ALTER INFO

Le nouvel empereur visite l’Europe


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 29 Janvier 2020 - 00:05 LE MATROUZ DE SIMON ELBAZ. PAR MUSTAPHA SAHA.

Lundi 27 Janvier 2020 - 00:30 Attitude obséquieuse de Poutine en Israël…


Une manière d’apprécier les conditions économiques d’un pays consiste à observer le comportement de sa classe politique. Depuis deux ans, le président américain Donald Trump fait l’objet d’un harcèlement judiciaire et d’intrigues pour ébranler son autorité.


Robert Bibeau
Samedi 30 Mars 2019

Une manière d’apprécier les conditions économiques d’un pays consiste à observer le comportement de sa classe politique. Depuis deux ans, le président américain Donald Trump fait l’objet d’un harcèlement judiciaire et d’intrigues pour ébranler son autorité. Les médias et l’opposition démocrate le dénigrent, et plusieurs de ses collaborateurs ne se privent pas pour médire sur son compte, dévoiler ses malversations et alimenter la chronique, bref, une interminable saga dont le rapport Muller ne semble pas le libérer. Toutes les énergies du locataire de la Maison Blanche se consacrent à se protéger de cette chasse aux sorcières. Par ailleurs, chacun connait l’état délabré de l’économie américaine (1,6% de croissance nette en 2018), surendettement généralisé, déficit récurrent et les cambistes appréhendent une dévaluation du dollar, monnaie de réserve internationale.

Pendant que l’empereur déchu se réjouit d’avoir survécu aux intrigues de ses courtisans, son rival chinois parcours les terres de ses vassaux pour y conclure alliances et contrats juteux que ces pauvres gueux, qui n’attendent plus rien de l’empire décadent, s’empressent de signer – parfois sans même invoquer le viatique « droit de l’homme démocratique », fadaise dont Macron a péniblement murmuré l’incantation devant les Champs-Élysées – l’avenue des éborgnés – avant de se coucher devant le monceau de protocoles offerts au grand capital français qui n’en demandait pas tant. La rencontre de mardi 26 mars, entre la chancelière Merkel – la grande argentière de l’Union – Macron, ministre de la guerre de l’Union – Junker, le plénipotentiaire de l’Union, et leur nouveau suzerain devraient indiquer les modalités de la nouvelle alliance impérialiste à négocier entre l’empire du Milieu et l’empire européen. Il est à parier que cette rencontre au sommet – beaucoup moins médiatisée que le futile sommet de Hanoï – aura d’immenses conséquences internationales, davantage du moins que le rapport Muller.

La suite de l’article est disponible en 5 langues sur le webmagazine :
http://www.les7duquebec.com/7-au-front/le-nouvel-empereur-visite-leurope/


Il n’est pas étonnant de constater que Xi Jinping est largement soutenue par les différentes factions du grand capital chinois. En Chine, l’exercice du pouvoir est serein et la prospérité économique (7% de croissance en 2017) comble de félicité les divers segments de la bourgeoisie exaltée. Xi Jinping parcours le monde à la recherche d’occasions d’affaires, de nouveaux marchés à conquérir – de technologies et de savoir-faire à pirater – de ressources et de produits à marchander (minerais, céréales, oléagineuses, machines-outils, moyens de transports, ports, aéroports, voies ferrées, avions, réseaux électriques, terres arabes et vignobles, réseaux de communication, infrastructures touristiques, tours à bureaux) et de traités à parafer.

La Chine impériale s’est lancée à la conquête du monde capitaliste et au cours de cette épopée historique – qui structurera profondément l’économie du XXIe siècle – la tournée européenne du chef d’État-major du grand capital chinois prend l’allure d’une cavalcade triomphale. Prolétaires de la Terre observer bien le prochain maitre du sérail.

Le capital impérial chinois propose un nouveau Plan Marshall (2), destiné à la planète toute entière et prénommé les « Nouvelles routes de la soie » que notre webmagazine a moult fois présentées. (3) Ce sont 1000 milliards d’euros destinés à construire des infrastructures maritimes, portuaires, aéroportuaires, routières et ferroviaires qui relieront les centres mondiaux de production – de transformation – et de consommation en une seule économie globalisée sous hégémonie du grand capital international à prédominance chinoise. (4) Les routes de la soie sont la réplique chinoise au projet réducteur « America First » des républicains américains. Dans le projet des « Nouvelles routes de la soie » l’accent est mis sur les moyens de transport, car le développement mondialisé, différencié et à forte productivité des moyens de production et des forces productives sociales (main-d’œuvre salariée) entrainent que la plus-value est plus abondante et plus facile à réaliser quand les marchandises sont déplacées d’un site de transformation spécialisée à un autre, jusqu’au marché de consommation. C’est que les couts de transport ont été grandement réduits avec l’usage répandu du mazout de mauvaise qualité, polluant et très largement disponible. Voilà une perspective qui devrait préoccuper les fanatiques de l’« urgence climatique », qui seraient mieux avisés de s’insurger plutôt que d’embêter les automobilistes en gilets jaunes. (5)

Les efforts de Macron pour battre le rappel des capitales européennes sont fortement compromis (6). Les capitales vont où se trouve le capital et l’Italie a déjà conclu une entente offrant d’accueillir les investissements chinois dans les ports de Venise, Trieste, Gênes et Palerme. La Grèce a cédé Le Pirée il y a quelques années et le Portugal puis l’Espagne ont ouvert leurs portes aux investissements chinois, tandis que la Cité de Londres négocie des accords avec la bourse de Shanghai. Incidemment, le Brexit est une entrave à cette entente, car le capital chinois souhaite un accès à l’ensemble du marché financier européen. L’Allemagne vend pour 115 milliards d’euros par année à la Chine et elle achète tout autant. L’Allemande BASF a réalisé l’an dernier pour 10 milliards d’euros le plus gros investissement industriel jamais vu en Chine. Ne parlons pas des Pays-Bas dont les ports sont la porte d’entrée de l’essentiel des importations made in china, et où des groupes chinois sont entrés dans le capital à hauteur de 35% pour le terminal Euromax de Rotterdam. La France a accueilli 1,6 milliard d’euros d’investissement chinois en 2017, contre 2,5 milliards pour l’Italie, et encore davantage pour l’Allemagne. Bref, l’Europe a déjà le bras tout entier enfoncé dans la gorge du dragon et l’Union ne peut que s’incliner. En signant le protocole (BRI – Belt and Road Initiative), l’Italie va rejoindre un cadre juridique et financier établi pour les quelque 80 pays déjà associés aux « Nouvelles routes de la soie-BRI ». (7)

Qui paye dirige l’orchestre dit le dicton, désormais c’est la Chine qui tient les cordons de la bourse pleine de yuans destinés à l’orchestre européen. Aucune illusion toutefois, tout comme le Plan Marshall de 1948 visait à inféoder les vassaux européens à leur suzerain américain, les Routes de la soie de 2019 visent à aliéner le capital européen à leur suzerain de Pékin. En changeant de maitre, le serf ne change pas de statut.

NOTES

1. Les médias chinois sont à la manœuvre https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/prudence-face-à-la-menace-médiatique-de-la-chine/ar-BBVb97W?ocid=spartandhp
2. Plan Marshall : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Plan_marshall.htm
3. Pourquoi l’Europe a peur des routes de la soie (février 2018) http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/pourquoi-leurope-a-peur-des-routes-de-la-soie/ et aussi https://information.tv5monde.com/info/que-sont-les-nouvelles-routes-de-la-soie-291725
4. La Chine se réorganise pour une guerre commerciale permanente (mars 2019) : http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/la-chine-est-reorganisee-pour-une-guerre-commerciale-permanente/
5. Gilets jaunes contre gilets verts http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-gilets-jaunes-contre-lurgence-climatique-et-la-transition-energetique/
6. https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/video-trois-questions-sur-la-visite-de-xi-jinping-en-france_3245309.html?fbclid=IwAR3pKWjdcO7EF5xo_EfXxUNe2j7W4eeMj--5r9Li0pAasWnr_uAtm_C__Zg#xtor=AL-79-[article_video]-[connexe
7. https://information.tv5monde.com/info/visite-de-xi-jinping-en-europe-il-n-y-aucun-signe-d-une-expansion-agressive-de-la-chine-291726




Samedi 30 Mars 2019


Commentaires

1.Posté par CLS le 30/03/2019 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est aussi le résultat de l'incapacité des européens à s'entendre sur un projet commun.
L'union Européenne tenu par Washington à totalement assécher la vitalité de l'Europe. Contrairement aux chinois les européens n'ont aucun projet, aucune perspective qui donne envie aux citoyens européens de croire en l'avenir.
Nous ne sommes la que pour soutenir les ambitions atlantistes de domination du monde ou, éventuellement, se ranger du côté du projet chinois en espérant qu'ils nous intègres dedans.

Les nations d’Europe doivent retrouver leurs souveraineté si elles veulent offrir un avenir digne aux générations future.

2.Posté par Saber le 30/03/2019 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que les européistes sachent qu'il faudra qu'ils descendent encore plus bas pour pouvoir transférer le pouvoir à la maison mère de sion à Jérusalem reconnue par le représentant de l'empire mourant.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires