Politique Nationale/Internationale

Le guide suprême de la révolution islamique a reçu le Premier ministre turc



Vendredi 30 Octobre 2009

Le guide suprême de la révolution islamique a reçu le Premier ministre turc
Le guide suprême de la révolution islamique a reçu hier, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan et la délégation l'accompagnant.

L'ayatollah Khamenei a évoqué les liens historiques unissant la Turquie et l’Iran avant de préciser: "les relations étroites existant entre les deux pays sont sans précédent au cours des derniers siècles, et nous sommes heureux des succès consécutifs de votre gouvernement, sur divers fronts tant sur le plan national qu’ international."

Le guide suprême de la révolution islamique a salué les principes de la politique étrangère de la Turquie envers le monde de l'Islam et a ajouté: «vos positions prises pour le soutien du peuple de la Palestine ont été religieusement et logiquement appropriées. Cette démarche contribuera à consolider la position de la Turquie dans le monde de l'Islam."

L'ayatollah Khamenei a ensuite rappelé les efforts du gouvernement en place visant à développer une relation plus étroite avec le monde de l'Islam, soulignant « cela vous permettra de consolider votre popularité auprès du peuple de la Turquie. Ils vous apporteront progressivement l'appui des musulmans du monde."

L'ayatollah Khamenei a souligné que la République Islamique d’Iran se félicite des politiques internationales de la Turquie et de son approche économique et politique. «Nous soutenons toute démarche qui rend le monde de l'Islam plus fort et c'est pour cette même raison que les relations irano-turques ont connu leur point culminant au cours des trente dernières années" a précisé le guide suprême qui a noté le sérieux et la rapidité de Messieurs. Erdogan et Ahmadinejad qui ont donné lieu à une précieuse opportunité permettant l’élargissement des relations bilatérales."

Ailleurs dans son discours, l'ayatollah Khamenei a évoqué la situation actuelle du Moyen-Orient et a réaffirmé: «les politiques de l'Occident pour résoudre les questions régionales ne sont ni adaptées ni efficaces pour résoudre les problèmes de la région en particulier les questions de la Palestine, de l'Irak et de l'Afghanistan. Par conséquent, l'Iran et la Turquie doivent coopérer ensemble pour résoudre ces problèmes dans un climat fraternel et amical. "

Le guide suprême de la révolution islamique a fait remarquer également les faiblesses et les échecs des politiques américaines non seulement en Irak mais également en Afghanistan «je crois qu'il n'y a pas le moindre désaccord entre la République Islamique d’Iran et la Turquie concernant les questions de l'Irak parce que l'Iran et la Turquie souhaitent rétablir la stabilité, la sécurité, et l'unité nationale en Irak ».

Il a ajouté que la stabilité véritable et l'indépendance de l'Irak ne sont pas dans l'intérêt de ceux qui l’occupent et qu’ dépit de leurs slogans, ils ne veulent pas instaurer la démocratie en Irak".

L’ayatollah Khamenei, a rappelé d'autre part la nécessité d'une coopération adéquate et planifiée entre les quatre pays voisins, à savoir l'Iran, la Turquie, la Syrie et l'Irak, et il a souligné:" bien sûr, contre cette coopération et face de la réalisation de ses objectifs se fomenteront des complots, mais cette coopération est d'une grande importance ».

L'ayatollah Khamenei a déclaré que l'accord entre les huit pays islamiques pour établir le groupe D-8 a été une mesure intelligemment . "Essayez d'aider ce groupe pour mettre en pratique ses plans économiques, culturels et politiques plus activement que jamais», a -t-il noté.

Lors de cette rencontre à laquelle assisté également le vice-président iranien, le Premier ministre turc Radjab Tayyeb Erdogan, a évoqué l’ hospitalité exemplaire que la République islamique d'Iran a eu pour lui et la délégation l'accompagnant, et a déclaré: "Nous avons eu une réunion très chaleureuse avec nos frères iraniens et homologues iraniens, et ce dans un climat propice pour la délégation turque afin de poursuivre des discussions et des échanges de vues dans tous les domaines. »

Il a fait allusion aux réunions et aux négociations entre quatre cents hommes d'affaires iraniens et turcs et a ajouté: "La Turquie déplora des efforts pour le développement et l'expansion de ses relations avec la République islamique d'Iran, ainsi que pour l'unité et l'adoption de positions communes avec l'Iran sur les questions à caractère régional et international."

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Vendredi 30 Octobre 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires