Opinion

Le jour où il y aura une vraie pandémie.



barmya@orange.fr
Mardi 17 Novembre 2009

Le jour où il y aura une vraie pandémie.
Claude Timmerman se flatte d'avoir été le premier en France à alerter les médias sur les risques pandémiques extrêmes d'une hybridation des virus grippaux porcins, humains, et aviaires liés à de fortes concentrations d'élevages industriels bourrés d'antibiotiques mutagènes capables de constituer de véritables bombes biologiques.
 C'était en 1999, il avait eu connaissance du rapport à l'OMS de 1995 sur la question, et alors il ne s'était trouvé que le journal Libération et ceux de la droite nationale pour avoir la clairvoyance de l’écouter et de passer ses papiers.
 
 Inutile de dire qu’il ne partage nullement l'hystérie médiatico - financière qui entoure, voire préside, à l'actuelle campagne de vaccination.
Il l’a déjà dit et répété, et un certain nombre de sommités médicales conscientes du problème aussi : ce n'est pas encore la « bonne » souche pandémique pathogène.
 
 Il explique que nous avons aujourd'hui à travers les hybridations visibles de type H1N1 une nouvelle souche hybride, depuis six mois considérée comme stable, apparemment aussi contagieuse que totalement bénigne.
 
 Elle a la particularité d'être transmissible non seulement d'homme à homme et d'animal à homme, mais surtout de l'homme à l'animal, ce qui est le plus préoccupant, n'est pas souligné et qui constitue le risque majeur !
 
 Nous en avons les preuves indiscutables : deux élevages de dindes ont été contaminés au Chili et un élevage porcin a été constaté infecté au Mexique il y a un mois, par les éleveurs !
 Donc contamination observée bien après l'émergence de cette souche fin avril dont on a dit avec raison, sans doute après observation, qu'elle n'était pas apparue à la faveur de l'élevage porcin.
 
 Qu'on le veuille ou non, ces élevages multipliés à densité variable sur toute la planète, au moins dans les pays occidentaux et asiatiques, ont la particularité d'être mutagènes de par les antibiotiques (qui ne seraient pas
utilisés!)  mais qui sont toujours livrés par camionnettes entières selon le témoignage des riverains.
 Ils servent non seulement à juguler les infections diverses présentent fatalement dans des élevages aussi denses, mais surtout comme facteurs de croissance et  d'appétence : ces élevages ne peuvent s’en passer quoiqu’en disent leurs propagandistes.
 Il est en effet très difficile de faire prendre du poids à des animaux élevés dans les conditions qui leur sont faites. Il est connu que, comme pour les humains, chez l'animal la capacité de développement et de travail est aussi liée au moral, donc à sa façon de vivre.
 
 Il est donc clair que nous avons progressé à pas de géants vers une réelle pandémie, nous avons une souche stable, contagieuse, susceptible d'utiliser tous les élevages comme réservoirs viraux mutagènes grâces aux agents antibiotiques d'où sortira un jour ou l'autre une nouvelle mutation, elle très pathogène. C'est mathématique ! C'est la loi des grands nombres et il y a assez d'élevages potentiels milieux de culture pour l'illustrer.
 Le risque majeur aujourd'hui est donc la contamination de ces élevages par l'homme!
 
 Dans ces conditions, je me demande pourquoi, au lieu de l'inutile et ridicule tapage que nous voyons autour d'une vaccination de masse qui ne servira à rien, (même si le vaccin est réellement efficace, ce qui est encore à
démontrer) les mesures prophylactiques simples ont été soigneusement évitées à commencer par la plus évidente : la vaccination systématique et obligatoire des intervenants, des riverains et de leur famille, de tous ces élevages !
   
 Car c'est bien un vecteur humain qui a toutes les chances de transmettre un jour le virus H1N1 à l'élevage d'où sortiront, mutées les souches pandémiques pathogènes graves !
 
 Des éleveurs aux vétérinaires, aux chauffeurs des camions d'aliments, des abattoirs ou des stations d'équarrissage, des équipes d'entretien, de leurs familles, etc., tout intervenant en contact répété avec ces élevages et surtout circulant de l'un à l'autre par la nature même de son activité…Curieux que personne ne songe à cet aspect de transmission épidémiologique élémentaire.  
 
  A croire que dans les instances supérieures de la sphère sanitaire, on le fait exprès !
 
 Claude Timmerman est spécialiste du monde agricole, diplômé de l’Ecole Normale Supérieure, agrégé de  l’Université et docteur ès-sciences.


Mardi 17 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par barmya le 17/11/2009 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

article issu de http://www.terrefuture.fr/

2.Posté par Brigitte le 17/11/2009 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une réflexion qui mérite toute l'attention des pouvoirs sanitaires. Il est effectivement curieux que ce risque soit passé totalement inaperçu !

3.Posté par extralucide le 17/11/2009 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le brevet du vaccin demandé en 2008. Les contrats en avril 2009. etc.., etc....
Comme la crise, ce virus était programmé depuis longtemps.
Le vaccin, il mute dans les laboratoires..
Ensuite, je vois qu'il faut vacciner tous les intervenants, des riverains,.........
En extrapolant, il faut vacciner la terre entière. C'est bien ce qu'ils veulent faire, les labos et leurs larbins, non ?

4.Posté par cielétoilé le 17/11/2009 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pour bientôt , quelques semaines, semblerait-il , et c'est la faute de l'homme . En effet, si l'on regarde l' histoire de l' humanité, les souches fortement pathogènes souvent restent dans foyers limités , tandis que les virus moins dangereux se répandent partout sauf quand il y a des guerres et des famines , de l'insalubrité due à des situations bouleversées et sauf , bien entendu, quand l' homme les modifient et les utilisent à des fins économiques et politiques .

5.Posté par extralucide le 18/11/2009 07:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il suffit qu'une poignée d'escrocs rassemblés en un organisme dépendant des laboratoires,, secondés par un paquet de politicards véreux, suivi par des journaleux aplatis comme des carpettes change la définition de PANDEMIE. En 2008, dans le même état, il n'y aurait pas eu pandémie

6.Posté par kalimeroze le 18/11/2009 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

simplement choquée ...

pardonnez mon ignorance mais que peut-on faire pour combattre tous ces problèmes?
comment s'engager réellement dans un combat???

personne dans mon entourage n'ouvre les yeux sur le faits exposés sur ce site et en lisant vos commentaires je me sens moi seule dans mes idées. merci à vous

7.Posté par Briarée le 18/11/2009 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour à tous,

Allez donc faire un tour sur ce site :

http://www.jp-petit.org/Presse/curseur/feuilleton_grippe.htm#17_11_09

Grippe = monnaie

8.Posté par isaLoL le 18/11/2009 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En suisse on a le 1er décès d'un bébé confirmée officiellement.

9.Posté par lemecpascontent le 18/11/2009 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne dit pas d'une maladie qui tue qu'elle est

"aussi contagieuse que totalement bénigne"

vous êtes vraiment des malades sur ce site pour dire une connerie pareil.


10.Posté par la truie qui file le 18/11/2009 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@lemecpas-comptant . alors à crédit mais combien ?

Il a des gens qui peuvent avoir un infartus lors un eclat de rire , est ce le rire ou l'histoire qui a raccourcis leur existence ?

Et pourtant c'est extrement contagieux mais apparament il aurait des vaccinés naturels !

Il a des gens qui succombent tous les jours des effets du stress , cette angoisse qui dézingue littéralement les defenses naturelles .

Alors bon courage dans la gestion difficile des votres lors de vos jugements hatifs autant que presompteux , Le moindre bobo , la moindre petite colique cela peut etre dangereux pour vous car vous semblez bien faible et mal en point !

Nous compatissons du fond du coeur et sans cochonceté !

Meme le fait d'en parler - c'est inquietant cela vous irrite - alors ...parlez en avec un spécialiste ! il va certainement vous inviter à vous faire vacciner et vous faire une belle ordonnance !
Mais n'avez tout de meme pas peur que la douleur de la piqure ne vous donne un infartus mortel , c'est grave !
Donc allez vite aux urgences de jour et la meilleure c'est rue de la santé à st Anne...
Dites à l'infirmière que vous avez croisé une "truie" complotiste - et ils vont trouver tout de suite des remedes miraculeux pour vous soigner !

Une idée elle aussi aussi bénigne ...mais elle peut devenir maligne !
Doit t'on se faire vacciner contre les idées ?

la truie qui file


11.Posté par Briarée le 18/11/2009 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ la Truie qui file,

Ha! Ha!, Ha! Voila une réplique qui a beaucoup de fort à propos. J'aurais été plus direct, mais je me suis abstenu car j'aurais été insultant.

Bravo!

12.Posté par Briarée le 18/11/2009 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Info ou hoax?

Il parait qu'ils avaient préparé trop de vaccins. Et devant l'enthousiasme des "devant être vaccinés", il ont été obligés de les jeter à la poubelle.
Si c'est vrai : Quelle gabegie!

Nous te saluons César! Les contribuables paieront.

13.Posté par cielétoilé le 18/11/2009 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça va encore polluer les rivières et les nappes .

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires