Croyances et société

Le gardien du dogme catholique fustige l'athéïsme moderne et "pseudo scientifique"


Le gardien du dogme de l'Eglise catholique, Mgr Gerhard Ludwig Müller, a reproché au "néo-athéisme" contemporain de tout ramener à une approche scientiste et de dénier au croyant toute "existence mentale" et "physique" en le traitant en "parasite".


OLJ
Mercredi 14 Novembre 2012

Le gardien du dogme catholique fustige l'athéïsme moderne et "pseudo scientifique"
Dans une longue tribune intitulée "la courte distance de l'athéisme à la dictature", publiée mercredi dans le quotidien du Vatican, l'Osservatore Romano, l'archevêque allemand compare le "néo-athéïsme" à "l'athéisme politique du national-socialisme et le programme staliniste de disparition de l'Eglise".

A la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) depuis juin, Mgr Müller reproche au "néo-athéisme" contemporain d"'étendre l'approche typique des sciences naturelles de manière à ce que l'astrophysique, la biologie, les recherches sur le cerveau déterminent une vision du monde scientifique, qui se prétend objective", dans laquelle il n'y a plus aucune place pour l'homme croyant et "son rapport avec Dieu".

Une telle vision du monde "pseudo-scientifique", accuse-t-il, est "exaltée comme programme d'opinion à imposer à toute l'humanité, dans lequel, si quelqu'un croit à l'existence d'un Dieu personnel, il ne lui est concédé aucun droit à l'existence ni mentale --parce qu'il a contracté le +virus divin+ qui requiert son isolement-- ni physique, et par conséquence doit être considéré comme un parasite".

Dans cette diatribe d'une rare virulence, l'archevêque allemand s'en prend notamment à des ouvrages comme "l'Illusion de Dieu" du biologiste Richard Dawkins qui jugent incompatibles démarche scientifique et religieuse.

L'Eglise et le pape critiquent régulièrement les visions purement scientistes des phénomènes du monde préconisant au contraire un dialogue entre foi et raison, en jugeant qu'il n'y a aucune contradiction entre elles.

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/787580/Le_gardien_du_dogme_fustige_latheisme_moderne_et_%22pseudo_scientifique%22.html http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/787580/Le_gardien_du_dogme_fustige_latheisme_moderne_et_%22pseudo_scientifique%22.html



Mercredi 14 Novembre 2012


Commentaires

1.Posté par pierre le 14/11/2012 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème est que l'homme moderne dans sa majorité ne voit l'existence d'un "Dieu" qu'au travers d'une religion, de là la question, est-il permis de croire en Dieu sans appartenir à une religion et en dehors de toute appartenances dogmatiques, Dieu appartient-il à une religion ? That is the question...
De la même manière, peut-on s'intéresser à la politique sans adhérer à un parti ? Oui bien sûr diront certains, je peux m'intéresser aussi à Dieu sans adhérer à une religion...
Aucune religion n'a le monopole de "Dieu", elle n'a le monopole que de ses propres dogmes et contradictions, sortir de la religion est une libération car elle permet de voir "Dieu" avec ses propres yeux et n'ont pas aux travers des yeux de dogmes imposés par quelques prédicateurs arrivistes aimants le pouvoir et la manipulation.
La relation à Dieu est une affaire personnelle et intime, ceux qui croient en Dieu aux travers de dogmes religieux laissent ces prédicateurs s’immiscer dans leur intimité, ils leurs disent comment croire et comment faire, tout comme en politique...


2.Posté par Ea le 15/11/2012 02:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet moi je suis comme pierre , je n'appartient a aucune religion mais je veux bien croire en l'existence d'un dieu par contre que je ne pretendrait pas que dieu soit non personnel , car personne ne peut vivre a l'interieur de ce qu'il a crée , et fondamentalement la science n'a rien a voir avec dieu en temps qu'etude metaphysique , car les scientifiques essayent de chercher des raisons dans les mechanismes naturels qui peuvent etre crée par dieu mais dont il n'intervient pas dans leur fonctionnement.En tout cas moi j'ai fait un parcours scientifique avec beaucoup de maths/physiques et j'ai pas subit la philosphie des athées dans les sciences...Apres une raison est peut etre que les gens sont devenu tres materialiste et veulent vivre leur vie a fond et transporte leur ideologie materialiste partout meme dans le domaine des sciences

3.Posté par Méditation le 15/11/2012 07:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Tout à fait d'accord avec vous, Pierre. Il n'y a pas d'enseignement humain possible. Un dogme n'est rien d'autre qu'une opinion qui emploiera dans certains cas la force pour l'imposer, avec manipulation mentale par image, objet, musique etc....

4.Posté par Depositaire le 15/11/2012 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ici une remarque est à faire : Assurément, Dieu "n'appartient" à aucune religion. Et il n'est pas du tout nécessaire d'appartenir à une religion, d'adhérer à un dogme quelconque pour croire en Dieu. C'est une évidence qu'il est inutile de développer.

Par contre, l'erreur commune faite par beaucoup de gens, est de confondre le message divin rapporté par des prophètes envoyés et missionnés par Dieu pour cela, et les institutions religieuses qui se sont constituées dessus. Outre qu'il ne faut pas rejeter les dogmes religieux, car tout n'est pas sujet à caution dedans et bien des gens y trouvent un réconfort qu'il serait criminel de leur enlever, le message fondamental est d'ordre spirituel. Et la spiritualité, n'en déplaise aux individus qui croient naïvement que leurs simples aspirations suffisent pour la vivre, implique une pratique rigoureuse, un effort constant et régulier, sans lesquels il n'est pas possible de cheminer spirituellement. Et cela ne se trouve que dans l'adhésion à une de ces grandes traditions spirituelles avec le rattachement effectif par un rituel déterminé, au courant spirituel concerné.

Ceci dit, on conviendra volontiers qu'il y a eu au cours des siècles beaucoup d'exagérations dogmatiques et dans le cas de certaines religions une prépondérance manifeste d'une certaine forme de clergé qui y trouve son "fonds de commerce" dedans. C'est malheureux car cela à la fâcheuse tendance à éloigner les chercheurs de spiritualité authentique qui ne se satisfont pas de règles dogmatiques. D'autant que bien souvent, ces clergés ont la déplorable habitude de rejeter la spiritualité de cheminement, ayant peur de perdre leur fonds de commerce ! Mais ce n'est pas une raison pour rejeter en bloc les religions. Là, c'est comme tout, il faut savoir discerner les choses.

5.Posté par VIRGILE le 24/11/2012 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu a laissé l'homme le chercher. Nous avons actuellement sur cette petite planète, une multitude incroyable de religions et philosophies. De l'animisme au polythéisme puis au monothéisme. Dieu a également mis dans le cœur de l'homme, la notion d’Éternité. Les Égyptiens antiques, avant tous les autres, préparaient durant leur vie, l'au-delà. Sous Akhenaton, il n'y avait plus qu'une seule adoration divine incarnée par Ré (Soleil).

Puis Dieu s'est révélé progressivement au travers des prophètes, puis du Christ et enfin Muhammad pour les frères musulmans.

Cependant, vivre sans chercher et croire en Dieu Créateur, vivre sans "lois" communes et conviviales, serait un pur cauchemar sur terre où seule la loi de la Jungle règnerait.

Pour les Juifs, Dieu c'est un texte et c'est la Loi (Moïse). Pour les chrétiens, Dieu est Amour, grâce et Vérité. Pour les Musulmans, Allah est Miséricorde et Loi.

Malheureusement, les catholiques, comptent tenu de leur histoire, des dizaines de millions de morts qu'ils ont exécutés (Réforme - Contre Réforme / Croisades / Inquisition, etc.) ne sont plus crédibles même si leurs dernières observations sont justes. La progression de l'athéisme (et de l'apostasie) et du scientisme sont déjà prophétisés dans l'Evangile (et favorisé par le Talmud de Babylone) ! Mais ils oublient de rajouter que les "faux prophètes" seront également pulvérisés dans les tourments éternels avec Satan. Il serait bon qu'ils réforment leurs dogmes et qu'ils s'en tiennent au pur enseignement de Yeshua de Nazareth !

De toute façons, chaos ou pas, Dieu ne sauvera que les "siens" qui Lui sont fidèles !

6.Posté par Bouvarel Jean-Louis le 26/11/2012 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui, cette science qui est devenue elle-même une ... religion. Elle en a tous les symptômes. Et comme pour toutes les autres religions, elle "colle" à un pouvoir comme une "moule à son rocher". Ce dernier est d'ordres financiers et industriels comme en témoigne son hégémonie dans la recherche et les universités. Des pans entiers de domaines scientifiques sont eugénistes et se sont mis aux ordres de la version politique du même nom. La science est devenue criminelle : elle tue ! Jadis, elle s’y appliquait dans le seul domaine militaire, aujourd’hui c’est dans celui civil qu’elle s’affaire, au nom d'une surpopulation supposée et d’un Nouvel Ordre Mondial à imposer. Mais ce faisant, elle cible plus particulièrement les pauvres et les populations "à problèmes", cette société des élites leur fait la guerre.

Nos sociétés se "privatisent" chaque jour un peu plus pour évoluer vers une sorte de multinationale voué aux cultes des dieux "Argent" et "Réussite", une "méga-entreprise privée" ou seul compte et survit l'individu qui rapporte. Une société dans laquelle il ne fera pas bon de vieillir ou d'être malade, handicapé ....

Réfléchissez, la logique d’argent n’a rien d’humaine ; elle est cupide. Oui, je sais, la plupart de ceux qui viennent ici, à AlterInfo, seront plus ou moins d’accord avec cette analyse. On poste aujourd’hui pour ceux qui ne savent pas, ceux qui n’ont pas encore compris d’où vient tout ce Mal. Et ils sont toujours trop nombreux. Pourrons-nous les changer ? J’en doute : ils n’ont pas assez de temps libre pour s’instruire à comprendre le monde. Entre le travail, la TV, le ménage, les courses, l’éducation de leurs enfants et leurs loisirs, peu ont encore la force de se forcer à ce travail.

L'entité politique qui nous pousse à tout cela est manifestement satanique. Oui, je sais, dès qu'on prononce ce terme, les cheveux se dressent sur la tête de la plupart d'entre nous. Pour autant, le dieu des FM est bien Jahbaalon (Jahbulon), un des avatars de Baal, Moloch, ..., Satan, Lucifer. On peut ne pas croire au Diable, douter de son existence, mais pas du fait qu'il y existe bel et bien une bande de cinglés qui agissent et manœuvrent en son nom. Qui se cachent derrière son étiquette serait peut-être plus exact.

C'est la secte du Pouvoir, ses membres directeurs ne peuvent qu'êtres cupides et corrompus dans l'âme. Pire, ses dirigeants sont psychopathes, véritablement atteints par cette maladie génétique. Leur dieu l'est aussi, d'une façon absolue. Ils ont définis un plan de conquête mondiale dont la dernière version connue remonte à Albert Pike, grand pontife de la Franc-maçonnerie étasunienne. Dans son ouvrage, Moral et Dogma, il fait explicitement référence à Lucifer et au plan luciférien. La construction actuelle du Nouvel Ordre Mondial témoigne de sa mise en application et du fait que nous en sommes à la phase finale de sa préparation.

Ceci précisé, leur religion est une contre-religion : elle veut la destruction de toutes les autres religions, athéisme inclus puisqu'on peut considérer que l’athéisme est la religion de ceux qui ne croient pas, qui ne croient en aucun dieu.

L’athéisme n'échappera pas à cette logique destructive, mais il est actuellement mis en avant (promu et utilisé dans un but manipulatoire) parce que d'une part, la plupart des occidentaux se définiraient plutôt athée et, d'autre part, parce que c'est à des gens sans croyance préalable à qui on peut imposer une "nouvelle fable", celle promue par la Science triomphante.

Notons la parallèle avec le sionisme actuellement très mis en avant et très puissant, mais gageons que le sionisme n'est pas le modèle final, que le Nouvel Ordre Mondial souhaite imposer au globe. C'est encore un outil de division toutefois à distinguer des autres, dans le sens que celui là est celui qui va "mettre le feu aux poudres" d'une troisième guerre mondiale. C’est son but : il a été créé pour cela, uniquement pour cela !

Derrière et au dessus du sionisme, il existe les lucifériens, ceux que certain désigne sous le nom d’Illuminati. Ce qui caractérise cette forme de satanisme politique, ce n’est pas que tous ces gens croient dans un démon à la queue fourchue ! Non, la caractéristique commune de l’Internationale Luciférienne, je ne plaisante pas, c’est leur nom réel, c’est de réunir des gens à la pensée psychopathe en contre culture organisée et en contre religions. Le fait de croire en Lucifer, Baal, Mammon, Moloch, Shiva, ou vous-même comme dieu… est accessoire et ne remet pas en question leur unité soudée autour d’un Plan de domination mondiale et d’une hiérarchie définie. Il existe donc – tenez vous bien – des lucifériens athées qui « cohabitent » avec des adeptes du salut cornu ! Compliqué leur bazar, mais en fait il est logique qu’on y comprend souvent rien : pour comprendre, il nous faudrait penser comme eux ; c'est-à-dire en psychopathes.

« Psychopathes de tous les pays, unissons-nous », tel pourrait-être en substance, leur cri de ralliement. Bigre, il est un fait que les civilisations se sont toujours faites par les guerres et jamais par la paix. Une situation qui a toujours privilégié les psychopathes en les propulsant au pouvoir … et les y maintenir. Et cela fait très … très longtemps que cela dure !

Et là, du coup, fini les bondieuseries et les diableries, c’est de quelque chose de concret dont on discute. Un outil politique d’infiltration, de gouvernance occulte : une pure construction humaine.

Le problème ne provient donc pas de l'athéisme, il est éminemment plus occulte et plus subtil. Si vous préférez, ce serait une méthode d'obscurantisme des plus "raffinées" qui nous impose un gros bobard comme vérité enseigné. C’est à ce niveau que la comparaison avec Matrix est possible.

Alors, bref, l'athéisme n'est pas le principal problème de ce qui nous préoccupe. Ce n'est même pas un problème du tout. Même chrétien, je conçois qu’une personne athée puisse dispose d’une bonne morale et d’un comportement exemplaire. Beaucoup d’athées sont tolérants et respectent ceux qui ne pensent pas comme eux. En grande majorité, ils sont plutôt d’approches laïques que de comportements hostilement athées. Ce n’est pas cet athéisme là qui est visé par le prélat, mais celui qui est dirigé de façon sous jacente par l’Internationale Luciférienne. Même si le prélat ne le précise pas dans son intervention, il ne peut pas en être autrement !

L’athéisme est juste un outil politique du moment, un moyen de nous dresser les uns contre les autres de sortes à faire évoluer nos sociétés sur la base systématique de nos divisions, donc par le biais d'une" dictature de groupes majoritaires et organisés". C'est aussi un moyen "diabolique" de court-circuiter les principes sains et élémentaires" de nos démocraties.

Je vous affirmais que la Science était devenue une religion. Elle a ses docteurs, ses dogmes, ses juges ... et même ses saints et ses martyrs.

Croire dans la Science comme religion, c'est croire dans l'homme, dans son destin, dans son dépassement possible ...dans son immortalité possible. C'est le trans-humanisme, se prendre pour Dieu et vouloir corriger son œuvre. C'est la juger imparfaite et se révolter contre lui ... c'est purement luciférien !

La science est la vérité ? Peut-être pour nos élites, ceux qui la financent et qui bénéficieront peut-être un jour de ses avancées. Mais pas pour nous la base. Tout nous prouve que cette science est mise à profit pour nous dominer, nous gérer, nous imposer, nous espionner et nous tromper ! D'abord, il existe la connaissance au niveau militaire : Dieu sait quelles avancées merveilleuses et quelles abominations, nous cachent ces fous ! Puis il y a l'industrie et l'universitaire qui occultent tout ce qui pourrait nuire au système de domination qu'ils ont lentement élaboré puis mis en place.

Et puis il y a aussi les mensonges enseignés : le darwinisme, l'Histoire Humaine si "arrangée par les vainqueurs". Et puis, il y la terrible réalité de l'eugénisme, les campagnes de vaccinations stérilisantes et invalidantes, l’attaque systématique du système immunitaire humain par l'ingestion sous toutes ses formes de toxiques disséminés dans les objets, les nutriments et les médicaments de notre quotidien … et les radifères qui n’existaient pas avant que les industries, civiles et militaires, ne se mettent à les disséminer dans l’environnement. Aujourd’hui, grâce au progrès, un tiers de la population développera un cancer. Pour les autres, il y a le choix : Parkinson, Alzheimer, diabète, …

Enchainons vite fait sur le contrôle des médias, les mensonges imposés en vérité dont certains furent et sont toujours dévoilés sur Internet, je pense plus précisément à l’Irak, la Lybie et actuellement la Syrie.

D’autres dangers des sciences : la nanotechnologie, le brouillard électromagnétique, les armes de destructions massives, le clonage humain, le trafic d’organes, le contrôle de l’esprit humain.

C'est marrant, sauf erreur de ma part, il ne me semble pas avoir entendu Mr le "gardien du dogme de l’Église catholique" gueuler à ces graves sujets. Mais bon, pour conclure, précisons que si Mr Gerhard Ludwig Müller n’a pas tord dans le fond de son attaque, il se trompe en partie en y ciblant que l’athéisme. Celui-ci est plutôt un effet qu’une cause du pernicieux système qu’il dénonce. Il est vain de cibler la Science entière alors qu’il n’y a que quelques pouvoirs décisionnaires à corriger et normaliser. On sent que de vielles rancunes animent le fond de la vieille querelle Sciences-catholicisme.

A mon humble avis, il manque donc une « clef » à monsieur Müller, pour être vraiment crédible dans sa critique, en tout cas complet. Mais je doute que cet homme d’Eglise lise Alterinfo (Dieu sait qu’il y perd - Pub) et qu’il vienne ici confirmer ou infirmer mes propos le concernant. Dommage !

Pou finir, saluons Virgile pour la sagesse de ses propos. Comment voulez-vous que cette église soit encore représentative de quoi que ce soit alors qu’elle a salit l’idée du Très Saint, en a fait un culte solaire à peine voilé et y a associé d’autres cultes préalablement interdits ?

A la base de ce mouvement religieux, les catholiques ne sont pas des mauvaises gens, mais leur défaut consiste à croire obstinément tout ce que leur hiérarchie leur raconte, sans chercher à vérifier ou à comprendre par eux-mêmes !

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves

VIDEO
Ghisham Doyle | 22/08/2014 | 2847 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
1 sur 173


Commentaires