Propagande médiatique, politique, idéologique

Le fallacieux 'suicide national' islamique


Une nouvelle expression bruisse dans les réseaux de groupes de réflexion et des services de recherche orientés sur la sécurité israéliens décidés à provoquer une attaque US sur l'Iran : le "suicide national". Le terme décrit une supposée tradition arabe musulmane de suicide politique à un niveau national, et non seulement individuel. Les régimes arabes musulmans ont prétendument lancé des guerres ruineuses qu'ils ne pouvaient raisonnablement pas espérer gagner, condamnant leurs nations à la destruction.

Par George Bisharat
George Bisharat est professeur à la Faculté de Droit de Hastings, à San Francisco, et il écrit régulièrement sur le droit et la politique au Moyen Orient. Première parution de cet article sur The Los Angeles Times et publication sur Electronic Intifada avec la permission de l'auteur.


Vendredi 13 Juin 2008

Le fallacieux 'suicide national' islamique
La notion d'un régime iranien "irrationnel" et donc peu fiable a déjà été largement discutée aux Etats-Unis. Elle est régulièrement invoquée par le Sénateur John McCain en tournée électorale. Le terme de "suicide national" promeut la notion et lui donne une patine de respectabilité.

Amnon Rubinstein, juriste israélien et ancien membre de la Knesset, a récemment publié un éditorial sur le "suicide national" dans The Jerusalem Post. Citant le Lieutenant Colonel de l'armée israélienne Ari Bar Yossef, Rubinstein a pris Saddam Hussein, Yasser Arafat et les Taliban en Afghanistan comme exemples de ce nouveau concept. Hussein aurait pu éviter la chute en laissant aux inspecteurs des Nations Unies la bride sur le cou pour fouiller son pays. Arafat, après l'échec des pourparlers de paix de Camp David, aurait dû continuer à négocier mais a eu recours à la violence. Enfin les Taliban auraient dû abandonner Osama Bin Laden aux Etats-Unis, mais au lieu de cela, ils ont choisi l'autodestruction. Tout ça parce que, selon Rubinstein, ces dirigeants préfèrent mourir plutôt que de "négocier avec des infidèles."

Le "suicide national" sera bientôt une incantation des néocons, des experts et des politiciens pro-israéliens qui accompagnera le mantra "Bombarder l'Iran". Les implications stratégiques sont claires : nous ne pouvons pas nous fier à des régimes irrationnels parce que la menace d'anéantissement ne les dissuade pas. C'est pourquoi des actions extraordinaires – comme une attaque préemptive – ne seront pas seulement justifiées, elles seront nécessaires. Et de plus, cela déplace la responsabilité morale sur la victime. Dans la formulation de "suicide national", c'est le martyr qui choisit la mort, alors que les vrais tueurs ne sont qu'un simple instrument par lequel le suicide – ou, comme cela peut être le cas, la destruction d'un pays – est réalisé.

Pourtant, l'idée d'une tendance arabo-musulmane à l'auto-destruction est insensée et dangereuse.

Il est plus facile de croire en un "suicide national" si vous considérez que tous les Arabes et tous les Musulmans ont une seule manière de voir les choses. Par exemple, le mouvement national palestinien sous Arafat était fermement laïc ; les membres des Taliban non arabes sont des extrémistes islamistes. Le concept élude la grande diversité au sein des mondes arabes et musulmans et ignore les spécificités locales de leurs mouvements politiques variés – et quelquefois opposés d'un point de vue idéologique. On a vu un indice de ces tensions intra-régionales dans la récente vidéo de Bin Laden dénonçant le dirigeant Hezbollah Sheik Hassan Nasrallah.

Alors, quid des supposés exemples de "suicide national" ? En fait, Hussein a autorisé aux inspecteurs des Nations Unies un accès relativement sans entrave à son pays – tardivement, c'est sûr, et sous la pression de la communauté internationale. Mais à ce moment là, la poussée des néocons pour la guerre avait déjà atteint le point de non retour – les faits l'ont prouvé.

Arafat, pour sa part, a continué de négocier après Camp David à Taba et n'a jamais choisi d'allumer le second Intifada. Le soulèvement fut déclenché par la visite provocatrice d'Ariel Sharon à la mosquée Aqsa et fut alimenté par le sentiment des Palestiniens que le processus de paix les avait trahis, qu'il n'avait apporté aucune paix, mais avait doublé le nombre de colons israéliens sur leur terre. Le canard "Arafat a choisi la violence" a été rejeté par le rapport Mitchell. Ami Ayalon, ancien chef des services secrets israéliens Shin Bet, a conclu : "Yasser Arafat n'a ni préparé ni déclenché l'Intifada."

Enfin, si les membres des Taliban se suicident, ce sont des cadavres exceptionnellement vigoureux. Toujours pendus haut et court, ils continuent de résister aux USA sur le champ de bataille.

Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad est un gars commode à fustiger. Il a fréquemment prédit la disparition finale d'Israël et pourtant – traduit exactement – il ne l'a pas menacé d'une attaque offensive. Pas plus qu'il commande les forces armées du pays.

Israël, avec une estimation de 100 à 200 têtes nucléaires, n'a à craindre aucune menace existentielle venant de l'Iran. Mais l'Iran est une source d'inspiration et de soutien matériel pour le Hezbollah et le Hamas, deux forces qui harcèlent Israël et empêchent son hégémonie régionale. Les risques locaux d'Israël sont insuffisants pour justifier une attaque US sur l'Iran – d'où le besoin de faire mousser le "suicide national" et le spectre d'un Armageddon nucléaire.

L'Iran est une nation de 70 millions d'habitants, dont beaucoup sont mécontents des performances de leur gouvernement. Rien ne les unira et ne les ralliera mieux autour de leur régime actuel qu'une attaque étrangère.

Nous avons chèrement besoin de sobriété et de conduite responsable dans nos relations avec l'Iran et avec le Moyen Orient plus large. Nous n'avons pas besoin d'une autre aventure hasardeuse poussée par des termes fantaisistes et des manipulations aux sous-entendus politiques.

Source : Electronic Intifada
Traduction : MR pour ISM


Samedi 14 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par lood le 13/06/2008 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

theorie plus que tiré par les cheveux.....et ils veulent convaincre qui avec ces foutaises.
Seule les ignorants islamophobe peuvent ou veulent y croirent. Il ne faut pas confondre dignité
à ne pas accepter le jougs de qui que ce soit et l'egoisme d'un carieriste...Quant aux differentes
negociations israelopalestinienne, même les diplomates US ont confirmer (Ross, Baker,etc..) hors micro, qu'israel ne voulait pas la paix...

2.Posté par Serpico le 13/06/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lood

Ils veulent convaincre seulement ceux qui sont déjà convaincus.

Les arabes et les musulmans jouent aujourd'hui le même rôle de bouc émissaire que les juifs dans les années 30.

3.Posté par fonzibrain@yahoo.fr le 13/06/2008 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut serpico
hier j'ai acheté l'express le titre est "islam les vérité qui dérangent"
j'en ai chialé
je suis en train d'ecrire un article qui dit la même chose,ya 60 ans il y avait des papiers qui disaient la même chose,les juifs les vérité qui dérangent

ca deviens de plus en plus grave serpico, vraiment
le racisme deviens normal

CA CRAINT

le journal du front national n' aurai pas fait mieux

4.Posté par obs le 13/06/2008 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fallacieux 'regne nationaliste religieux ' sioniste:
Massacres de civils [modifier]
Qibya en Jordanie, 14 octobre 1953, par l'unité 101 de l'armée israélienne
Kafr Qassim, 29 octobre 1956, lors de l'opération Hafarferet
Irbid, juin 1968
As-Salt, aout 1968, Jordanie, utilisation de bombes au napalm sur le village.
Bahr al-Baqar, village égyptien dont l'école fut bombardée par l'armée israélienne
Al-Qunaytera, le 6 septembre 1975, Issac Rabin admis que l'armée était responsable de la destruction de cette ville syrienne.
Abu Za'bal, 12 février 1970. Bombardement d'une usine.

Une liste loin d'etre exhaustive des crimes suicidaires sionistes(La haine des autres est la haine de soi ).


5.Posté par nada le 13/06/2008 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article abracadabrant, ce style de ces hommes "civilisés" propageants des analyses qui ne sont vus que par une infime poignets d'émmigrés qui ont réussi leur parcours professionnel grâce à des mensonges, ils ne sont là que pour servir la CIA, cette organisation aujourd'hui, pointée du doigts par le citoyen Américain qui n'en veut plus, et n'en peut plus de cette mauvaise réputation causée par cette institution, qui a fait adherer et impliquer plusieurs pays occidentaux et autres dans des prisons outresatlantiques, kidnappant des hommes et des femmes, sans avoir consulté aucune autorité judiciaire Americaine où bien dans les pays dont ils sillonnent en toute liberté, c'est cette démocracie dont ils jouissent actuellement ces hommes intellos. qui font la promotion pour la démocratie Américano-Israëlienne, critiquée par le droit de l'homme nos jours.
Je conclue, que Monsieur parle ce même langage que certains organisations et médias à l'étranger rangés du côte des pouvoirs, des serviles rampants, je comprend les Americains, comme je tolérerais, un loup qui chasse à l'affut d'une survie, mais les hyennes hurlent après les charognes.

6.Posté par y a une difference tous de meme le 13/06/2008 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les élites sioniste(pour la création de l état fasciste d israel) ont jouez un grand rôle dans le génocide des juifs en Europe durant la 2ieme guerre mondial ,se sont les même manœuvre diabolique qui sont a l œuvre aujourd'hui (vraiment cela me dégoute)

quand je pense que la majorité des gens prennent leurs infos comme la vérité y a rien a attendre de bon pour l avenir !

par contre je suis sur que les musulmans ne se laisseront jamais emmenez dans des camps sans réagir .

et si il y a une grande guerre au moyen orient , les musulmans reprendrons leur territoire , je suis sur que les juifs véritable seront les bienvenues en Palestine, islam oblige !!!

aujourd'hui le "SUICIDE NATIONAL EST ISRAÉLIEN" je vous l'assure , mais pas par le fait des musulmans mais bien par les méfait des sionistes.

7.Posté par Moukawama le 13/06/2008 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonjour,

Ce nouveau concept sémantique est typique de la propagande occidentale. Il y a quelques années les journaleux occidentaux - briefé par leurs gouvernements - disaient ou écrivaient - lorsqu'il s'agissait d'un information impliquant des musulmans - "les fous de Dieu. Et ces mêms journaleux, pour décrire les plus extrêmistes des colons sionistes - en Palestine occupée -, parlaient des "craignants Dieu". Les mots n'atteignent ni n'entament la determination de ceux qui refusent de vivre dans la pseudo quiétude de la Pax Américana. Les Etats-Unis ne sont plus une super puissance que pour Hubert Védrine et Marie Drucker.
S'ils décident d'attaquer l'Iran, il s'enfonceront davantage et le reste du monde - l'Europe y compris - ne s'en portera que mieux.
Emmanuel Todd - dans "Aprés l'Empire" - prédisait déjà le bourbier irakien (relire la fin du livre). Elle est bien loin l'époque où les néocons tenter de vendre leur théorie des dominos, pour installer la démocratie au Proche et Moyen Orient. Aprés l'Irak, ils devaient s'occuper de la Syrie, du Liban et de l'Iran.
Aujourd'hui, ils sont contraints de négocier avec l'Iran et - dans une moindre mesure - la Syrie pour sortir de la région sans que l'humiliation ne se voit trop. Qui descend à Baghdad sans jamais prévenir de sa venue ? Et qui est descendu à Baghdad de la manière la plus officielle ? Ces deux questions devrez donner - à ceux qui pensent encore que les Etat-Unis sont une puissance - un certain nombre d'informations sur ceux qui ont et ceux qui n'ont pas les cartes en main dans la région.
Pour revenir au mot autour duquel est écrit cet article, je dirais que ce sont les Etat-Unis qui seraient suicidaires d'attaquer l'Iran.

8.Posté par roland le 13/06/2008 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui, c'est fou comme les musulmans sont en train de remplacer les juifs dans le role de boucs émissaires, et d'être haîs et caricaturés de la mème manière .....
ça fout les boules!

9.Posté par biloute le 13/06/2008 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Gorges Bisharat a très bien expliqué pourquoi cette théorie de 'suicide national' a été inventé, mais il ne développe pas assez son argumentaire pour démontrer la fausseté des exemples de Amnon Rubinstein. Par exemple, les talibans n'ont pas prefèré mourir plutôt que de négocier avec des 'infidèles', au contraire, ils voulaient un siège à l'ONU, ils n'ogiciaient aussi la construction d'un pipeline traversant l'Afghanistan, des émissaires talibans ont même fait le voyage jusqu'en Texas et à Washington (cf Fireheint 9/11 de M. Moore). Les Talibans avaient aussi proposé au régime (césson de parler d'administration Bush pour faire soft) de Washington de livrer BenLaden ci celui-ci apportait les preuves de l'implication de Ben Laden dans les Attentat du 11 septembre, Bush a rejetté cette proposition...(cf David Ray Griffin : lien vidéo

10.Posté par msawri le 13/06/2008 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les médias et même tout écrivain ne font qu’analyser l’aspect chaotique qui retrace les événements dans le monde. Des fous qui décident, les ennemis choisis et ciblés qui se défendent et résistent et les malheureuses victimes innocents, femmes, vieillards et enfants qui meurent et se résignent.
Occident ! Jeter un coup d’œil sur l’histoire. Les états arabes et musulmans n’ont jamais agressé ni pays étranger ni contrée. Ce sont les européens, véritables envahisseurs, des siècles après les croisades et mettant à profit la bonté naïve des peuples musulmans aspirant à la paix, se sont tendus la main pour créer leurs nouveaux empires. Depuis, les occidentaux soucieux de perdre l’autorité acquise surtout depuis qu’ils aient été forcés de céder l’indépendance dans les territoires occupés, ils ne ménagent aucun effort aussi vil soit-il, pour empêcher les états islamiques de se relever, craignant d’être égalés et même surpassés. Le problème n’est pas les arabes ou les musulmans, le véritable ennemi imbattable, c’est l’islam qui s’est avéré d’une mission impossible pour être altéré ou effacer. Les sionistes connaissent mieux que quiconque cette controverse éternelle. Tant que cette religion persiste, ils ne peuvent prétendre à la paix. L’islam impossible à détruire est éternel, la guerre sans répit attisée par les sionistes doit aller de pair et ainsi de suite jusqu’à la fin du monde. Le maintien d'existance d'Israêl est à ce prix, grâce à ces conflits auquels ils font impliquér tous les peuples de la terre. Pauvre Amérique, elle est leur principal victime. Mais il ne faut trop leur en vouloir, sans cette alliance docile, ils ne peuvent, pauvres misérables survivre.
Je trouve tout à fait ridicule cette idée de fallacieux suicide national islamique. Chez nous, la vie n’a aucun sens sans dignité. On ne baisse jamais pavillon tant que les agressions ne cessent. Malgré leur puissance de feu, l’avantage est toujours de notre côté. Ils aiment le faste, nous les épreuves. Ils aiment la vie lâche séduits et aveuglés par les plaisirs, nous sans dignité, préférons la souffrance et la mort. Le suicide jamais. Le dialogue pour la paix avec tout le monde. La modernité à outrance s’est complètement détournée du passé. C’est pourquoi les occidentaux pataugent.











11.Posté par mouemina le 13/06/2008 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu’elle imposture !!

Le suicide n’est pas musulman !! C’est illicite !! La légitime défense est ordonnée !! Celui qui tombe dans les champs de bataille est un martyre !! On a un exemple actuel, le parti du Hamas !! Il ne s’est pas affaibli, au contraire il est de plus en plus soutenu par les palestiniens et tous les musulmans !!

« Certes ceux auxquels l'on disait : “Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les” –
Cela accrut leur foi - et ils dirent : “Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant”. »
« C'est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N'ayez donc pas peur d'eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants. » (Coran 2 : 172-175)

Mais les sionistes tellement pervers ont toujours clamé les négociations pour gagner du temps et voler plus de terre. Les arabes laïcs en sous-estimant leur ambition satanique, sont tombés dans le piège. Arrivés maintenant à un désespoir jamais vécu, ils n’ont plus rien à proposer, alors Ils continuent à leurrer les arabes et tous les autres en utilisant la persuasion
Persuader : Amener quelqu'un à être convaincu de quelque chose en faisant appel aux sentiments. Le subjectif du destinataire est donc impliqué. Cette visée ne s’appui pas sur une démarche réelle et objective. Sachant que cette démarche fut principalement au service des idéologies les plus extrêmes.(comme Marx)

Cette fois ci ça ne marchera pas !! Parce que le suicide n’est pas musulman !!


12.Posté par karine le 13/06/2008 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ne s' agit pas de suicides, mais de trahisons; Sadam Hussein, Yasser Arafat et Amedinejad sont à la solde des Illuminatis, tout comme Blair, Sarko, Merkel et sans doute Besancenot .
je m' attends des hurlements et des insultes, mais je n' y peux rien, c' est la vérité :
http://www.youtube.com/watch?v=_x6inINzThw&NR=1

13.Posté par garibaldi15 le 14/06/2008 05:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les liens pour les infos originales :

http://www.latimes.com/news/opinion/la-oe-bisharat9-2008jun09,0,6921620.story

http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull&cid=1211288137953

Moukawama, je suis assez d'accord avec vous mais vous oubliez quand même un détail : les troupes US sont à quelques km de l'Iran mais New-York est à 8000 km de Téhéran. La faculté de nuisance des USA reste entière, c'est d'ailleurs sa seule force, son économie et sa finance étant à genoux. Le pourvoir central US est dans la main de mafieux financiers et peu importe à ces gens le devenir des USA et du reste de la population.

14.Posté par msawri le 14/06/2008 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soeur Mouemina, votre réaction n° 11 est splandide. Un tel courage manifesté par nos dames, les hommes libres et résistants aiment et se sentent fiers. Je vous félicite surtout pour le choix de vos références des versets coraniques. Bonne continuation, nous sommes avec vous.

15.Posté par Népios le 14/06/2008 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il m'avait semblé que plutôt que d'être intrinsèquement suicidaire on essayait plutôt de le suicider, l'Islam, en mettant après le révolver dans la main du cadavre tout juste occis... Me trompé-je ?

16.Posté par msawri le 14/06/2008 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon ami Napios, vous revoilà encore ! Vos expressions sont d'un abord difficile. Je vous jure que je n'ai rien compris. Comment alors savoir si vous vous êtes trompé? Soyez je vous prie plus clair. D'habitude, je relis et je vous suis. Cette fois-ci, mon attention bien fixée sur chaque mot et dans mon esprit ne continue que la nuit.

17.Posté par mouemina le 14/06/2008 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi aussi cette fois ci je ne comprends pas notre ami Népios. Autant je trouve du plaisir à le lire tellement je trouve son style yéyé mais subtil ;
mais ce coup ci je n'ai pas saisi.

Salam frère msawri ravie de vous retrouver, rien à faire c'est de bonne grâce que je vous lie


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires