Palestine occupée

Le nauséeux marchandage


Dans la même rubrique:
< >

La résistance est le droit de tout peuple occupé du moment qu’il lutte pour sa libération. Ce droit, Mahmoud Abbas semble vouloir sacrifier sur l’autel de sa soif de pouvoir.


www. MehrNews.com
Samedi 21 Juillet 2007

 Le nauséeux marchandage




Le président de l’Autorité autonome à qui les palestiniens ont accordé leur confiance pour mener à bon terme une cause aussi sacrée que celle de faire renaître un état a décidé de dissoudre tous les groupes armés palestiniens.

En vertu d’un accord entre Israël et l’Autorité autonome Abou Mazen s’est engagé à désarmer les groupes qu’il qualifie de milice, à mettre un terme à leur opération en échange de l’abandon par Israel de toute poursuite judiciaire à l’encontre de 200 membres du Fatah. Voici les termes de cet accord :

Les engagements du Fatah :

1- L’arrêt de toute opération anti-sioniste

2- La détention pour une semaine dans les territoires autonomes des membres poursuivis du Fatah.

3- La restriction de la circulation de ces gens pour une période minimum de 3 mois.

Les engagements d’Israël :

1-L’abandon du projet d’attentat contre les membres du Fatah.

2- La libération de 250 détenus du Fatah ainsi que l’autorisation de retour délivré aux dirigeants palestiniens dont Navaf Huyatmeh et Farough al Ghodomi

Pour l’information, la seconde clause des engagements sionistes vient d’être honorés. Incroyable il y a encore quelque temps, les dirigeants ultranationaliste palestinien ont fait leur apparition cette semaine à Ramallah tandis que Israel libérait 250 détenus du fatah. L’entreprise divisionniste que mène Tel Aviv est trop apparente pour que Abbas et ses partisans ne le voient pas.


Samedi 21 Juillet 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires