ALTER INFO

Le génie de Poutine réside dans sa capacité à s’emparer du leadership de l'Occident


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 19 Septembre 2017 - 13:35 NOUVEAU PARADIGME: La mère Peinarde au populo…



Vladimir Gromov
Mercredi 23 Août 2017

Le génie de Poutine réside dans sa capacité à s’emparer du leadership de l'Occident
 

    Vladimir Gromov, premier président du service de contre-espionnage de la République populaire de Luhansk, membre du Conseil des Volontaires du Donbass, nous fait part de son point de vue sur la formation du nouvel ordre mondial et le rôle de la Russie dans le processus.
 

Poutine : La justice est en cours de rétablissement

 

    L'ère de la domination occidentale dans les relations internationales cède la place à un nouvel ordre polycentrique, et c'est le Président russe Poutine qui influence largement le changement de l’organisation. Le poids de l'influence des centres politiques US et européens faiblit considérablement et la formation de nouvelles forces et normes politiques prend rapidement de l'ampleur. L'agenda international d'aujourd'hui se forme souvent avec la participation directe de la Fédération de Russie et de Vladimir Poutine en personne. La montée de l'influence de pays tels que la Chine, le Brésil, l'Inde et l'Afrique du Sud, serait impossible sans l'action de la Russie.
 

    La confrontation diplomatique actuelle entre la Fédération de Russie et les USA n'a pas encore atteint le point critique, mais la position de Vladimir Poutine à ce sujet devient toujours plus inflexible ; il est sûr que la Russie répondra aux USA en conformité avec une stratégie bien adaptée et pragmatique, qui insiste sur la formation d'un nouvel ordre mondial.
 

    Washington et l'Ouest ont manqué quelques-unes des manœuvres cachées du Kremlin, et toutes sortes d'attaques contre la Russie sous forme de sanctions supplémentaires, ne produisent pas l'effet escompté.
 

    Visant principalement le Président Poutine afin de déstabiliser les affaires de l’État russe, tant dans l'économie qu’au Kremlin, la nouvelle série de sanctions n'aura aucun effet concret en Russie. Dans leur relation avec la Russie, les USA sont mus par l'inertie de la vieille école. En ce qui concerne le problème coréen et la crise au Moyen-Orient, l'administration US recourt à la tactique des menaces, du chantage et de la pression. Depuis tant d’années, elle n'a rien trouvé de mieux, bien qu’un efficace antidote à sa stratégie politique ait été mis au point. Ni le Pentagone, ni le département d'État, ne peuvent élaborer rapidement leur nouvelle doctrine, tandis que leurs succès militaires seront exacerbés par le battage médiatique et les provocations classiques. Dans le même temps, les astuces tactiques du Kremlin sont très difficiles à prévoir : Il est difficile de prédire quand et comment la Russie va répondre.
 

    La nature et les méthodes de la guerre hybride nécessitent une préparation minutieuse et une gestion de la qualité. La campagne militaire actuelle du Pentagone repose sur le concept d'opérations réseaucentriques. Il est facile de deviner que les USA déploieront cette tactique dans toutes les opérations terrestres, comme cela se passe en Ukraine et partiellement en Syrie. En relation avec cela, il est logique de penser que les puissantes multinationales occidentales ont l’air d’être les cerveaux de ces événements.
 

    Les hellites [élites du mal, NdT] mondiales rêvent de vaincre la Russie depuis des décennies. Impitoyable et cynique, leur combat est uniquement dicté par leurs rêves de mégaprofits et de domination mondiale.
 

    Pendant ce temps, le projet d'étranglement de la Russie a échoué en Syrie et surtout en Ukraine. Du fait que le Kremlin a initié les Accords de Minsk, qui ont paralysé non seulement la junte de Kiev, mais aussi les garants pro-occidentaux de l’organisation de Minsk, et les USA, toutes les tentatives visant à impliquer la Russie dans la guerre en Ukraine ont échoué.
 

    Les tentatives visant à ébranler la situation en Russie et réduire à néant la réputation du Président Poutine n'ont pas produit l'effet escompté. Les fondations du groupe de George Soros n'ont pas permis aux hellites régionales russes de s’occuper des intérêts des suprématistes mondiaux. Nous verrons d’autres tentatives lors de l'élection présidentielle de 2018, mais il y a tout lieu de penser que la situation restera bien en main et que toutes les mesures nécessaires pour stabiliser la situation seront prises en temps opportun.
 

    Tout cela signifie que les [aspirants] dirigeants mondiaux n'ont aucune chance contre la Russie. Le génie de Poutine réside dans sa capacité à s’emparer du leadership des politiciens occidentaux et à faire en sorte que les élites économiques russes travaillent dans l'intérêt de la Russie.
 

Tous veulent négocier avec le vainqueur

 

    Il est absolument évident maintenant que l'économie mondiale à base de dette se survit à elle-même. Une guerre mondiale pourrait être la suite logique de sa crise. Cette guerre, dans l'opinion des hellites occidentales, donnerait l'occasion de réinitialiser le système financier et économique mondial.
 

    Les USA et l'Ouest n'ont pas mis en œuvre le Partenariat commercial Trans-Pacifique. Poutine a signé la stratégie de sécurité économique prévue jusqu’à 2030, et il s’est dit favorable à l'initiative « Route de la Soie », qui laisse de côté les USA et leur puissant dollar. Il est évident que la Russie apportera un large soutien aux pays asiatiques.
 

    Il est tout à fait naturel que tout le monde veuille négocier avec le vainqueur. Il n'est pas surprenant que le Vatican, le plus grand propriétaire de la planète, ne critique pas la politique des autorités russes et essaie de se rapprocher de l'Église orthodoxe russe.
 

    En Ukraine, le bourbier politique montre toujours des signes de stagnation chronique. Les tentatives de Poroshenko, d’incarner la lutte pour l'abolition de l'immunité parlementaire, montrent clairement non seulement son manque d'influence sur le parlement, mais aussi son désir de flatter les radicaux afin de rester au pouvoir. Il ne lui reste que deux options : Soit lancer la guerre contre la Russie, soit respecter les Accords de Minsk. Mais ces deux options n’aboutissent qu’à une seule sortie : L’ascenseur pour l'échafaud. La troisième option consiste pour lui à s’échapper en douceur et à remettre les rênes du parti de guerre à Arsen Avakov ou à Alexander Turchynov. La bulle gonflée par Washington en Ukraine éclatera un jour. La présence flagrante de l'OTAN et de mercenaires étrangers dans la partie ukrainienne en guerre, témoigne de l'imminence de l’escalade du conflit dans le Donbass.
 

Pravda.Ru, Vladimir Gromov, 21 août 2017

Original : www.pravdareport.com/russia/politics/21-08-2017/138469-russia_putin-0/
Traduction Petrus Lombard



Mercredi 23 Août 2017


Commentaires

1.Posté par AS le 23/08/2017 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben heureusement que y a que des russes pour croire a ses balivernes de chabad loubavitch... shalomov et trump se battent pour avoir le leadership de la nouvelle onu censee emerger apres une grave crise mondiale, ou guerre talmudique de 42 jours selon les talmudistes.

2.Posté par Bina le 23/08/2017 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un génie sorti tout droit d'une théière ? Il a séduit la crème de la crème de l'extrême droite nazie et quelques dégénérés (très nombreux en ces temps sombres). En plus je trouve l'article vraiment très prétentieux et très nuancé de mensonge.
C'est l'hôpital qui se moque de la charité en d'autre terme....


Mille mots ne valent pas un coup d'oeil......(proverbe Chinois)

3.Posté par Depositaire le 24/08/2017 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@AS et @Bina, ne vont pas dire autre chose que la doxa occidentale. C'est normal. De sorte que leurs commentaires ne valent pas un clou, même rouillé !

Il est bien connu que les salafistes sont au service de l'Occident. Sans doute ces deux personnages ne le savent pas, mais le simple fait d'adhérer à cette idéologie aussi obscurantiste que mortifère, en dit long sur leur conditionnement et leur discernement.

Alors forcément ils attaquent la Russie et Poutine. Ils devraient méditer cette citation : "les chiens aboient après la lune, mais cette dernière imperturbable continue sa course immuable."

4.Posté par Bina le 24/08/2017 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dépositaire,

C'est sputnik ou le centre zahra qui t'envoient ?

Tu penses parler à des ados en quête de réponse ? Hormis insulter les gens de manière très polie et inventer des mensonges à leur encontre, ne pourrais-tu pas apporter un soupçon de rationalité dans tes propos ? Soit courageux et dis ce que tu penses sans passer par les intervenants de ce site pour imposer ton point de vue ou ton idéologie.

On ne fait pas de propagande et pour personne d'ailleurs. On n'use pas de subversion et d'inversion pour la simple raison que c'est honteux et déplacé mais ces mots ne te disent rien je suppose.

Le sage montre la Lune, l'imbécile regarde son doigt.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires