ALTER INFO

Le maire de Salt Lake critique Bush et Cheney lors d'une manifestation à Washington


Dans la même rubrique:
< >


Suzanne Struglinski
Vendredi 27 Avril 2007


Par Suzanne Struglinski, le 26 avril 2007


​​​​WASHINGTON -- Le président Bush qui a fait montre d'un abus de pouvoir « sans précédent » doit être mis en accusation, a déclaré Rocky Anderson, maire de Salt Lake City, lors d'un grand rassemblement mercredi sur une terrasse à l'extérieur du Cannon House Office Building.


​​​​Un jour après que Dennis Kucinich, député démocrate de l'Ohio, ait déposé une résolution à la Chambre demandant la mise en accusation du vice-président Dick Cheney, Anderson était rejoint par Kucinich et environ 50 autres activistes -- dont la protestataire à la guerre Cindy Sheehan -- dans leur manifestation. Il y avait aussi dans l'assistance Daniel Ellsberg, le dénonciateur (vendeur de mèche) qui en 1971 avait divulgué aux journaux des documente classifiés connus sous le nom de Pentagone Papers, qui révélaient des informations sur les victimes de guerre du Viêt-nam.


​​​​Anderson et les autres activistes ont ébauché leurs raisons pour lesquelles le Congrès devrait faire avancer les démarches d'impeachment de Bush et de Cheney.


​​​​« Ils ont trahi notre Constitution de la manière la plus fondamentale, » a dit Anderson. « Leur mise en accusation est absolument cruciale. »


​​​​Utilisant des orientations similaires à ses discours dans les manifestations pacifistes à Washington plus tôt cette année, Anderson a dit qu'avant que Bush et Cheney héritent du pouvoir, les États-Unis méprisaient les autres nations qui torturaient les gens, qui violaient les traités, ou à part ça qui ne tenaient aucun compte des lois. Mais sous cette administration, les États-Unis sont devenus « exactement comme elles, » a dit le maire de Salt Lake City.


​​​​« Nous allons nous lever pour les valeurs patriotiques les plus fondamentales, » a rajouté Anderson.


​​​​Le maire a dit que les opérations de mise en accusation enverront un message aux autres nations qui torturent, enlever et mettre sur écoute ne sont « pas des valeurs étasuniennes. »


​​​​« Imaginez comment les autres ailleurs nous regardent, » a dit Anderson. « C'est une époque effrayante. »


​​​​Kucinich, qui est également en course pour la nomination démocrate à la présidence, a déclaré mercredi qu'il peut ne pas avoir le soutien des autres membres du Congrès pour le moment, mais qu'il a l'appui « du peuple. » Pendant qu'il parlait, la foule levait les mains derrière lui pour montrer qu'elle voulait que la résolution d'impeachment aille de l'avant.


​​​​Nichols, qui a écrit « The Genius of Impeachment: The Founders' Cure for Royalism, » a déclaré aux manifestants que le sujet de la mise en accusation va également au delà de Bush, en ne permettant pas aux futurs présidents d'abuser du pouvoir de la manière dont Bush l'a fait.


​​​​Nichols a dit cela pour mettre le problème à sa vraie place, il demande à ses amis républicains s'ils voudraient d'Hillary Clinton, si elle gagnait les élections présidentielles, en ayant tout les pouvoirs dont dispose Bush.


​​​​Il reste à voir si les demandes d'impeachment gagneront de l'ampleur. Nancy Pelosi, démocrate de Californie, oratrice de la Chambre, a dit qu'elle ne soutenait pas l'avancée des démarches de mise en accusation et qu'elles ne sont pas sur la table.



http://deseretnews.com/dn/view/0,1249,660215228,00.html

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info




Vendredi 27 Avril 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires