MONDE

Le fils de Rafsanjani nie son implication dans un détournement de fonds



Mercredi 26 Août 2009

Le fils de Rafsanjani nie son implication dans un détournement de fonds
Après que l’un des procès en cours concernant les soulèvements postélectoraux ait impliqué le fils de du puissant Ayatollah Akbar Hashemi-Rafsanjani dans le cadre d’un détournement de fonds, le fils du haut fonctionnaire a choisi de nier l'accusation.

Durant le quatrième round des procès de masse tenues pour les détenus de l’après-élection ce mardi, un des accusés, Hamzeh Karami, a indiqué à la cour qu’environ $2 millions de capitaux de l’ «Iranian Fuel Conservation Organization»  -- qui était alors dirigé par Mehdi Hashemi-Rafsanjani  -- ont été utilisés pour financer la campagne présidentielle de son père en 2005.

« Mehdi Hashemi croyait que les élections en Iran étaient financées avec des fonds gouvernementaux. Il ne pensait pas qu'il fallait dépenser ses fonds propres pour l'élection. Ils ont donc mis en place un système de contrefaçon et de falsification de documents, » a clamé Karami.

Mehdi Hashemi-Rafsanjani dans une lettre au chef de la «Islamic Republic of Iran Broadcasting» (IRIB), Ezzatollah Zarghami, a catégoriquement nié cette allégation, la qualifiant de « pure mensonge.»

Le fils de l'ancien président par deux fois a remis en cause la crédibilité de la cour et des confessions faites au cours de la séance en insistant sur le fait que Karami « s’est présenté au procès Mardi sans avocat de la défense et après avoir passé plus de 70 jours en isolement. »

Il a expliqué que les conditions dans lesquelles la séance du tribunal a été tenue allaient contre une loi mentionnée dans la clause 1 de l'article 188 de la Constitution de la Révolution Islamique.

Mehdi Hashemi a continué à nier les allégations montées contre lui en arguant qu’établir un système de falsification et de contrefaçon de document comme mentionné par Karami dans l’ «Iranian Fuel Conservation Organization»  est « impossible » car les activités financières de l’organisation sont sous la surveillance stricte des autorités supérieures du pays.

« Au cours des quatre dernières années après que j'ai quitté l'organisation, les Commissions d'audit en Iran ont mené plusieurs évaluations formelles sur les documents existants sur les coûts annuels du corps, » a dit Hashemi, ajoutant que rendre publique une charge sans en apporter la preuve est un crime et la personne qui en est responsable peut être traduit devant la cour.

Hashemi a poursuivi en réclamant qu’une enquête soit menée non seulement sur l’affaire des $2 millions de l’IFCO, mais également sur les $340 millions allégués qui était portés manquant durant la même année, des capitaux de la municipalité de Téhéran.

Mehdi Hashemi a lié les accusations faites contre lui à une plainte déposée par la famille de Hashemi contre le Président Mahmoud Ahmadinejad.

« Il est à noter que cet épisode a eu lieu seulement après que la famille de l'Ayatollah Hashemi-Rafsanajni ait envoyé une plainte à l’autorité judiciaire contre M. Ahmadinejad, » a-t-il écrit dans sa lettre.

Le fils du chef de l'Assemblée des Experts a poursuivi en faisant appel aux médias d'Etat Iranien de lui fournir assez de temps de parole pour qu'il puisse se défendre contre les accusations citées annoncées sur l'IRIB.

Traduction  Alter Info

http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=104550&sectionid=351020101



Mercredi 26 Août 2009


Commentaires

1.Posté par said le 27/08/2009 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONSOIRE

le pere qui defend son fils alors que le monde est pret a basculer en leurs faveurs il faut les rappeler a l ordre l argent ne profite qu aux sionistes c est eux qui ont cree l amour de l argent vous etes pas loin du but graçe a vous et votre president l iran devient un cauchemar pour les sionstes en tous genrs

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires