Palestine occupée

Le pays des paris perdus ?


Les ministres des Affaires étrangères arabes ont atterri à Beyrouth escortés par des avions de guerre israéliens, tout un symbole ! Mais enfin, ils sont arrivés. Trop tard ? Sûrement !


Farid@evhr.net
Mardi 8 Août 2006

Périscoop : BAZOOKA
Le pays des paris perdus ?
PAR MOHAMED BOUHAMIDI
mbouhamidi2001@yahoo.fr


L’essentiel reste qu’ils n’arrivent pas dans ce pays martyr avec trop peu. Les jeux sont quasiment faits. Les Français ont habillé la résolution préparée par Rice et Olmert. Non pas que les Français soient alignés sur les Américains et sur Israël, ils poursuivent leurs propres buts qu’ils ont commencé à tracer avec acharnement avec la résolution 1995.
Cette résolution est essentiellement française, ne l’oubliez pas. Accepter les sept points du gouvernement Siniora revient à la remettre en cause, à tout le moins donner au Liban dans toutes ses composantes politiques la prérogative de l’appliquer selon ses vœux et à son rythme. Avouez qu’il ne s’agit pas dans ce cas de figure d’une défaite du Hezbollah ou d’une victoire des courants sous influence française. Arrivés trop tard, les ministres arabes donneront trop peu au Liban. Ils ne peuvent pas donner beaucoup au Liban. Tout le monde sait le feu vert donné à Israël par certains Etats arabes et pas seulement ceux que vous croyez selon le ministre qatari des AE. Ils n’auront pas changé d’avis fondamentalement mais l’échec d’Israël à liquider l’affaire en quelques jours et l’ampleur de ses crimes, de ses destructions, de la terreur exercée sur la population ont de loin dépassé les limites du feu vert arabe. Et cette réunion tenue avec la permission d’Israël vient le lui dire : il y a tromperie sur la marchandise et ce n’est pas du tout ce qui était convenu et le dire aussi aux USA et un peu aux Français. Ce n’est pas si mal. Les agresseurs ayant prévu la division du front interne libanais. C’est leur front qui commence à connaître les premières fissures. Si cela s’accompagne d’une aide financière réelle et sérieuse, de l’envoi de plus de secours, de démarches insistantes auprès des Américains et autres grandes puissances cette réunion aura été utile. Malgré le message clair d’Israël enveloppé dans les bombardements de Beyrouth en leur présence. Avec en prime cette toute nouvelle menace de Perez, qui se proclame homme de paix, d’envahir le Liban si ce dernier refuse cette solution diplomatique.


MOHAMED BOUHAMIDI
mbouhamidi2001@yahoo.fr
Le Soir d'Algerie
Le SoirdAlgeriedz.com










Mardi 8 Août 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires