Géopolitique et stratégie

Le gazoduc irano-indien : un accord sur la façon de facturer le gaz iranien est sur le point d’aboutir


Le directeur de la Compagnie Nationale de Gaz d’Iran a annoncé dans le cadre de la quatrième session où l’on débat du projet de gazoduc irano-indien, qui passera par le Pakistan que: "les participants à cette réunion sont arrivés à un accord sur la façon de calculer le prix de vente du gaz iranien à l'Inde et au Pakistan."


IRNA
Vendredi 26 Janvier 2007

 Le gazoduc irano-indien : un accord sur la façon de facturer le gaz iranien est sur le point d’aboutir
Le second round de la quatrième session baptisé également "gazoduc de la paix" s’est achevé aujourd'hui jeudi à la "Maison du Pétrole" à Téhéran où étaient présents les trois pays impliqués.


Pendant la session, l’ayatollah Ghanimifard, déléguée spécial du ministre iranien du Pétrole pour ce projet, Nosratollah Seifi, directeur de la Compagnie Nationale de Gaz d’Iran ainsi que les vice-ministres du Pétrole et de l’Énergie de l'Inde et du Pakistan, ont débattu sur comment atteindre un prix de vente du gaz du "gazoduc de la paix".


Nosratollah Seifi a indiqué que les négociations se poursuivent et que "dans la réunion à New Delhi nous arriverons à un accord permettant de choisir un conseiller pour qu'il définisse un prix de marché stable dans lequel s’ajouteront les frais d’acheminement du gaz et aussi la liquéfaction."


Pour sa part, le vice-ministre indien du Pétrole a annoncé dans une conférence de presse en marge de cette réunion l’accord de son pays envers ce projet, déclarant qu ce dernier se poursuivra "jusqu'à la conclusion d’un accord."

Son homologue pakistanais a souligné pour sa part l'importance de l’aboutissement des accords et a signalé que: "le projet de gazoduc de la paix aura des répercussions positives pour les trois pays."

Le projet de construction d’un gazoduc entre l’Iran, le Pakistan et l'Inde a été proposé par Téhéran en 1996. L'installation couvrira un trajet de 2775 kilomètres et coûtera 7000 millions de dollars. Le projet débutera en 2009 et à partir de 2010, l'Inde et le Pakistan pourront annuellement recevoir 35.000 millions de m³ de gaz et jusqu’à 70.000 millions en 2015.




Vendredi 26 Janvier 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires