RELIGIONS ET CROYANCES

Le ministre iranien de l'Intérieur : 'le hijab n'est pas réducteur mais constitue une valeur'


Dans la même rubrique:
< >

Mostafa Purmohammadi, ministre iranien de l'Intérieur a déclaré que le voile islamique ou hijab constitue désormais une "valeur" pour les femmes du monde, qui "n’est pas considéré en soi comme réducteur, ainsi, les femmes iraniennes qui le portent se réalisent pleinement et constituent aujourd'hui des exemples à suivre."


IRNA
Vendredi 20 Avril 2007

 Le ministre iranien de l'Intérieur : 'le hijab n'est pas réducteur mais constitue une valeur'
Mostafa Purmohammadi a fait cette déclaration devant un public composé de conseillères municipales des différentes localités du pays et a ajouté : "la femme constitue une importante partie du grand potentiel de ressources humaines dont l’Iran dispose. Les charges réalisées par la femme iranienne constituent des succès dans beaucoup d'aspects."

Mostafa Purmohammadi a ajouté : "personne dans le monde ne peut dire à la femme iranienne qu'elle n’est pas une femme de son époque puisque celles-ci, préservant leur honneur, joue un rôle créatif et déterminant dans la construction d'une partie de leur pays. Si nous devions commenter les activités influentes et à succès de la femme iranienne cela prendrait des années."

"Le moment est arrivé où la femme iranienne doit parler des droits de la femme dans le monde, élaborer et publier un manifeste sur ces droits"a-t-il affirmé.


Le ministre iranien de l'Intérieur a fait référence à la présence de la femme dans les instances politiques du pays, en disant : "un des lieux où les femmes peuvent être présentes car cela correspond à leurs vertus c’est celui des instances politiques. Nous devons avoir une vision plus vaste et complète de cette participation importante et du rôle que les femmes iraniennes jouent."

Le ministre iranien de l'Intérieur a soutenu que des emplois en rapport avec la médecine, la culture, l'art et la société et beaucoup d’autres "sensibles" sont adaptées à la position qu'occupe la femme en Iran, expliquant : "si les femmes mènent des activités dans ces domaines il n'y a déjà plus de nécessité que les hommes y entreprennent des activités."

Mostafa Purmohammadi a qualifié " de pas importants" la création d'agences de presse féminines de nouvelles : "ceci apparaît comme une bonne mesure. Nous voyons comment le rôle de la femme est désormais plus intense dans le domaine de l'information et comment la présence de celles-ci est plus grande que celle des hommes."

Pendant les actes de la XIIIème réunion des conseillères municipales des mairies, le directeur général du ministère de l'Intérieur est intervenu pour dire : "les initiatives innovantes des femmes pendant deux périodes dans les instances municipales du pays ont permis une participation consciente du peuple et une présence plus remarquable de la femme dans la gestion des questions urbaines."

M. Abtahi évoquant la participation des femme dans les assemblées municipales au cours de ces trois dernières décennies a déclaré : "le nombre de femmes élues par le peuple a été chaque fois plus important."


Vendredi 20 Avril 2007


Commentaires

1.Posté par Toucar le 08/07/2007 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Ces « intellectuel (les) guidé (es) par le diable :

Réponse à l’article d’Isabelle Laraque : « Femmes en terre d’Islam ».

Par Papa Assane Diouf, Touba, Sénégal


Quand des intellectuel (les) qui prétendent défendre les droits individuels émettent des fausses accusations sans cohérence scientifiques et sans recherches approfondies ou de simples préjugés, ils ou elles engagent le monde dans des tiraillements et des conflits sans merci. L’article d’Isabelle Laraque sur les femmes en terre d’Islam me pousse à dire que les véritables ignorants sont ceux là qui accusent d’autres pace que simplement ils ne les aiment pas. Comme elle nous le fait croire l’article n’est pas digne d’une réflexion scientifique. Ce n’est qu’un agencement de mensonges biens structurées pour afin liquider à tout prix un ennemi : l’Islam. Rien n’est pire qu’un ignorant qui se considère comme un savant, un maître à penser
Madame ou mademoiselle Isabelle, Je ne perdrai vraiment pas mon temps à vous présenter la femme dans l’Islam, vous ne le mérité pas car les cœurs des incrédules sont castrés, sourds, aveugles et muets à l’instar des roches. En tout état de cause je vous assure que la vérité (l’Islam) triomphera inéluctablement et l’erreur se dissipera. Egarées que vous êtes, déversez vos biles sur Mohammad, la meilleure des créatures, l’Islam, la religion de vérité, mais les chiens aboient et la caravane passe. En lisant vos pures inventions sur la religion musulmane, je me suis aussi rendu compte que ce sont ces représentant de satan sur terre que vous êtes qui ont causé cette haine envers l’Islam et ce malentendu envers les différentes civilisations du monde. Vous êtes responsables de tous ces massacres causés par ce malentendu.

Je vous le dit et vous le savez certainement la femme dans vos pays dits civilisés n’a été considérée comme un être à part entière que récemment et depuis le 6e siècle pourtant l’Islam enseignait déjà que la femme et l’homme sont tous égaux devant le Seigneur. Certaines différences qu’on note entre le statut de l’homme et celui de la femme en Islam sont en faite liées à leurs aspects physiques et moraux qui ne sont pas quand même identiques.

En faite vous confondez liberté et libertinage. Ce statut tardivement acquis par la femme occidentale a causé chez elle un désir de libertinage qui a engendré cette débauche notée dans vos pays. Ne nous parlez pas d’Atatürk car les Turc eux-mêmes sont aujourd’hui conscients qu’il était manipulé par les ennemis de l’islam et un franc maçon. Attendez-vous une révolte dans son pays.

Actuellement la femme occidentale est une marchandise qu’on utilise pour vendre ses produits. Combien sont-elles à errer dans les rues de vos métropoles à la recherche d’un partenaire inconnu ? Combien sont-elles de jeunes filles et garçons qui sortent la nuit et entretiennent des relations que nous jugeons illicites ? Pourquoi vous légalisez actuellement l’avortement ? Pourtant le taux d’enfants illégitimes c'est-à-dire nés hors mariage est important dans vos pays. Il en est de même que le taux de divorce. Combien de meurtres sont causés par la convoitise illégale d’une femme ? Penchez vous à ces différentes interrogations et vous vous rendrez compte qu’en faite vous dévalorisez cet élément fondamental dans toute société qui se respecte, la femme.
Vous ne respectez même pas vos mères qui vous ont portés. Vous les déshabillez et les faites défiler avec un string et rien de plus devant des écrans télévisé et des cameras.

L’inceste, l’adultère, la fornication, l’avortement (qui est aussi un meurtre), le dévoilement publique, l’expansion de la pornographie, voila beaucoup de maux qui gangrènent vos sociétés et que vous voulez exporter dans les nôtres, nous disons non.

Comme vous l’affirmez sans preuves nos peuples ne sont pas du tout soumis à des règles figées, mais au contraire à des lois flexibles révélées par le créateur des hommes (Dieu) à la meilleure des créatures (Mouhamed, Psl). Ce seigneur qui nous connais tous plus que nous même. Les lois Islamiques pour ceux qui les maîtrisent, je dit pas les haineux ou islamologues, sont applicables à toutes les époques et à tous les pays du monde quelques soient leurs différences. De part leur perfection ces lois prennent en compte toutes les étapes de l’Histoire de l’humanité.

Par contre vos systèmes législatifs secrétés par l’esprit humain au gré des circonstances politiques et des conceptions philosophiques de l’instant ne peuvent pas s’accommoder avec le caractère universel de la loi de Dieu. Hélas, même si elles sont réputées pour « réguler » la vie social vos lois qui changes d’une société à une autre, d’un dirigeant à un autre, privilégient toujours les classes possédantes sur les catégories sociales faibles et n’interdisent en aucun cas le libertinage sexuel, la débauche et les vices graves qui gâtent toute société.

Combien de fortunes sont construites dans vos pays par l’exploitation des vices sexuels, de la drogue, de la trahison, de l’escroquerie et j’en passe ?

Répondez scientifiquement et sérieusement à mes interrogations. Cessez votre haine envers le plus noble des créatures, Mouhamed, celui là que ses prédécesseurs de l’ancien et du nouveau testament avaient prédit sa venue. Seuls les athées refusent son message. Celui qui interdisait aux arabes du 6e siècle d’enterrer leurs filles ou de se fâcher à leur naissance, car disait-il les garçons et les filles sont égales devant leur créateur. Pourtant à cette époque la femme était considérée chez vous comme un être crée pour servir l’homme ou bien même un demi être, quel écart !
Concernant les violences faites aux femmes dans certains pays elles n’engagent en rien l’Islam mais leurs auteurs, car le prophète nous a enseigné que le meilleur d’entre vous est celui qui se comporte avec bienveillance envers les femmes. Et même en périodes de guerre il interdisait aux combattants musulmans,s de toucher aux femmes fussent elles les plus hostiles envers eux.
Le voile : Déjà vos expressions m’autorisent à penser que vous ne méritez pas le qualificatif « intellectuel »qui désigne quelqu’un qui au moins réfléchit et qui ne se laisse pas guider par sa haine quelque soit le degré. Quelle relation y’ a t-il entre un voile qui couvre la tête et la servitude ? L’Islam recommande à la femme d’être chaste et les musulmanes préfèrent leur voile à la nudité de leurs consoeurs occidentales. L’islam recommande aux pieuses de couvrir leur corps sauf le visage et les paumes. Satan vous pousse toujours à vous dénuder, à montrer vos parties intimes devant vos pères, mères, fils, filles, oncles, neveux ou nièces. A vous votre choix à nous le nôtre. Respectez à moins le choix de l’autre, c’est l’attitude d’u bon intellectuel. Vos sociétés sont salies par la débauche qui engendre le libertinage de vos femmes, l’homosexualité et tous les maux possibles. Nous disons non.

Dans vos pays la nudité féminine est devenue un objet publicitaire utilisé à des fins commerciales. Des femmes qui s’affichent nues sans honte ni gène, ah, chez nous on ne connaît pas cette sale besogne.
Je ne m’attarderai pas à vous montrer les conditions du voile islamiques ; je vous laisse avec vos présomptions et préjugés tous banals. Parce que même les peuples toujours primitifs s’il y en a actuellement ne portent plus de sacs comme vous l’accusez aux musulmanes. Mais je vous comprends, c’est votre degré de haine qui est trop fort.

L’alphabétisation : C’est le fait d’apprendre lire, écrire et comprendre un texte dans une langue donnée. Si tel est le cas vos chiffres sont totalement faux. Car au moins dans nos pays musulmans presque tout le monde lit, écrit et comprend l’arabe qui est la langue de base du coran. Mais que voulez vous ? Ou bien vous pensez que l’alphabétisation c’est l’apprentissage des langues européennes. Je dis non. La connaissance qui est un ensemble universel qui appartient à Dieu s’exprime dans toutes les langues qui sont égales devant Lui, maître du monde. Les premiers savants : historiens mathématiciens, médecins etc. n’étaient pas forcément des européens. Consultez les annales de l’histoire et vous en seraient convaincus. Le prophète exhortait les hommes et femmes à la recherche du savoir.

Le travail de la femme musulmane : L’Islam n’interdit pas à la femme à travailler mais pose des conditions allant dans le sens de la conservation de la stabilité de la société, à savoir : Eviter les contacts surtout à huis clos avec des hommes étrangers car ceci engendre beaucoup de dégâts dans vos pays.
Combien de mariages sont gâtés chez vous parce que simplement la femme est tombée amoureuse de son patron ou d’un autre agent du service et vice versa ? Combien de femmes ou hommes infidèles entretiennent des relations illégitimes et illégales avec d’autres partenaires de leur lieu de travail ?

Des travaux spécifiques aux femmes sont définis par l’Islam. Tout ceci pour réglementer nos sociétés et éviter cette débauche déjà répandue dans vos pays. De son temps et du temps de ses khalifes des femmes jouaient les rôles d’enseignantes aux filles, de sages femmes de gestionnaires des biens de la cité. Ne savez vous pas que la cours de son épouse Aicha étaient constamment fréquenté par des femmes à la quête du savoir.

Le mariage : Oui l’Islam exhorte au mariage avec des conditions à l’appui. Notre religion n’aime pas les unions illégales très répandues chez vous aussi. Ceci est un manque de respect non seulement à la femme mais à l’humanité tout entière. C’est triste de voir des jeunes abusées par des hommes qui ne sont liés en elles par aucune règle ; et après avoir satisfait leur libido ils se débarrassent d’elles comme ils veulent. Les filiations sont inconnues, tout est mélangé à cause d’un simple plaisir charnel non réglementé. L’Islam protège la jeune fille et oblige le père à traiter ses enfants avec équité, bienveillance et amour. Dieu pardonnera celui qui élève sa fille avec bienveillance jusqu’à la donner en mariage, nous dit le prophète (psl)

Non Madame, la répudiation n’est pas interdite au Sénégal. La législation de ce pays de plus de 95% musulman concilie certains aspects de la religion et des coutumes bien que s’inspirant du code civil français.

La polygamie : Elle n’est pas née avec l’Islam au contraire le coran l’a réglementée et codifiée avec des exigences et des conditions qu’il faut obligatoirement respecter en pays musulmans.
Ne Saviez vous pas que Moise, Abraham, Jacob, David, Salomon en définitive tous ces prophètes de l’ancien et même ceux du nouveau testament à l’exception de jésus christ qui ne pouvait pas se marier à cause des circonstances de sa naissance, étaient polygames ? En plus les Zoroastriens en Perse, les Romains les babyloniens toutes ces sociétés anciennes pratiquaient la polygamie. Pourquoi accuser donc l’Islam ?
La pratique de la polygamie dans les civilisations antérieures à l’islam avait autorisé un nombre illimité de femmes. Ces peuples se mariaient et répudiaient comme ils voulaient et c’est l’Islam qui a mis fin à tout ce désordre en soumettant la polygamie à des règles strictes et en limitant le nombre à quatre épouses si le marie est apte à être équitables envers elles et à les prendre sérieusement en charge. S’il ne peut pas respecter ces conditions l’Islam l’oblige à se limiter à une seule épouse.

Dans vos pays la situation est actuellement pire. On assiste à des relations sans pudeur ni fondement solides à l’expansion du concubinage, à la multitude de partenaires sans liens légal, à l’accroissement des fils illégitimes c’est à dire dont on ne connaît même pas les pères qui les ont engendrés. Chez nous tout est clair on connaît who is who. Chez vous on assiste aussi à des mariages gâtés car l’homme « monogame » aime ou est aimé par un autre que sa femme légale ; ce fait a entraîné plusieurs meurtres chez vous. La monogamie au sens du terme n’existe pas, mais c’est la polygamie clandestine ou le libertinage sexuel qui sévit dans les pays non musulmans. Personne ne peut nier que présentement la soit disante monogamie a entraîné plusieurs maux tels que : l’adultère, les enfants illégitimes, le célibat forcé de certaines filles et… Dans ces pays les vieilles filles et les veuves sont devenues des éléments de discorde dans la société car éprouvant une haine pour les autres qui ont la chance d’avoir un mari. Tout le monde est conscient de la supériorité numérique des femmes, maintenant que faire du surplus, des prostituées ?

En interdisant la polygamie vos sociétés ont ouvert les portes de la prostitution et de la débauche.

L’héritage : L’Islam a annulé ou mis fin à toutes les discriminations fondées sur le sexe en matière d’héritage. Dans l’Arabie préislamique la femme faisait parti de bien de son défunt mari et le fils de son époux avec une autre femme pouvait même la prendre après la mort de son père. Celle-ci revenait automatiquement au premier parmi les fils ou proches parents qui jetterait son habit sur elle. Elle n’avait qu’un seul recours : aller se réfugier chez ses parents tout juste après la mort de son mari. C’est l’Islam qui a mis fin à cette pratique ignoble.

Dans vos pays dits « civilisés » les femmes n’ont obtenu ce droit à l’héritage que tout récemment et après une rude bataille des mouvements de libérations. Alors que la musulmane héritait depuis le 6e siècle la femme occidentale à commencer à hériter vers le 18e et le 19e siècle. Quel écart ! En Angleterre au 19 e siècle la femme faisait aussi partie des biens de son mari, elle était donc une part de l’héritage. En France en 1804 dans le code napoléonien la veuve n’avait aucun droit dans la succession de son conjoint et si elle désirait de se remarier elle était soumise à l décision du conseil de famille

Maintenant pourquoi la femme reçoit la moitié de la part de l’homme en matière d’héritage selon l’Islam ?
La réponse est logiquement très simple. L’entretien du foyer revient à l’homme même s’il en a pas les moyens. Il doit par tous les moyens licites prendre en charge sa femme, ses parents et ses enfants. L’épouse quant à elle a le plein droit de garder ses propres biens et se nourrir de la sueur du front de son mari. Donc une grande part dans l’héritage n’est pas importante pour celle-ci qui a le droit d’être nourrie, habillée et entretenue par un homme. Pour l’homme en question une grande part dans l’héritage est un bienfait de Dieu qui l’aidera à prendre en charge sa femme, ses enfants et ses proches parents. L’homme en question peut même ne pas utiliser ces biens pour son propre compte et les dépenser intégralement au sein de sa famille. Qu’il est logique notre Seigneur, maître des mondes révélateur de ce livre sacré, le Coran !

Conclusion
La femme en terre d’Islam est plus fière et plus libre que ces diablesses occidentales guidées par satan, le maudit qui tente de la détourner du droit chemin qui mène vers les délices éternels du paradis. Rappelons-nous que la prétendue égalité entre l’homme et la femme en occident n’a pu toujours exister bien qu’on la réclamait haut et fort au prix même de vies humaines
Pourtant la femme occidentale n’a pas acquis aucune liberté au vrai sens du terme, elle a plutôt perdu sa dignité, son humanité et sa nature première. Aujourd’hui elle est réduite à un objet de fantasme et de convoitise. Elle est aussi un argument de vente, un objet de jouissances et un passe-temps. Ballottée d’un homme à un autre on s’en débarrasse une fois rassasié sans se soucier de son devenir ni de son honneur. Voila une telle attitude qui est la cause principale de la prostitution, les MST, l’accroissement des vices etc.…


Je ne manquerai pas de revenir sur le traitement de l’adultère car les informations que vous avez fournies sont à porte à faux avec les enseignements de notre religion ; mais pour le moment je m’en arrête là.

Réfléchissez ô ignorant (es) et retournez vers le Seigneur, suivez la droit chemin et vous serez sauvé pendant la vie future.



Pape Assane Diouf
assanetouba@voila.fr
Pdiouftouba28@yahoo.fr
assanetouba@gmail.com



2.Posté par Omar Khayyam le 24/09/2007 04:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le voile est une obligation légale en Iran comme dans d'autres pays.
On peut parler de tout et n'importe quoi mais pas de liberté, de se réaliser pleinement quand un uniforme public est imposé.
Point à la ligne

3.Posté par mehdi le 04/12/2007 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avant d'être obligatoire ou non en Iran ou ailleurs, le hijab est avant tout une obligation légale en ISLAM ! Alors si on est musulman(e) il faut s'y conformer... parce que si on veut une religion sans règles, ce n'est plus alors une religion... si on veut des règles mais à appliquer que si on a envie, ce ne sont plus alors des règles... Arrêtez de de tourner autour du pot... on veut obéir à Allah oui ou non ???

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires