avec le Premier ministre singapourien, le Président iranien, tout en soulignant que les conditions actuelles étaient liées aux intérêts de certains pays, appelé à la mise au point des mécanismes aptes à amener les puissances hégémoniques à remplir leurs engagements. Pour sa part, le Premier ministre singapourien a indiqué que les problèmes actuels du monde résultaient des actions et des politiques des pays développés, avant de préciser : « Il faut fixer un calendrier précis et mettre au point des mécanismes appropriés pour résoudre les problèmes du monde. Le Président iranien a rencontré, également, en marge du sommet de Copenhague, son homologue turc, Abdollah Gül. « L’Iran et la Turquie peuvent jouer un rôle efficace en matière de protection de l’environnement et les deux pays devront mettre à profit toutes leurs capacités pour promouvoir leur coopération bilatérale » a affirmé, le Président iranien. Pour sa part, le Président turc a plaidé pour le renforcement des liens de fraternité et d’amitié entre les deux nations iranienne et turque, dans tous les domaines. Le Président Ahmadinejad a rencontré, également, le Premier ministre grec, Papandréou. « La sécurité et le progrès de la région ne se réaliseront qu’avec la coopération des pays de la région et sans l’ingérence des puissances étrangères. De son côté, le Premier ministre grec a souligné que l’Occident devait changer sa vision à l’égard des questions du monde, dont celles relatives au Moyen-Orient. Le Président Ahmadinejad s’est entretenu, aussi, avec le Secrétaire général des pays exportateurs du pétrole, l’OPEP, Abdallah Salem al-Badri. Lors de cette rencontre, il a souligné la nécessité de la coopération de tous les pays pour protéger l’environnement. Le Président iranien a plaidé, également, pour la stabilisation des cours du pétrole. Pour sa part, le Secrétaire général de l’OPEP a rendu hommage aux efforts de l’Iran en vue de faire valoir ses droits nucléaires légitimes. Dans son intervention devant le sommet, le Président iranien a proposé de baptiser l’an 2011, l’année du rajustement de mode de consommation. 192 pays sont présents au sommet de Copenhague.

http://french.irib http://french.irib



Vendredi 18 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Marie- Thérèse le 18/12/2009 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



a propos de pollution :le Delta du Niger avez vous entendu parler aux JT du Delta du

Niger ? NON et pour cause ,lire page 167 le chapitre de Jean ZIEGLER dans son

livre "la haine de l'Occident " édifiant ,c'est sans commentaire ,tout est dit .

chapeau bas M. LE PRESIDENT AHMADINEJAD

2.Posté par brigitte le 18/12/2009 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous ai toujours qu'il fallait que les peuples du monde suivent l'exemple de la RII, Chacun avec sa propre culture, mais dans une conscience commune, celle qui pousse les hommes à se reconnaitre frères.

3.Posté par Patron le 18/12/2009 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le cher président Ahmadinejad est un grand homme. Il va rester grand et marquer l'histoire.

4.Posté par Selena K le 19/12/2009 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Euh Patron faudrait changer de phrase... à la longue c'est lassant... Merci

5.Posté par TS le 21/12/2009 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
Il a raison, pourquoi changerait-il sa phrase ? ;-)

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires