RELIGIONS ET CROYANCES

Le mal à l’état pur


Dans la même rubrique:
< >

Qu’est-ce que le mal ? Pour moi le mal est la destruction, la destruction de ce qui a été, ce qui est et ce qui sera. Le mal est selon moi, la destruction de la vie, l’anti-vie personnifiée. Bien sûr selon le point de vue que l’on adopte, le mal prend différentes formes. Les religions par exemple disent combattre le mal auquel, elle donne une figure, celle du diable. Il faut dire que l’humain a souvent besoin de personnifier ce qui l’assaille. Mais il a aussi la liberté (même si pas toujours apparente) de choisir entre le bien et le mal. Vous l’avez compris aujourd’hui je compte de parler du mal, du mal absolu.


cybermoine3000@yahoo.fr
Samedi 27 Juin 2009

Aspect religieux

Les religions monothéistes insistent sur le fait qu’il y a un créateur mais aussi un destructeur. Ce destructeur semble contrarier le plan que le créateur a pour l’humain. Mais pourtant ce destructeur semble être au service du créateur comme par exemple dans la bible (le livre de Job), qui l’utilise comme outil pour atteindre son objectif qui est de révéler ce qu’il y a dans chaque humain. Ce qui fait dire à certains que le destructeur n’est pas en fait l’ennemi du créateur (d’ailleurs peut-il l’être ?) mais son serviteur. En fait la bible sous-entend (ça dépend des interprétations) que le destructeur était d’abord un serviteur zélé et dévoué qui a été dévoré par son ambition et s’est retourné contre son créateur (Isaïe 14.12-19). Cela étant fait, le créateur a commencé à l’utiliser comme un outil pour atteindre ses objectifs. Le destructeur est donc un pion pour le créateur, ni plus, ni moins. Le destructeur est d’ailleurs obligé d’attendre que le créateur lui donne la permission de faire du mal avant de pouvoir le faire (le livre de Job). En fait sans la permission du créateur, le destructeur ne peut rien faire. Cela explique sans doute les paroles de la prière chrétienne adressée au créateur : « ne nous soumet pas à la tentation mais délivre-nous du mal ». Cependant en désobéissant au créateur nous nous plaçons de facto sous la domination du destructeur. En faisant cela la bible dit que nous devenons « fils du diable », des perdants qui adorent une créature au lieu du créateur (Romains 1.25). Même le Coran indique que le diable, Iblis a demandé la permission au créateur de pouvoir tenter l’humain, permission qui lui fut accordé jusqu’à un temps donné. « [Iblis] dit : “ ô mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu'au jour où ils (les gens) seront ressuscités”. [Allah] dit : tu es de ceux à qui ce délai est accordé, jusqu'au jour de l'instant connu” [d'Allah]. Il dit : “Ô mon Seigneur, parce que Tu m'as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous, à l'exception, parmi eux, de Tes serviteurs élus.” [Allah] dit : “ voici une voie droite [qui mène] vers Moi. Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés. Et l'Enfer sera sûrement leur lieu de rendez-vous à tous. » — Coran (XV ; 37-44) Mais le Coran stipule que le créateur guide et égare qui il veut (sourate 39.23). Autrement dit il protège ou ne protège pas selon son bon vouloir. Mais le créateur est décrit dans le Coran comme celui qui sait, donc lui seul sait pourquoi il agit de telle ou telle manière. Dans le Coran une grande insistance est faite sur l’ingratitude et le manque de reconnaissance de l’humain (Sourate16.Verset78, S23.V78, S32.V9). Nous ne pouvons que nous plier à sa volonté ne serait-ce que par reconnaissance et c’est sans doute cet aspect qui contrarie certains athées. Certains athées considèrent que nous sommes libres de faire ce que nous voulons et que nous n’avons pas de compte à rendre à un être qui n’existe pas sauf dans l’imagination fertile de certaines personnes. D’autres pensent qu’un Dieu bon, n’exigerait pas une telle soumission de ses créatures. Une telle approche est utopique, car la vie nous apprend que nous avons toujours des comptes à rendre à quelqu’un (ne devons pas nous être reconnaissants à nos parents quand ceux-ci ont sué sang et eau pour nous ?) et nos actes ne sont pas gratuits (jeter une pierre en l’air et elle finira par retomber). Nous abusons d’alcool, nous détruisons notre corps, idem quand nous voulons tricher avec des produits dopants par exemple. Donc les croyants pensent que l’humain doit rendre des comptes au créateur auquel il doit tout. Mais même en se plaçant dans un paradigme de croyance en un créateur tout puissant, nous ne sommes pas dénués de pouvoir, puisque nous avons le pouvoir de choisir et ne croyons pas que ce soit un petit pouvoir car c’est bien loin de la réalité.

La liberté de choisir notre seul pouvoir

Oui nous sommes libres de choisir même si c’est entre la peste et le choléra. Certaines personnes sont prêtes à mourir ou à souffrir mille morts plutôt que de renoncer à leurs valeurs, simplement par foi. Qu’une telle attitude puisse déranger certaines personnes, je le conçois parfaitement. Mais ne voit-on pas des parents prêts à se sacrifier pour sauver leurs enfants que ce soit chez les animaux ou chez les humains ? Nous savons aussi que le choix d’une seule personne peut sauver ou en condamner beaucoup d’autres (c’est le cas d’un parent, d’un président qui décide de larguer une bombe atomique sur une ville ou au plan religieux, lire le livre de Jonas qui résume parfaitement cela). Nous sommes sur terre pour être éprouvé afin que nous dévoilions qui nous sommes (Ecclésiaste 3.18). Les termes du contrat sont clairs et exposés, libre aux humains de choisir. Libre à eux de ne pas croire qu’un ennemi rôde autour d’eux tel un loup ravisseur autour d’un troupeau de brebis (mais n’est-ce pas le cas d’hommes d’affaire rapaces qui bavent d’envie sur les richesses naturelles de certains pays et qui sont prêts à tuer des innocents pour se les accaparer ?). Et que le seul rempart contre ce loup est le berger. Mais pour que le berger vous protège, il faudrait que de votre propre chef vous acceptiez de le suivre. Si vous êtes une brebis égarée, le loup s’en donnera à cœur joie. Il n’y a qu’à voir par exemple comment le diable s’est acharné quand Jésus était seul dans le désert (Matthieu 4 : 1-11). Cette solitude du christ nous la ressentons tous à un moment ou un autre de notre vie et il est alors bien facile de céder à la tentation. Et les tentations sont nombreuses et se présentent toujours quand nous sommes dans un état de faiblesse (consciente ou inconsciente). La force du destructeur est justement de nous faire croire que nous ne sommes pas libres de choisir et il use de grands moyens ainsi que de la complicité de ceux qui lui sont soumis (consciemment ou inconsciemment) pour arriver à ses fins. Nous pouvons même dire qu’ici il est aussi puissant qu’un dieu et ceux qui sont sous son contrôle essaient de devenir eux aussi des dieux, normal il a « déteint » sur eux. Il est aussi puissant parce que beaucoup de personnes croient en le système qu’il a mis en place, donc indirectement croient en lui. Et pourquoi y croit-on ? Tout simplement parce que ceux qui ont « réussi » dans ce système « brillent » de mille feux. Que ce soit des chanteurs, des politiciens, hommes d’affaire ou des sportifs. Ils brillent tellement qu’ils parviennent par moment à occulter tout le reste (voir la mort de Michaël Jackson et tout le tapage médiatique autour). Nous devons choisir entre être quelqu’un de banal ou tenter de devenir une étoile filante qui pour quelques temps aura la belle vie, quant à savoir si nous serons heureux c’est une autre affaire. Mais souvent ces personnes qui brillent sont des destructeurs et il (le grand destructeur) nous demande de faire de même, car c’est ainsi. Soit on est gagnant, soit on est un perdant. Mais entre nous valait-il mieux être moyennement riche et normal ou être une superstar défiguré, troublé et avec la peau en aussi mauvais état que « le roi de la pop » ? Car en fait devenir une « star » dans ce système fait de nous des destructeurs, des monstres sans que nous en rendons compte (au plan religieux une abomination puisque nous « volons » l’adoration due au créateur quand en fait nous n’apportons rien aux humains), des outils du grand destructeur. Ainsi certains humains sont des « créateurs » et d’autres sont destructeurs car nos esprits sont influencés soit par le créateur soit par le destructeur. Évidemment certains sont des destructeurs même sans en avoir conscience (bon nombre d’artistes) ou en étant pleinement conscients de leurs actes (Henry Kissinger). Ainsi certains désigneront certains dégénérés comme des créateurs ou des artistes (voir comment un menteur comme Bush est encore adulé par certains me dépasse). Mais pour pouvoir construire ne faut-il pas souvent détruire ? Après tout si on se base sur la bible par exemple, le créateur n’a pas hésité à se faire destructeur quand le besoin s’en faisait sentir (déluge, Sodome et Gomorrhe, les armées du pharaon). Certains se demandant même comment le créateur pouvait faire preuve d’une telle violence et d’une telle absence de compassion. Mais en analysant ça d’un certain point de vue cela se faisait au bénéfice de la vie, un peu comme quand nous le faisons quand nous détruisons les parasites qui sont aussi des êtres vivants mais qui peuvent menacer la survie d’un autre être vivant que nous jugeons pour certaines raisons plus utile. Mais évidemment si nous avons une connaissance limitée, en voulant détruire les parasites, nous pouvons tout détruire et nous mettre en danger (notamment avec des pesticides et des insecticides). Ces destructions provoquées par le créateur semblaient vouloir protéger la vie, du mal à l’état pur ce qui est en fait notre véritable ennemi. Le mal étant utile à une certaine dose, mais l’excès nuit. Et laisser le mal aller au bout de sa folie ne peut qu’emmener la destruction totale.

Le mal à l’état pur

J’appelle, le mal à l’état pur une forme de mal qui s’auto-entretient et qui à force peut tout détruire, un peu comme des virus. Les virus consomment toutes les ressources puis vont à la recherche de nouvelles ressources à consommer pour se multiplier à l’infini, ne laissant derrière eux qu’un champ de ruine. Ce mal à l’état pur est matérialisé par ces sociétés humaines toujours plus gourmandes en énergie et qui se nourrissent de la vie de certaines personnes en plus de détruire la nature. Les eaux polluées, les pays détruits par la guerre sont les symptômes du mal absolu. Et certains humains de par leur soif illimitée de pouvoir sont des agents du mal absolu, des « fils du mal ». Car le pouvoir pour le pouvoir n’a pas de sens et tout le monde ne peut avoir le pouvoir. Imaginons que plusieurs dieux d’égale puissance veulent absolument le pouvoir, ils se battront jusqu’à tout détruire. Imaginons que lors de la crise des missiles de Cuba, ni Khrouchtchev, ni Kennedy n’ait cédé ! Dans tous les cas, je crois que le mal absolu ne peut avoir qu’une action limitée dans le temps. Mais cependant il sera toujours là, à nous suivre comme notre ombre guettant la moindre opportunité. On peut se demander pourquoi certaines personnes sont attirées par le mal ? Peut-être que comme dit Yoda de « stars wars » (dans l’épisode 5), c’est parce que c’est le chemin le plus rapide et le plus facile et donc le plus séduisant. Il est plus facile de faire une guerre que d’essayer de trouver des moyens intelligents de régler une situation tendue. D’ailleurs certains préfèrent le passage en force à la concertation (par exemple avec le TCE ou l’Iraq) sauf quand ils n’ont pas le choix (les révolutions colorées). Et il ne faut pas être un génie pour constater que les politiciens actuels ne sont pas très brillants (mais peut-être que leurs maîtres le sont). Peut-on comparer au niveau intelligence un Sarkozy à un De Gaulle ou même à un Mitterrand ? Et plus ça va plus la médiocrité gagne du terrain car nous approchons d’un moment incroyablement dur. Les arts aussi deviennent médiocres, tout comme le niveau d’expression ou d’éducation des gens qui de plus en plus acceptent n’importe quoi surtout dans les pays dits développés. Oui nous sommes aux portes d’un basculement, un basculement violent. Et certains font tout pour que ce basculement violent ait lieu, mais le « bon » en certains d’entre nous résiste et résistera sans doute toujours. Sans doute certains pensaient qu’en détruisant l’espoir (notamment avec les crises à répétition), en faisant souffrir atrocement les gens (Guantanamo, Abu Ghraïb, Tazmamart (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tazmamart)), en soufflant sur les braises du chaos (les guerres de Bush, les provocations occidentales, les mensonges des médias) plus personne n’aurait envie de faire du bien ou que tout le monde se laisserait abuser par le premier imposteur venu (Obama). Ils semblent oublier que par exemple les croyants véritables ne peuvent être surpris par ces tours de passe-passe. Certaines personnes au fond d’elles sont profondément et irrémédiablement bonnes et attachées à la justice, c’est comme ça ! De même il existe des personnes irrémédiablement mauvaises (au plan religieux Judas et Caïn en sont de parfaits exemples). Tel le jour et la nuit, il y a des forces opposées mais complémentaires en ce monde. La plupart des humains se situant entre ces deux extrêmes. Peut-être sommes nous le résultat d’une expérience ? Quoiqu’il en soit, il nous faut choisir et pas toujours avec des éléments rationnels. Mais nous en sommes là, nous devons choisir.

Ce que nous sommes

Certains de nos actes définissent ce que nous sommes. Il est en effet aisé de croire qu’il n’y a pas d’espoir dans un monde livré au chaos et à l’injustice. Il est difficile de se fier à quelqu’un dans un monde où certains agents du malin sont rusés et les imposteurs sont légion. Par compte comme le dit Lincoln, il est impossible de tromper tout le monde tout le temps. Autrement dit je pense que le fond des gens finit toujours par sortir et on ne peut manipuler quelqu’un de foncièrement bon indéfiniment. Les personnes bonnes finissent par s’élever spirituellement quelque soit les obstacles qu’elles rencontreront sur leur chemin. Je ne me sens pas le droit de tuer, car croyez-moi un meurtre laisse dans l’esprit du meurtrier une trace indélébile ! Dans mon pays certains sont allés à la guerre et beaucoup d’entre eux ont pété les plombs et sont soit dans des asiles ou marchent dans la rue complètement coupés de la réalité ! D’autres se sont tirés dans la jambe pour quitter le front ou éviter d’y être envoyé (des actes similaires ont eu lieu lors de la guerre du Vietnam je crois) ! Alors des films avec des soldats qui tuent sans que ça ait des conséquences sur eux c’est de la propagande et rien d’autre. Tuer est un acte grave et une décision dangereuse pour nous-mêmes. Ma mère m’a dit que beaucoup de ces jeunes personnes qui ont commis des meurtres à la guerre entendent des voix dans leurs têtes ! Certaines de ces personnes ont tué pour se venger et on en voit les conséquences (je ne peux m’empêcher de penser à tous ces jeunes soldats américains envoyer en Afghanistan et en Iraq pour « venger » les victimes des attentats du 11 septembre 2001) . Mais cela est une action de ce mal absolu dont je parle. On remarque que souvent les dictateurs ont eu une enfance difficile que ce soit Saddam (http://www.clg-doisneau-gonesse.ac-versailles.fr/spip.php?article73), Staline (http://tf1.lci.fr/infos/monde/moyen-orient/0,,3375804,00-saddam-hussein-sanguinaire-dictateur-.html), Hitler (http://www.ilfautlesavoir.com/presse/LES-RACINES-DE-LA-HAINE-ou-L) et même des personnes comme Sharon (http://jcpa-lecape.org/page.aspx?id=35). C’est durant cette enfance que le mal en eux est sans aucun doute né. Et si on en croit le témoignage de Svali (http://www.evolutionquebec.com/site/nom/svali.html), dans les sociétés sécrètes on fabrique des monstres à la chaîne en traumatisant des personnes dans leur enfance. Mais dans la société occidentale ne fait-on pas de même en laissant les enfants baigner dans une ambiance de violence permanente (cinéma, télé, jeu vidéo). Ne fait-on pas de même avec les petits palestiniens, iraquiens etc… Oui « les maîtres du monde » sont en train de créer des monstres pour le chaos futur et on ne peut qu’être inquiets. Car un seul monstre de par ses actions peut créer d’autres monstres qui à leur tour créeront des monstres et ainsi de suite. C’est pour cela que j’aime le message du christ qui parle de tendre l’autre joue, un acte d’un incroyable courage. Il y a d’autres moyens de se battre que la violence, peut-être me traitera-t-on de lâche, mais la violence entraîne la violence et nous pousse dans un cercle vicieux qui nous poussera vers la destruction totale. Le mal absolu ne peut au final que se détruire soit dans une guerre nucléaire ou autre. Ici bas nous ne sommes là que pour décider à quoi nous sommes inféodés au mal ou au bien. Pour moi tout le reste n’est que littérature et illusions. Ici bas nous devons répondre à une seule question : avons-nous un cœur de pierre ou un cœur de chair ? La vérité est si simple que beaucoup n’y croient pas ! "Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était." Winston Churchill "Si c'était une dictature, ce serait beaucoup plus facile, tant et aussi longtemps que j'en serais le dictateur." George W. Bush, 43e président américain, 12 décembre 2000 "Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité." Nicholas Murray Butler (1862-1947) "Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique." Marshall McLuhan (1911-1980), auteur et chercheur canadien "L'invisible Pouvoir de l'Argent est à l'œuvre pour contrôler l'humanité et la réduire à l'esclavage. Il a financé le Communisme, le Fascisme, le Marxisme, le Zionisme et le Socialisme. Tous sont conçus pour faire des États-Unis un membre du Gouvernement Mondial." Extrait de la page 92 du American Mercury Magazine de décembre 1957 "Une population mondiale totale de 250-300 million d'individus, une diminution de 95% de la population actuelle, serait idéale." Ted Turner, milliardaire fondateur de CNN, dans une entrevue pour Audubon Magazine "L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe." J. Edgar Hoover (1895-1972), Directeur du FBI de 1924 jusqu'à sa mort "En démocratie, la politique est l'art de faire croire au peuple qu'il gouverne." Louis Latzarus (1878-1942), auteur et journaliste français "Nous sommes des conquis contents." Georges Dor (1931-2001), chanteur et écrivain québécois "Un criminel est une personne avec des instincts prédateurs qui n'a pas suffisament de capital pour former une corporation." Howard Scott (1890-1970), économiste et auteur Vous constaterez que les monstres ont toujours des justifications qui quelques fois paraissent sensés ! "L'élimination progressive de la race humaine règlera tous les problèmes sur terre; sociaux et environnementaux." Dave Foreman, fondateur du mouvement Earth First!, et membre de la direction du Sierra Club de 1995 à 1998 "Pour pouvoir stabiliser la population mondiale, il serait nécessaire d'éliminer 350 000 personnes par jour. C'est une chose horrible à dire, mais c'est tout aussi horrible de ne pas le dire." L'océanographe Jacques Cousteau (1910-1997), publié dans le Courrier, une publication de l'UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) A chacun de nous de définir ce qu’il veut être car en vérité, la vérité est tournée vers elle-même.


Samedi 27 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Bonet d'âne le 27/06/2009 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent, article pertinent et excellent..!!

2.Posté par geronimo888 le 27/06/2009 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

malraux etait un voleur, selon Roger Dommergue.et ce ptit voyou à l'outrecuidance de se croire intellectuel. m'enfin

3.Posté par geronimo888 le 27/06/2009 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci pour cette article , ce fut trés instructif de vous lire.

4.Posté par Cristos le 27/06/2009 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@geronimo888
Et pas que d'après Dommergue !

Je vois que la vidéo du professeur Roger Dommergue circule... excellent !
Il a aussi écrit une synthèse très instructive ainsi qu'un texte plus court de trois pages mais explosif et vérifiable sur l'esclavage, le monopole, Newport...



5.Posté par Serbat le 28/06/2009 04:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Il y a d’autres moyens de se battre que la violence"
J'adore cette phrase, félicitations.
Car par exemple si il faut vraiment limiter la population mondiale pour cause de manque de ressources, il suffit de limiter le nombre de naissances et nous n'avons plus personne à tuer.
De même, Gandhi a bouté les anglais hors de l'Inde sans jamais lever le moindre couteau, tout comme les noirs américains, menés par les pacifiste Martin Luther King et Rosa Parks, ont imposé l'égalité raciale dans la loi aux USA.
La violence n'amènera jamais la paix.

6.Posté par dik le 28/06/2009 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"La violence n'amènera jamais la paix".
Absolument d'accord. Encore fallait-il qu'il n'y ait pas de traître. Le succès exemplaire de Ghandi et de Martin Luther King s'explique par leur hauteur de vue et leur popularité, popularité si large qu'il ne laissent aucune place à la trahison.
Or, de nos jours, le mal à l'état pur est de faire le maximum de prisonniers pour les transformer en traîtres, par toutes les voies possibles (Israël). Des millions de palestiniens ont connu la prison, la toture et la dépravation au sinistre objectif de trahir, sans compter des centaines de milliers de tués durant les 60 ans d'occupation.
Peut-on lutter contre un virus reignant par des prières et des talismans?

7.Posté par Thanatos le 29/06/2009 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet je suis contre la violence qui à mon avis n'apporte rien, quoique dans certains cas extrêmes. On ne peut par exemple par rester là, les bras croisés quand on voit quelqu'un se faire agresser. Il y a toujours des cas particuliers.
Je pense que la solution est que les "grands esprits" assument leurs responsabilités. les grands esprits sont des êtres charismatiques de naissance, des leaders nés et je pense qu'il y en a dans tous les peuples. Seulement quand ils utilisent leur charisme à des fins négatives bonjour les dégâts ! Un seul grand esprit peut faire basculer beaucoup de gens dans le bien ou dans le mal ! Certains sur terre semblent avoir le don de repérer les grands esprits et de chercher soit à les corrompre soit à les tuer. Mais bon mon point de vue est que nous ne faisons que passer sur terre et que la vraie vie est ailleurs. la terre doit sans doute nous servir à choisir un chemin et à définir clairement qui nous sommes. Une fois que cela est fait notre "âme" subira soit une seconde mort, soit vivra dans la félicité éternelle. Mais je pense que chacun d'entre nous aussi insignifiant soit-il à un rôle à jouer !

8.Posté par Fredd le 29/06/2009 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le régime pathocratique qui nous tient sous son joug...

C'est pas le lobby musulman!
http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

Sionistes, Psychopathes et 11 septembre
http://www.takeourworldback.com/fr/911psychos_fr.htm

9.Posté par helios le 29/06/2009 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


"...où tant de marbre est tremblant sous tant d'ombre..."

10.Posté par Major le 29/07/2009 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le créateur est infiniment bon, Satan n'existe pas, c'est le libre arbitre des humains qui exacèrbe la souffrance, qui est intrisèque à la vie, on a beau suivre tous les commandements moraux, la souffrance est et sera toujours là. Notre but est de nous réunir pour diminuer cette souffrance qui apparait dès le premier jour de la vie (la faim, la maladie, la tristesse...).

Une femme qui accouche souffre, ce mal la ne vient pas de Satan...
Un homme malade souffre, ce mal ne vient pas de Satan...

L'homme de par ses choix peut soit exacerber ou créer une souffrance, soit créer du réconfort et du bonheur.

Le mal EST dans l'humain, sinon Eve n'aurait jamais pris le fruit... Jésus perdu dans le désert a tourné le dos à la tentation. L'image du diable n'est qu'une métaphore incomprise pour représenter l'être humain face à sa souffrance et à ses tentations.

C'est pour ça que nous sommes des humains et non des dieux, pour qu'il puisse juger notre libre arbitre.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires