ALTER INFO

Le nucléaire iranien divise les 5+1


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



IRIB
Samedi 22 Décembre 2007

Le nucléaire iranien divise les 5+1
La Secrétaire d'Etat américaine a fait état, jeudi, des "divergences tactiques" entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne autour du dossier nucléaire iranien. "Nous continuons d'avoir quelques divergences tactiques sur le calendrier et, davantage que cela, pour savoir jusqu'où la résolution devrait aller", a affirmé Condoleezza Rice. Les directeurs politiques des Ministères des Affaires étrangères des 6 se sont entretenus jeudi, par télé conférence, pour discuter sur le ton et le contenu d'une nouvelle résolution contre les activités nucléaires pacifiques de l'Iran. En fait, les Etats-Unis, la France et la Grande Bretagne cherchent à obtenir l'appui des autres membres du Groupe à l'adoption, au Conseil de sécurité des Nations Unies, d'une nouvelle résolution anti-iranienne. L'Allemagne a, pour sa part, opté pour une position plus modérée que la France et la Grande-Bretagne, pourtant elle garde soigneusement ses distances de la ligne sino-russe. La tâche est donc bien difficile pour Washington, Paris et Londres, pour faire passer au Conseil de sécurité une nouvelle résolution anti-iranienne. Les six puissances engagées dans le dossier nucléaire iranien semble de plus en plus divisées, d'autant que le dernier rapport d'El-Baradeï et de celui du Renseignement américain confirment le caractère pacifique des activités nucléaires iraniennes. Le 11 décembre, les hauts diplomates des 5+1 avaient discuté, par téléphone, de l'affaire nucléaire iranienne, mais aucun résultat tangible n'est sorti de ces entretiens ni de ceux de jeudi. Du point de vue de la Secrétaire d'Etat américaine, les différends qui divisent les 6 sur le nucléaire iranien sont plutôt d'ordre tactiques, comme quoi tous les membres du Groupe seraient absolument pour une nouvelle résolution et que seulement le contenu de la résolution serait l'objet de controverse. Or, tout le monde sait que ces pays ont toujours été divisés et le sont toujours, s'agissant de l'adoption même des résolutions consécutives et sans résultat contre le programme nucléaire iranien. La Chine a récemment signé avec l'Iran un accord de 2 milliards de dollars, dans le cadre de coopération dans le projet de développement du champ pétrolifère Yadavaran, dans le Sud iranien, ce qui montre que les Chinois ne tiennent pas beaucoup au projet américain des sanctions anti-iraniennes. En outre, malgré les tergiversations américaines dans les relations Téhéran-Moscou, la Russie continue toujours sa coopération avec la RII: il y a juste une semaine, la Russie a livré le premier chargement du combustible nucléaire à la centrale nucléaire de Bouchehr, dans le Sud du pays. On pourrait donc conclure que les tapages de la Maison Blanche autour du nucléaire iranien dont elle veut inventer une menace à la sécurité mondiale ont perdu de couleur et ne peuvent même plus servir aux campagnes médiatiques

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 22 Décembre 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires