PRESSE ET MEDIAS

Le lynchage médiatique de Bernard-Henri Lévy : c’est assez !


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Mathias Reymond
Lundi 1 Mars 2010

Le lynchage médiatique de Bernard-Henri Lévy : c’est assez !
Alors qu’il vient de sortir deux ouvrages, Bernard-Henri Lévy s’est fait plutôt rare dans les médias : on ne l’a pas vu dans « Télé Foot » sur TF1, ni lu dans Le Journal de Mickey, et même pas entendu sur Fun Radio. Un scandale. Mais, plus grave, il a fait l’objet d’un acharnement qui s’apparente à un véritable lynchage. Qu’on en juge par cet inventaire (suivi de « l’article auquel vous avez échappé »)
« Pourquoi BHL a-t-il autant de détracteurs ? »
Dans L’Express du 4 février 2010, le directeur du journal, Christophe Barbier, assassine « l’intellectuel engagé du début du XXIe siècle » dont l’un des deux livres publiés ne serait que « poli et tranchant ». Il ne parle même pas de chef-d’œuvre. Puis il s’emballe : « De ces deux travaux très différents se dégage le portrait d’un homme affairé, presque dispersé, mais apte à ramasser soudain sa pensée, autour d’une lutte majeure ou d’un concept neuf. » Irrévérence ultime : Barbier n’interviewera le philosophe que sur quatre pages…
Dans Le Point (hebdomadaire dans lequel BHL tient pourtant un bloc-notes…) du 4 février, l’écrivain Christine Angot a fait du philosophe un portrait épouvantable. Extraits : « Il cherche la vérité. C’est un philosophe. Ça existe. Il y en a. Mais pas dans son coin, il aime bien parler, il aime bien aller leur dire. En tout cas il aimait bien. (…) Il pense à toutes les parties de flipper qu’il a jouées. Il était le meilleur. »
Le comportement du Figaro n’est pas plus glorieux (6 février). Un portrait à charge en dernière page du journal, signé Renaud Girard : « Dans son dernier essai, De la guerre en philosophie (Grasset), BHL parvient superbement – car sa prose a, dans ce livre, la respiration de celle d’un Péguy – à théoriser le destin qu’il s’est fixé jeune homme, celui d’être un « intellectuel engagé ». » Et le journaliste, de poser la bonne question : « Pourquoi Bernard-Henri Lévy a-t-il autant de détracteurs à Paris ? » C’est vrai, pourquoi ?
Pourquoi l’hebdomadaire Paris Match (4 février) n’a-t-il consacré que trois pages à BHL en le couvrant d’insultes ? Un « cerveau brillant » peut-on lire ici, un « flamboyant virtuose » peut-on lire par là. En somme, « un type comme lui est un exemplaire unique. »
Pourquoi ne lui offrir que huit pages dans Marianne (6 février) pour qu’il s’explique face à des contradicteurs, alors qu’il en aurait fallu seize ? [1]
Pourquoi l’interviewer dans le Journal du Dimanche (7 février) et ne pas lui consacrer un numéro entier ? Pourquoi Le Figaro Magazine (11 février) se rabaisse-t-il à consacrer un article à ses débuts en philosophie et non pas à toute sa vie ? Et pourquoi, dans le Libération du 11 février, le massacrer, et massacrer l’un de ses ouvrages ?
Cette campagne de promotion en demi-teinte, économe en louanges et en papier, a de quoi surprendre ! Un vrai lynchage !
« Vous n’êtes pas épargné »
Alors que BHL est de passage, le 8 février, dans « Le Grand Journal » sur Canal Plus, le journaliste Ali Baddou l’interroge : « C’est assez hallucinant la violence des textes qui ont été publiés là ces derniers jours à l’occasion de la sortie de ces deux livres. » C’est vrai, avec ce que l’on vient de lire, c’est ha-llu-ci-nant ! D’ailleurs - signe d’une violence extrême - BHL est privé des railleries et des interruptions qui sont la marque de fabrique de l’émission et il doit s’exprimer sans bénéficier de la moindre coupure intempestive. « Pourquoi est-ce que vous énervez autant ? » enchaîne Ali Baddou. Oui, pourquoi tant de haine ?
Sur Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach a tout compris. Il prévient son invité inattendu – Bernard-Henri Lévy – que « la tornade pro et surtout anti-BHL va continuer de souffler ce matin sur Internet. » (10 février). De passage dans le « Soir 3 » sur France 3, Bernard-Henri Lévy est interrogé – avec violence – sur différents sujets d’actualité. Et le journaliste commet cette judicieuse remarque : « La philosophie, vous le dites, c’est un combat avec des haines, des rancœurs, des engueulades aussi, et de ce point de vue, vous n’êtes pas épargné . » (14 février).
Personne ne l’épargne : un point de vue partagé par Le Monde qui consacre son entière page 3 à Bernard-Henri Lévy et qui, sous la plume de Josyane Savigneau, souligne – sans les nommer ( !) – que « radios, journaux, sites divers se sont déchaînés pour discréditer l’ensemble du travail de Bernard-Henri Lévy » (16 février).
C’est indéniable : les journaux se sont « déchaînés » contre l’œuvre de BHL. Libération, par exemple (dont Lévy est actionnaire), dans un entretien fleuve (13 février), pose une série de questions d’une rare impertinence au grand penseur : « Quelle est la place de la philosophie dans votre vie ? » ; « La philosophie est une arme de guerre, mais contre qui ? » ; « Dans « Pièces d’identité », à la question : “Qu’aimez-vous le moins en vous ”, vous avez cette réponse étonnante : “Ma part d’enfance” ». Etc.
Invité sur TV5 (22 février), il doit affronter les salves d’un journaliste qui s’étonne : « Vous n’avez pas l’impression que parfois vous déclenchez des réactions incroyables  ? » A quoi BHL répond modestement : « Je me suis si peu trompé en 32 ans qu’il a fallu qu’on trouve cette sympathique histoire Botul. » Si peu, en effet.
Des réactions incroyables. Presque un boycott. France Culture ne l’invite que deux fois : dans « Les matins » (16 février) et dans « La rumeur du Monde » (le 13 février) animé par Jean-Marie Colombani. Ce même Jean-Marie Colombani ne le convie qu’une seule fois dans son émission sur Public Sénat (19 février). Et excepté quelques courageux médias, c’est le black-out complet : un clin d’œil sur TF1 (8 février), une apparition sur RMC (16 février). Et entre temps, une journée d’oisiveté complète : le 13 février, un passage sur RTL, un autre sur Paris Première, puis comme premier invité de « On n’est pas couché » sur France 2 (une émission enregistrée, il est vrai). Mais à part ça, pas grand chose.
Face un tel déferlement de haine et à l’intolérable censure de sa victime, la résistance s’est organisée et Nicolas Demorand a rejoint la première ligne, en déclarant dans sa chronique « Tous azimuts » du 18 février 2010, sur France Inter : « Il y a dans tout cela quelque chose qui pue ». De quoi parlait-t-il ? Manifestement, ce n’était pas de la « meute » des hagiographes et des complaisants.
L’adulation médiatique de BHL, en effet, ce n’est jamais assez. C’est pourquoi…
… Voici l’article auquel vous avez échappé
Nous ne parlerons pas de « l’affaire Botul ». On en a beaucoup parlé. Pas Acrimed. Sans doute est-elle révélatrice. Mais de quoi ? De la désinvolture de BHL. Mais quand celle-ci est traitée en galéjade, y compris par le principal intéressé qui la présente comme un canular, elle masque l’essentiel : les innombrables approximations et impostures dont BHL a jalonné sa « carrière » : depuis les livres qu’il a lui-même homologué comme les fruits d’une « nouvelle philosophie », jusqu’à ses reportages et enquêtes les plus récents. Son reportage « people » et partisan à Gaza, son enquête approximative en Georgie mise en cause par Rue89, son tourisme de propagande en Israël n’ont fait l’objet d’aucune critique dans les grands médias. Pour ne rien dire de ses voyages en Afghanistan et des douteux bricolages dans son livre sur Daniel Pearl [2] revisités par Le Monde diplomatique, mais jamais abordés par les grands médias. Que dire, si ce n’est que rien de tout cela n’est évoqué par les intervieweurs de BHL [3]
Certes « l’affaire Botul » a suscité de salutaires éclats de rire. Mais, précisément parce qu’il s’agissait là d’une « bourde », la mobilisation des idolâtres a permis une fois de plus de faire diversion et de taire les impostures les plus graves de leur idole. Alors…
Alors… nous ne reviendrons pas sur les palinodies de Nicolas Demorand (analysées dans un récent article). Rappelons simplement que ce dernier, après avoir pris la défense de BHL, annonçait : « Et pour le reste sachez que Bernard-Henri Lévy sera demain l’invité du 7-10 ». Oubliant d’ajouter que ce ne serait que la septième fois depuis septembre 2006… La suite, on la connaît. Un « coup monté », destiné à faire passer BHL pour une victime et à lui donner l’occasion de se défendre, parfaitement lisible dans le sketch mis en scène par des duettistes. Une interview faussement agressive, suivie, deux jours plus tard, le dimanche 21 février, sur France 5, d’un entretien réellement complaisant. Stratagème malin qui peut se résumer ainsi : taquinerie matinale et courtoisie dominicale.
Nous ne dirons rien non plus des quelques articles qui, du moins dans les grands médias, ont moqué la « victime ». Ils furent finalement si peu nombreux que le tintamarre d’indignation qu’ils ont suscité devrait suffire à disqualifier ceux qui l’ont entretenu. Mais il n’en sera rien…
Nous ne dirons rien du talent consommé avec lequel BHL se rend insubmersible, grâce à des médiacrates qui le sont autant que lui. La plupart des journalistes ont complaisamment interrogé l’omniprésent sur « l’affaire Botul » : après avoir salué l’élégance avec laquelle il a reconnu s’être fait piéger (en réalité, s’être piégé lui-même…), ils ont entonné à sa suite la complainte selon laquelle il serait pourchassé par une « meute » enragée.
Nous ne dirons rien de cette rhétorique victimaire et mensongère, servie par BHL et ressassée par ses défenseurs face à la moindre critique, et qui fut relancée notamment, lors de la sortie du précédent opus qui dénonçait précisément la « meute ». Il suffit de lire ici même « BHL-Houellebecq et la meute des complaisants »
Nous ne dirons rien du procès en antisémitisme, intenté contre les critiques de BHL sur la base d’un faux (relevé par « Arrêt sur Images ») : la prétendue fermeture du forum de Libération pour cause de propos insultants et antisémites, alors que le forum fut fermé préventivement afin de les éviter.
Enfin, nous ne dirons rien, par charité, du point de vue de Ségolène Royal (paru dans Le Monde du 28 février) qui recycle le mensonge sur l’antisémitisme, avant de déclarer sa flamme à celui qui s’est enflammé pour elle et d’enrôler François Mitterrand au service de BHL et à son propre service.
Mathias Reymond (avec Henri Maler)
PDF - 115.3 ko

Notes

[1] De mémoire d’acrimedien, jamais un invité n’avait eu autant la parole que BHL dans Marianne.
[2] Dont la veuve dira, à propos de BHL, qu’il est un homme dont « l’ego détruit l’intelligence ».
[3] La liste des impostures, bourdes et falsifications de BHL est encore longue. Le lecteur courageux pourra se plonger dans le dossier du Monde Diplomatique ou découvrir ce que nous avons publié.


Source: http://www.acrimed.org/


Lundi 1 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par dootjeblauw le 01/03/2010 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous devriez ignorer/mépriser ce personnage avec sa tête de constipé, c'est un has-been et maintenant on a que l'embarras du choix pour dénoncer de plus grosses têtes de fion que lui.

2.Posté par bd le 01/03/2010 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici voilà le nouveau philosophe des temps modernes ,philosophe businessman,philosophe milliardaire comme le dirait notre cher dieudonné,une imposture de l'intelligence humaine .

3.Posté par Alif le 01/03/2010 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BHL n'est qu'Un faux philosophe boutiliste fabriqué dans une de ces usines ideologiques de la bourgeoisie des salons parisiens.Pauvre Socrate,la philosophie est tombée aussi bas.

" Où se cache-t-il, l'os médullaire et transbotulique dont la "substantifique moelle" nous ferait retrouver à la fois la puissance et l'innocence d'Adam au paradis? Demandons à notre éducateur de la France de radiographier le saint Botul de la philosophie mondiale, le concept, demandons-lui, aux côtés du jeune Abélard, de nous démontrer comment l'histoire de la boîte de conserve de la philosophie mondiale est celle du botulisme dont M. Béhachel a fait l'instrument d'une arnaque universelle. Car son concept préféré est l'hydre universelle du Mal, qu'il écrit avec une majuscule, afin de mieux en cacher le vide à tous les regards. Il suffira donc de nous demander comment ce faux philosophe conceptualise le Mal en retirant à cet arbre ses feuilles, ses couleurs, son épaisseur, son espèce et son âge. On sait comment M. Béhachel a fait de ce spectre un glaive bien aiguisé et exclusivement affûté aux fins de frapper d'estoc et de taille les ennemis de son maître, l'Amérique et Israël. Les faux philosophes sont toujours des hommes politiques déguisés. C'est à ce titre qu'ils se montrent suffisamment habiles pour dérober aux théologiens du monde entier les concepts faussement universels de Bien et de Mal qu'ils brandissent depuis le fond des âges. Mais cette fois-ci, ils entendent faire débarquer leur guerre dans l'arène du mythe d'une démocratie mondialisée à leur profit et dont leur souverain d'outre Atlantique leur fournit le modèle le plus titanesque."

"Voyons comment l'effeuillage du monde réel et la mise à nu des concepts faussement purs de Bien et de Mal doteront de son langage contrefait une philosophie de contrefacteurs, comment cette contrefaçon mimera, l'apôtre ambigu du Bien, saint Althusser dont l'évangile et la chaire avaient été domiciliés au cœur du haut enseignement de la philosophie en France, l'école normale supérieure. Simplement, le Bien se forgeait alors à Moscou, tandis que, de nos jours, ses forgerons battent le fer du Bien et du Mal sur l'enclume du Nouveau Monde, tellement la mythologie du Bien et du Mal est l'arme nucléaire de la politique, le concept-roi du botulisme planétaire, la nouvelle foudre verbale du Zeus des modernes. "


Extraits de l'article: Le botulisme philosophique :


4.Posté par Alif le 01/03/2010 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BHL est l'inventeur de la philosophie marchande,la philosophie "people" .
Voici un dossier complet sur un intellectuel qui a tête dessous cul dessus :

5.Posté par Alif le 01/03/2010 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ce n'est pas fini, encore et toujours la star BHL,amusez vous bien:

6.Posté par Aigle le 01/03/2010 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BHL le Faussaire est un danger pour l'Homogeneité dejà fissurée de la Societe francaise ......Sinon il me permet de me rappeler de la delicieuse chanson de BREL , PAIX a son âme de poete et d'Homme debout ......" Les Bourgeois c'est comme les coch......plus ca devient vieux plus ca devient C......'

7.Posté par Brigitte le 01/03/2010 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Behachel, le nouveau philosophe.
oui, il faut lire "Le botulisme philosophique ":

http://www.alterinfo.net/Le-botulisme-philosophique_a43195.html[http://www.bakchich.info/article5284.html

8.Posté par Silvester Norris le 01/03/2010 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

article très intéressant. bravo

9.Posté par Nicolas le 01/03/2010 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ancien élève de l'école normale supérieure d'Ulm, agrégé de philosophie. Pourtant, il n'a jamais enseigné de sa vie.

10.Posté par Valdère le 01/03/2010 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KANT , HEGEL , MARX , BHL..............................??????
Cherchez l'intrus!!!!

11.Posté par Catherine L. le 01/03/2010 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suis de l'avis de Dootjeblauw !
Avec une exception quand ça nous vaut un papier espiègle de M. de Diéguez

Six fois qu'il l'a entarté, Godin. Ou sept, même. Et il en redemande.

12.Posté par piment le 01/03/2010 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bhl devrait aller a la ferme célébrité. il y trouvera un public digne de ses livres.

13.Posté par joszik le 01/03/2010 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela ne me plait guère de rire avec de cet homme..... qui a probablement été un des instigateurs du meurtre du commandant Massoud.

14.Posté par muslim le 01/03/2010 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce BHL qui est toujours prompt à critiquer l'islam et à proférer des mensonges sur cette religion en fomentant des complots avec ses amis fourest , val, redecker vient de subir l'ultime humiliation infligé par Dieu tout puissant j'en suis sure. Et j'espère que ce n'est pas fini car il y'en marre de ce personnage qui n'est pas à ses premières erreurs et approximation

Nos politiques , nos journalistes qui l'encense, et autres élites montrent à quel point nous vivons dans une idiocratie.

15.Posté par soakely le 02/03/2010 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'enfant gâté des médias a été pris les doigts dans la confiture et cette pitrerie ne doit pas servir à revister "l'oeuvre" du personnage. Faut donc sauver le soldat BHL car si il tombe il risque d'entrainer beaucoup de monde dans sa chute ! Ce qui est drôle c'est que les médias officielles s'imaginent être assez crédibles pour nous enfumer avec leur faux débats alors qu'ils n'ont pas compris qu'on est en guerre et qu'ils representent l'ennemi

16.Posté par ahriman le 02/03/2010 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La seule chose de bien qu'il a BHL c'est sa femme et encore.....

17.Posté par Conspiright le 02/03/2010 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le mercenaire de la justification philosophique !

18.Posté par Enlil le 02/03/2010 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un lynchage tout court serait plus approprié ^^ ...une légion d'horreur pour monsieur svp!!!

19.Posté par naqba51 le 02/03/2010 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce pseudo philosophe autoproclamé de mes deux a exploité l'hospitalité afhgane et celle de defunt massaoud pour arriver a ses fins,comme l'a fait un certain porteur de sac de riz en somalie devinez qui.?....
le probleme c'est qu'il ya des dizaines comme notre fils de bucheron ,je peux vous dire qu'on est mal barré et ils sont partout ,y en a qui a encore du courage c'est daniel mermet (sur france inter 15h_16h)soutenez le

20.Posté par papillonsansailes le 02/03/2010 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je retire mon commentaire malvenu et inapproprié.
Je me suis emportée dans un propos que je regrette..

21.Posté par papillonsansailes le 02/03/2010 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci au webmaster de ce site de le supprimer.

22.Posté par dellera le 03/03/2010 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c ki ce BHL ?

23.Posté par joszik le 03/03/2010 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dellera BHL, c'est le bellâtre qui a dormi pendant une semaine au pieds du commandant Massoud en ourdissant de l'occire.

24.Posté par stef13 le 06/03/2010 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bhl et finckelcroote sont les deux tenants de la destruction des idées de gauches au travers de l'affirmation de principes proches du totalitarisme maquillé en idées philosophiques ,,,

voir finckelcrotte soutenant les preceptes de l'eugenisme sans la moindre vergogne
ma personellement edifié sur la valeur de ces deux "pseudo philosophes televisuels"


en fait depuis la mort de jean edernallier plus une once de courage ideologique n'a traversé la republique francaise

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires