Economie

Le gouvernement belge, première victime de la crise ‎financière en Europe



Dimanche 21 Décembre 2008

Le gouvernement belge, première victime de la crise ‎financière en Europe
‎La réaction concertée à la crise financière en Europe a fait ‎sa première victime. Le Premier ministre belge, Yves Leterme, a ‎présenté au Roi Albert II sa démission, à la suite de la ‎publication du rapport de la cour suprême belge qui avance des ‎accusations d'abus de pouvoir à l'encontre de lui et de son ‎gouvernement. Se référant à la constitution, le Roi a reporté sa ‎réponse pour se donner du temps afin de trouver une solution ‎qui puisse empêcher la chute de la coalition gouvernementale, ‎fraîchement sortie d'une profonde crise existentielle.

En ‎décembre 2007 et après 6 mois de l'instabilité politique, Yves ‎Leterme a réussi de former une coalition composée de 5 partis, ‎vu qu'aucun d'entre eux n'avaient pas pu obtenir la majorité ‎relative lors des élections parlementaires du juin 2007. La ‎société belge est composée de flamands néerlandophones et de ‎francophones. Ce qui est aujourd'hui à l'origine à de cette ‎nouvelle flambée de la crise politique est le plan du sauvetage ‎proposé par le gouvernement lequel prévoit la vente des ‎activités du groupe financier en faillite belgo-néerlandais Fortis ‎à la banque française BNP Paribas. Victime de la crise des ‎crédits, le bancassureur Fortis avait annoncé voici quelques ‎semaines être à deux pas d'un dépôt de bilan, ce qui a motivé le ‎gouvernement belge à procéder à l'achat d'une grande partie de ‎ses actions.

Cette démarche du gouvernement a suscité la colère ‎les actionnaires dans la mesure où la valeur des actions a été ‎fortement dépréciée. Les actionnaires ont porté alors plainte ‎auprès de la Cour suprême pour qu'il bloque la vente des ‎actions. Et cette plainte s'est avérée fatale. Le Premier ministre ‎Yves Leterme s'est trouvé accusé d'avoir exercé des pressions ‎sur la justice pour l'empêcher d'émettre un verdict hostile à son ‎encontre, accusations qu'un rapport officiel de la justice vient de ‎confirmer.

Toujours est-il que ces accusations ont amené Yves ‎Leterme à présenter sa démission au Roi Albert II. Au regard ‎des problèmes ethniques qui secouent la société belge, ‎problèmes que la crise économique amplifiera sans doute, il est ‎peu probable que le Roi puisse rejeter la quatrième demande de ‎démission du chef de l'exécutif depuis son entrée en fonction. ‎Tout compte fait, la tenue des élections anticipées, réclamée ‎haut et fort par les partis de l'opposition, semble être l'unique ‎issue à la crise. La crainte est désormais grande de voir éclater ‎un peu partout en Europe des affaires similaires à Fortisgate, ‎affaires qui menacent la survie de tous les gouvernements de ‎coalition. ‎


Dimanche 21 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par tef le 21/12/2008 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ca tourne bien en rond dans notre plat pays. Plus personne ne sait ou en est le gouvernement, rien ne filtre, a part de l'info inutile.

lien

Le pire dans tous ca, personne ne bouge. On est pas des moutons ici, on est des agneaux formatés!

2.Posté par Philippe le 21/12/2008 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour. Ne vous inquiettez pas pour les poltiques belges, ils ont l'habitude de tourner en rond. Et surtout de ne rien faire de concret. Et pourtant la critique est facile mais dans un contexte de plus en plus difficile, il y a fort a parier que comme de coutume, un nouveau gouvernement va sortir du chapeau royal et tout va continuer. Il est cependant a souligner que des l'apparition de gros dangers financiers, on contate toujt a coupune presence de competence accrue pour sauver le pognon du marasme auquel pourtant il est promis dans un avenir proche. Quand donc va-t-on comprendre qu'il est plus que temps de prendre des mesures pour accompagner le crise plutot que d'esseyer vainement de l'eviter. Preparez-vous a passer de mauvais moments, mais apres la pluie...Bonne journee et bonnes fetes.

3.Posté par souad le 21/12/2008 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais si TEF, ils disent tous que ce sera Rynders Priministre, seulement les socialos n'en veulent pas.
Vu la situation, il serait sage de retourner aux urnes, On les as assez avertis, ils ont foirés tant pis.

4.Posté par Blackhole le 21/12/2008 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"La Belgique en tant qu' Etat unitaire est aux soins intensifs depuis des années. Cela devient même de l'archanement thérapeutique".
Ce pays a été crée artificiellement en 1830 en rassemblement deux peuples culturellement aux antipodes les uns des autres: d'une part un peuple de culture batavo-germanique (les Flamands) et d'autre part un peuple de culture latine (les Wallons).
De plus, nous avons au milieu des 2 une entité hybride très majoritairement francophone mais en territoire flamand qui est Bruxelles.
La pays a d'abord été dominé par les francophones pendant très longtemps mais depuis +/- 30...40 ans, c'est le coté néerlandophone qui a repris le leadership et qui est beaucoup plus prospère que la Wallonie..
Auhourd'hui, la Belgique est quasiment ingouvernable:
- Il existe 3 régions: flamande, bruxelloise et wallonne chacune avec son gouvernement
- Il exsite 3 communautés: flamande, francophone, germanophone, chacune avec son gouvernement
- Un Etat fédéral avec son gouvernement
(cela fait donc 7 gouvernements au total pour un pays de 10.6 M habitants!)
- Il n' y a pas de partis politiques fédéraux mais uniquement des partis régionaux; le gouvernement fédéralétant toujours issu d'une coalition multi-partites.
- Le territoire flamand entoure Bruxelles qui est une ville majoritairement francophone.
- Les partis politiques flamands ont une forte tendance au séparatisme.
- Pour compliquer le tout, Bruxelles est la capitale Européenne.

La crise financière n'est en rien en cause dans la chute du gouvernement (c'est tout au plus un élément déclencheur). Celui-ci n'est qu'un gouvernement fantôme depuis le 10 juin 2007 et c'est la 4ème fois que le premier ministre remet sa démission depuis lors.
Une réforme de L'Etat belge qui se prépare (plus de pouvoirs aux régions) n'est qu'une étape intermédiaire avant la séparation.
Plus personne ne peut gouverner ce pays dans l'état ou il se trouve!

La Belgique fait partie des Etats européens qui comptes des communautés (régions) qui désirent leur indépendance.
Le processus de régionalisation des Etats a déjà commencé en Europe avec l'ex-Yougoslavie et l'ex-Thcécolovaquie
Et cela risque de continuer; on peut citer la Corse en France, Le Pays Basque et la Catalogne en Espagne, l'Ecosse au Royaume-Uni, etc...

Pour une meilleur compréhension de tout ce phénomème au niveau européen, voir les vidéos de Pierre Hillard qui explique très bien le double courant de la mondialisation:
- suppression du pouvoir des Etats pour le transférer à un niveau plus global (UE)
- augmentation des pouvoirs régionaux (

Pierre Hillard - Europe et Nouvel Ordre Mondial (sur dailymotion en 6 parties)

1.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44tc1_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
2.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44to4_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
3.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44txk_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
4.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44ua9_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
5.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44uji_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
6.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44utj_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics


5.Posté par guy le 21/12/2008 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belgique= Flandre+colonies (Bruxelles et Wallonie)

Les roues sont carrées, la séparation et la bagarre arrivent!

6.Posté par Neg8 le 21/12/2008 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Neg8
1) La Grèce, berceau de la démocratie est en train de s'effriter ... ils sont à deux doigts d'une révolution

2) La Belgique se retrouve sans gouvernement après un déni de démocratie fondamental du gouvernement Leterne qui est : la séparation des pouvoirs .. cette donnée peut-être dramatique et plonger notre pays à la faillite! En effet, sans gouvernement plus de plan de sauvetage pour Fortis et si BNP Paribas se retire (vu les dernières données) du rachat, c'est la faillite de Fortis ou sa nationalisation totale et l'Etat n'a pas les reins assez solide pour cela ! Un scenario à la Lehman Brother est possible mais avec d'autres conséquence car Fortis = plan de retraites pour des dizaines (ou centaines?) de milliers de belges!

Je pense qu'on est effectivement dans l'étape de désintégration des Etats afin de mettre en place un certain N.O.M. En effet, La Belgique qui représente symboliquement l'Europe et la Grèce qui est le berceau de la démocratie .. Le chaos va être tout prochainement ordonné par l'Elite .. j'espère que je me trompe ..

PS : lu tef ;)

7.Posté par Cyberdaf le 22/12/2008 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon qu'on ait un gouvernement ou pas ca change pas grand chose, depuis que la corporatocratie mondiale est passée devant.

Quand une société amasse plus d'argent, qu'un Etat, traduction que le pib d'un pays est inférieur au chiffre d'affaire de cette société, le pouvoir n'appartient déjà plus au gouvernement....

Celui-ci ne sert de toute façon qu'a prononcer des lois, pondre un budget, ...

Si le but du N.O.M. est bel et bien de liquider 80% de la population mondiale, ben on y arrive...

Depuis le décodage du génome humain, on peut produire des êtres encore plus dociles que nous, suffira de nous retirer de l'équation, et de recréer tout cela.

Suffit de réfléchir un peu, et on comprend vite, que tout est fait pour qu'on soit de plus en plus faible, voir mourant, les saloperies dans nos aliments, vaccins, produits de tous genres, parabène, mercure et le reste.

Et le pire, c'est que si on ne fait rien, on y passe, et si on bouge notre cul, ils feront tous pour régler cela manu militari, avec dans le pire des cas les mêmes conséquences que de n'avoir rien fait.

Le futur sera dans tous les cas, une révolution ...


8.Posté par denver le 22/12/2008 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Souad

Faut savoir que Mr Reynders est le Sarkozy belge qu'on veut pas..

9.Posté par Blackhole le 22/12/2008 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai découvert il y a peu (honte à moi) que le véritable nom des Windsor (famille royale d'Angleterre) est en fait Saxe-Cobourg-Gotha (c'est-à-dire la famille royale belge).
En 1917, pendant la Première Guerre mondiale, le sentiment anti-allemand parmi la population conduisit la famille royale anglaise à changer tous leurs titres et leurs noms de famille allemands pour des titres et des noms à consonance anglaise. (wikipédia).

Pas de commentaires....

10.Posté par le voyageur le 23/12/2008 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Albert II ne veut pas qu'on explose son royaume et soutient à bouts de bras le moribond gouvernement attaqué par l'élite financière internationale à coups d'accusations bidons, comme d'habitude quand un homme de pouvoir est attaqué, vous pouvez être certains que sa chute a été orchestrée, car quand elle n'est pas souhaitée, les affaires sont étouffées
les populations ne font jamais l'Histoire, ils la subissent
ce ne sont pas les citoyens qui veulent la partition de leur pays mais des pouvoirs occultes, au nom du N.O.M. !

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires