Politique Nationale/Internationale

Le discours du Président iranien au parlement


Lors de son intervention de ce dimanche devant le parlement, le Majlis islamique, le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a évoqué la politique étrangère et insisté sur la poursuite des activités nucléaires civiles.


Lundi 22 Janvier 2007

Le discours du Président iranien au parlement
« L’utilisation de l’énergie nucléaire civile relève d’une volonté nationale et aucune résolution ne pourra priver le peuple iranien de ce droit indiscutable. », a dit le Président, en allusion à la résolution 1.737 du Conseil de sécurité. L’évocation du nucléaire civil iranien, de la part du Président Ahmadinejad, intervient, après les déclarations des responsables américains, qui demandent l’arrêt du programme nucléaire iranien.

Lors de sa récente tournée au Moyen-Orient et dans le golfe Persique, la Secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a tenté d’obtenir un consensus des pays de la région, contre le programme nucléaire civil iranien, et leur soutien à la nouvelle stratégie de Bush, en Irak, laquelle essaie de faire croire que l’Iran s’ingère dans les affaires irakiennes et représente une menace pour l’Irak. Les Etats-Unis croient pouvoir isoler Téhéran, en agissant de la sorte, mais on peut, déjà, dire que cette politique a avorté, puisque les pays du Moyen-Orient et du golfe Persique ne ressentent aucune menace venant des activités nucléaires iraniennes. Leur vraie préoccupation demeure la politique belliciste de Washington et de ses alliés, dans cette partie du monde, car, en dépit des pressions croissantes, l’administration Bush a décidé d’envoyer de nouveaux renforts, en Irak. Les Etats-Unis prétendent que certains voisins de l’Irak, notamment, l’Iran s’ingèrent dans les affaires irakiennes. Or, le pays qui s’ingère, en Irak, ce sont bien les Etats-Unis, en tant que puissance occupante. Alors que les forces américaines s’enlisent, chaque jour, un peu plus, dans le bourbier irakien, George W. Bush et son équipe prétextent les activités nucléaires civiles iraniennes, afin de briser la résistance du peuple et des responsables iraniens et de les faire renoncer à leur droit indiscutable d’utiliser le nucléaire civil, manière de présenter les Etats-Unis comme le pays décideur, dans le monde, et, surtout, de masquer, ainsi, leurs échecs à répétition, en Irak. Mais c’est, déjà, peine perdue, puisqu’en ce qui concerne l’Iran, fort du soutien des pays en voie de développement, il poursuivra ses activités nucléaires pacifiques, et, quant à l’Irak, quoiqu’en disent les Etats-Unis, tant que ce pays sera occupé, il continuera à être un grand problème politique et militaire pour Washington.


IRIB


Lundi 22 Janvier 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires