PRESSE ET MEDIAS

Le nouveau rapport d’El-Baradeï, exploité, par les médias occidentaux


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Le nouveau rapport du Directeur général de l’Agence internationale de l’Energie atomique, qui aurait dû être gardé secret, en raison de son caractère confidentiel, a fait la une des médias occidentaux. Associated Press et Reuters ont été les premiers à publier, hier, une partie de ce rapport, qui ne contient pas de points nouveaux et qui ne fait que répéter ce qui a, déjà, été dit et qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre l’Iran et l’Agence internationale de l’Energie atomique.


IRIB
Jeudi 16 Novembre 2006



« Ce rapport confidentiel n’était destiné qu’à informer les 35 membres du Conseil des gouverneurs. », a déclaré la Porte-parole de l’Agence, Mme Melissa Fleming, avant de préciser: « Ce rapport contient des informations obtenues, durant une période précise, par les inspecteurs, et non pas des conclusions et des évaluations ». Ce, alors que les médias occidentaux ont essayé, immédiatement, d’envenimer le climat contre l’Iran et d’exploiter ce rapport, pour créer un consensus autour du projet de résolution européen, tant souhaité, par les Etats-Unis et un certain nombre de pays européens. Ceci dit, le Porte-parole du Ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que le récent rapport d’El-Baradeï confirmait qu’il n’y avait eu aucune dérive dans les activités nucléaires iraniennes. S’agissant des traces de plutonium et d’uranium enrichi, en Iran, évoquées, dans le récent rapport du Directeur général de l’AIEA, l’Organisation iranienne de l’Energie atomique a fait savoir qu'il ne s'agissait pas d'un fait nouveau et qu’il y avait eu, au cours de ces trois dernières années, de nombreux débats techniques entre l’Iran et l’Agence, concernant l’origine de cette contamination. En tout état de cause, les activités nucléaires iraniennes se font sous le contrôle et la supervision de l’Agence internationale de l’Energie atomique et les campagnes d’intoxication, ainsi que la politique du recours à la menace et à l’adoption de résolutions contraignantes, n'impressionneront, en aucune façon, l'Iran, qui ne renoncera, jamais, à son droit légitime et inaliénable qu’est l’accès au nucléaire civil.


Jeudi 16 Novembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires