Palestine occupée

Le massacre du peuple palestinien des mains d'Israël



irna
Jeudi 9 Novembre 2006

 Le massacre du peuple palestinien des mains d'Israël

Des chefs palestiniens ont lancé un appel vibrant aux Nations Unies pour les aider à arrêter ce qu’ils qualifient "de massacre du peuple palestinien" des mains du régime sioniste d'Israël.

Le premier ministre palestinien et le responsable du Hamas Ismail Haniyeh a déclaré trois jours de deuil et a promis la vengeance.


Une pluie de missiles israeliens s’est abttue sur une zone résidentielle du nord de Gaza dans la ville de Beit Hanoun aujourd’hui mercredi à l'aube, tuant au moins 19 femmes et enfants palestiniens pendant leur sommeil.


Des médecins palestiniens disent que 50 autres personnes ont été blessées. Les autorités palestiniennes ont indiqué que le nombre de morts est le plus important dans un seul incident au cours de ces quatre dernières années.


Le porte-parole du Mouvement de la Résistance Islamique (Hamás), Ismail Raduan, a demandé aujourd'hui à toutes les factions palestiniennes de reprendre les attaques suicides dans le territoire israélien, tandis qu'un porte-parole du gouvernement palestinien, Ghazi Hamad, a soutenu qu'Israël devrait 'cesser d'exister ».


Après cette opération barbare, Israël a démontré qu’il n'a rien d’un État humain, a indiqué Ghazi Hamad. « C'est un État qui défend les meurtres, et par conséquent cet État devrait cesser d'exister » a t’il ajouté. De même, le porte-parole du Gouvernement, dirigé par le Hamás, a demandé qu'Israël soit expulsé de l'ONU qualifiant le régime sioniste d’ « État animal et brutal ».


Tandis que des milliers de palestiniens ont appelé à la vengeance dans une manifestation massive à l'extérieur de la morgue de l'hôpital Kamal Adwan de Beit Hanun, où a été transporté les victimes.


« Nous allons combattre Israël. Nous allons lancer nos missiles, nos martyrs vont sacrifier leurs vies dans les territoires occupés », a assuré un responsable du Hamás dans le nord de Gaza, Nizar Doublent. « Tous, nous sommes des martyrs en puissance». La vengeance arrive, a-t-il ajouté, en demandant à Israël de préparer les cercueils et les linceuls noirs.


Pour sa part, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a condamné fortement l'attaque. « Nos femmes ont succombé dans un massacre horrible commis par l'occupation contre nos enfants à Beit Hanun » a t’il indiqué.


Pour cette raison, il a demandé au Conseil de Sécurité de l'ONU de se réunir immédiatement pour arrêter les massacres commis contre le peuple palestinien et de définir les responsabilités pour mettre un terme à ces massacres.


Pendant ce temps, le premier ministre, Ismail Haniyeh, a demandé la suspension des négociations pour la formation d'un Gouvernement d'unité palestinienne, après l'attaque d'aujourd'hui.


De même, l'Organisation de la Conférence Islamique , la plus grande association islamique du monde, a accusé à Israël de crimes de guerre. « Israël dédaigne le droit international et insiste sur la poursuite des crimes de guerre et la violation de la Convention de Genève.


Dans un communiqué, l'organisation a aussi demandé au Conseil de Sécurité de Nations Unies qu'il prenne des mesures urgentes pour arrêter les attaques israéliennes et garantir la sécurité du peuple palestinien face à la brutalité et au terrorisme d'État d'Israël.


Jeudi 9 Novembre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires