ALTER INFO

Le lapsus de Chirac


Dans la même rubrique:
< >

Le lapsus de Chirac sur le nucléaire iranien n'a pas été repris dans son intégralité. Une analyse succincte mais pertinente permet de dévoiler, en ce qui concerne le nucléaire au Moyen Orient, les politiques occidentales vis à vis des pays arabes et musulmans.

par Bouthaina Shaaban


Bouthaina Shaaban
Mardi 13 Mars 2007

Le lapsus de Chirac

Le lapsus de Chirac

Il semble que les journalistes qui ont rencontré le président Chirac la semaine dernière (début février ndlt) ne s'en sont pas tenus aux règles qu'ils sont sensées respecter du «hors micro». A en juger par la nature de l'information divulguée, on ne peut les en blâmer ; ce n'est pas habituel ou commun qu'un président d'un pays occidental parle de «balayer Téhéran» éclairant le fait que le vrai danger ce n'est pas la bombe que l'Iran pourrait posséder, mais le fait de divulguer la technologie à d'autres pays. Il a dit : «l'Iran aidera d'autres pays à le faire (obtenir la bombe). Pourquoi l'Arabie Saoudite n'a pas une bombe ? Pourquoi l'Iran n'aide pas l'Egypte à en avoir une aussi ? C'est le vrai danger. »

Quelle révélation ! Cela veut dire que le réel danger ne se trouve pas entre l'Iran shi'ite et l'Arabie Saoudite et l'Egypte sunnites, ni dans la menace que l'Iran représente pour les arabes, mais plutôt, comme l'affirment tant de dirigeants occidentaux ouvertement ou discrètement, dans le fait que l'Iran soit en possession de la technologie nucléaire et la possibilité de la divulguer à d'autres pays musulmans, dont des pays arabes, principalement parce qu'une telle possibilité sapera le monopole d'Israël sur la technologie nucléaire et les bombes nucléaires au Moyen Orient. Ce qui est également important, c'est qu'une telle possibilité changera le statut des pays arabes riches, de simples consommateurs de technologie occidentale à celui de producteurs de technologie, ce qui pourrait mettre un terme à leur manipulation par l'occident. Cela veut dire que l'attitude actuelle de l'Occident vis-à-vis de l'Iran est la même attitude à laquelle l'Egypte et l'Arabie Saoudite auraient été confrontées si ces deux pays avaient entrepris les mêmes démarches technologiques et scientifiques que l'Iran, même si leur objectif final vise simplement l'énergie nucléaire pacifique

Le mieux pour étayer cette analyse c'est de se rappeler l'attitude de l'Occident vis-à-vis de l'Irak. Le point décisif qui a marqué un changement dans l'attitude de l'Occident à l'égard de Saddam, (leur soutien à celui-ci contre l'Iran puis leur hostilité à son égard), cela a été quand, à la fin des années 80, Saddam est apparu à la TV tenant une pièce de métal circulaire dans sa main et disant : « je ne comprends pas cela, mais des scientifiques me disent que c'est crucial pour développer l'énergie nucléaire et peut être une bombe atomique ». C'est précisément à ce moment là que l'Occident a décidé de ne pas laisser l'Irak dépasser la ligne technologique. On a donné tacitement le feu vert à Israël pour détruire le réacteur nucléaire irakien Tamouz et, un prétexte en entraînant un autre, de détruire le potentiel scientifique de l'Irak et de tuer les scientifiques irakiens et renvoyer l'Irak des centaines d'années en arrière; une mission que les néo cons ont maintenant accompli. Aucun dirigeant occidental ou haut responsable ne fait mention de la tragédie humaine et sociale résultant de cette action criminelle contre l'Irak et les irakiens.

Cependant, ce lapsus rappelle un autre lapsus du président George Bush quand il a parlé de la guerre des croisades contre les musulmans après le 11 septembre. Cela nous rappelle aussi ce que le président Bush a dit au président Putin lors du sommet des huit, quand il pensait que le microphone était débranché alors qu'il ne l'était pas. Il a dit en substance : «dites à Assad d'en finir avec le Hezbollah et de régler le problème ». Quand cela n'a pas été fait par la Syrie, Bush a autorisé Israël à lancer une terrible attaque sur le Liban pour cela.

Ce que ces lapsus révèlent c'est l'essence des politiques actuelles occidentales à l'égard des pays arabes et musulmans. Les lois passées en Occident ces 5 dernières années contre les arabes et les musulmans, l'occupation de l'Irak, de la Somalie, de l'Afghanistan, l'occupation continuelle de la Palestine et la guerre cruelle contre le Liban et les menaces continuelles contre le Soudan, l'Iran, la Syrie, sont des démarches concrètes pour appliquer les nouvelles politiques occidentales à l'égard des pays musulmans. Les moyen utilisés pour cela ce sont les conflits sectaires et ethniques qu'ils créent entre les sunnites et les shi'ites, les musulmans et les chrétiens, et les arabes et les kurdes. Ce qu'à certainement révélé le lapsus de Chirac c'est que l‘Occident actuellement ne fait pas la différence entre l'Iran et l'Arabie Saoudite, et qu'ils ne font certainement pas la différence entre un pays arabe et un autre. Mais ils misent sur la faiblesse arabe et la division pour réserver le pire destin à nos peuples et nos pays, voler nos richesses, et nous maintenir comme consommateurs de leurs biens et de leurs produits.

Dc Bouthaina Shaaban 07 février 2007.

Dc Bouthaina Shaaban est ministre des expatriés en Syrie, écrivain, et professeur à l'université de Damas depuis 1985, elle représente également la Syrie comme porte parole (depuis 1988 est conseillère au ministère des affaires étrangères de la Syrie)

Source et copyright : le quotidien pan arabe international Asharq al-Awsat :
http://www.asharq-e.com/news.asp?section=2&id=7915

Introduction et Traduction bénévole Mireille Delamarre pour
www.planetenonviolence.org


Mardi 13 Mars 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires