ALTER INFO

Le discours de Bush contre Cuba


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Ce sera le 30 octobre prochain que l'Assemblée générale des Nations Unies, adoptera en grande majorité, pour la quator
zième année consécutive, la résolution présentée par Cuba, demandant la levée du blocus économique et financier, imposé à l'Ile depuis près de cinquante ans par le gouvernement des États-Unis.


amiicuba59@hotmail.com
Vendredi 26 Octobre 2007

Ce sera le 30 octobre prochain que l'Assemblée générale des Nations Unies, adoptera en grande majorité, pour la quator
zième année consécutive, la résolution présentée par Cuba, demandant la levée du blocus économique et financier, imposé à l'Ile depuis près de cinquante ans par le gouvernement des États-Unis.

G W Bush, quelques jours avant cet appel répété de la majorité international, a le culot de convoquer toute de la presse, non pas pour annoncer des mesures efficaces pour en finir avec les feux qui ravagent le sud de la Californie, mais bien pour fustiger la communauté internationale à le suivre pour mettre fin au système politique et social que les cubains se sont légitimement donnés.

Dans son discours démagogique, parlant de goulag tropical et de système qui a prouvé sa faillite, ce dernier prétend que les É-U sont le pays qui aide le plus financièrement Cuba, sans spécifier bien sûr que cette "aide" est strictement destinée aux groupes, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Ile, qui travaillent pour le renversement du gouvernement socialiste.
Alors qu'il est bien démontré que ce blocus, appelé poliement embargo financier, a fait perdre à Cuba des centaines de milliards de dollars depuis 1959, il est tout-à-fait hypocrite de venir clamer que c'est un système qui ne fonctionne pas, quand on met tout en oeuvre pour asphyxier l'économie et inciter tous les autres pays à ne pas transiger avec Cuba, sous peine de menaces et de sanctions.
Ou est donc la dictature ?
Dans le pays pauvre qui accorde la gratuité médicale et scolaire à tous et a toutes, qui forment gratuitement des milliers de médecins sur son territoire provenant de pays du Tiers Monde, qui envoient plus de 30000 travailleurs de la santé aux quatre coins du globe, soulager la misère des plus démuniEs, qui est présent dans 47 pays avec une méthode d'alphabétisation massive destinée à des dizaines de générations.

Ou est-ce dans le pays dit "riche"qui ne possède pas de système universelle de santé et d'éducation, ou une grande majorité n'a pas les moyens de se payer des services médicaux de base, et encore moins de se payer des études universitaires, dans le pays qui envois des soldats semer la mort et la désolation, sous prétexte de mensonges, dans le but de voler le pétrole des Irakiens et bientôt menace l'Iran d'utiliser contre lui, la bombe nucléaire ?

M. Bush, la transition ce n'est pas à Cuba qu'elle doit s'effectuer, c'est dans vos propres mûrs, vous qui menacez toute la planète, pendant qu' à Cuba, tout est mis en oeuvre pour soulager et afranchir ceux et celles que votre système d'injustice plonge dans toujours plus de pauvreté et de misère.
Association québécoise des amiEs de Cubai
Michael Walsh
5655 Ave Royale
Boischatel, Qué
G0A1H0
Tel: 418-822-1885
Le 24 octobre 2007


Merci de votre attention


Vendredi 26 Octobre 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires