Néolibéralisme et conséquences

Le dernier siècle [Par Vincent Vauclin]


Dans la même rubrique:
< >


Vincent Vauclin
Lundi 5 Juillet 2010

Le dernier siècle [Par Vincent Vauclin]
Frank John Fenner est un éminent scientifique australien, qui fut notamment à l’origine de l’éradication de la variole.
 
 Dans une interview datée du 16 Juin 2010 à The Australian, il livra sa vision de l’avenir de l’Humanité : l’extinction.
 Ainsi, selon lui, l’espèce humaine aura disparu dans un délai d’un siècle, notamment du fait de la généralisation du mode de production capitaliste à l’ensemble de la population mondiale, population par ailleurs en augmentation permanente.
 
 Ce constat, je le partage, et je le décrivais dans mon ouvrage paru en 2009 en ces termes :
 
 « Le réchauffement climatique s’autoalimentera, menacera et fera alors disparaitre à court terme (moins d’un siècle) une grande partie des espèces vivant sur Terre (celle-ci ne pouvant subsister car un changement aussi rapide et brutal ne leur laisse pas le temps de s’y adapter). » (Le Moment est venu
p.89)
 
 Je faisais alors référence au dérèglement climatique et au Désordre Environnemental, conséquences directes du capitalisme.
 
 Il ne faut en effet pas se faire d’illusion : la situation du monde ne laisse présager rien de bon. Cette « croissance économique » tant chérie par nos politiques ne fait qu’alimenter le processus de déclin général de notre Civilisation. En d’autres termes, la voie que nous empruntons cache sous le masque du progrès le visage de la décadence, et finalement de la destruction. Destruction de l’Homme, destruction de la Nature et de son équilibre millénaire, destruction de nos perspectives d’avenir.
 
 Pire encore : l’ensemble des acquis accumulés au fil de l’évolution de notre Civilisation, culturels, philosophiques, artistiques ou éthiques, sont purement et simplement détruit par la société marchande qui, non contente de ravager par l’exploitation les corps des Hommes, s’en prend aussi à leurs âmes. En conditionnant l’humain, en l’abêtissant et en l’enfermant dans cette société du spectacle, le système modèle ses nouveaux sujets :
désintéressés de la vie publique et politique, désintéressés de l’avenir de leur planète et de leur peuple, désintéressés de leur culture et de leur Histoire, ils sont ceux qui auraient pu poursuivre l’effort de Civilisation.
Ils sont devenus ceux qui l’enterrent.
 
 Ainsi, l’Histoire de l’Humanité touche à sa fin. Et avec elle, celle de la Vie.
 En l’espace de deux siècles, le capitalisme s’est imposé partout. Son moteur principal ? La pulsion de mort. Son hégémonie a pu se concrétiser grace à l’excitation des plus bas insctincts humains (la cupidité, l’égoïsme, le sadisme, la domination), permettant aux êtres les plus vils de dominer les autres, de les exploiter et de renforcer ainsi leur pouvoir. Ce n’est pas un hasard si le règne du capitalisme d’aujourd’hui est également celui de l’immoralité et de la bêtise.
 Car tout est lié. Les enfants qui aujourd’hui regardent la télévision plus de trois heures par jour s’imprègnent de cette nouvelle philosophie, celle de l’égoïsme revendiqué, de la superficialité affichée, de la consommation débridée. Ils reproduiront alors ces schémas, façonnant ainsi la société et alimentant alors le cercle vicieux que nous connaissons.
 
 La politique pourra-t-elle remédier à cette situation ? La réponse est non.
En tout cas, pas dans l’état actuel des choses. Car le système démocratique qui est le nôtre, en principe idéal, se trouve face à une contradiction improbable, et dramatique : les citoyens ne veulent plus l’être. Un nombre croissant de français sont effet de plus en plus méprisants vis-à-vis de ce rôle fondamental. C’est le résultat d’années de conditionnement médiatico-publicitaire, qui a permis au capitalisme de neutraliser son opposition : les citoyens sont devenus des consommateurs à plein-temps, acteurs centrals du système.
 C’est alors le dysfonctionnement assuré, où le capitalisme prend le dessus sur son ennemi naturel, la République. C’est l’extinction de la Démocratie
: le peuple ne voudra pas en finir avec ce système, le peuple ne prendra même pas conscience du sort qui l’attend. Il n’y a pas de miracles, il n’y a que des déterminants psychologiques.
 
 C’est donc une impasse. Prévisible, et si étonnante à la fois.
 
 Est-ce une raison pour baisser les bras ? En aucun cas.
 Tout une frange de la population a échappé, totalement, ou en partie, à ce conditionnement massif. Et malgré l’étendue considérable de ce véritable chaos sociétal, il reste des possibilités d’action.
 
 Mais surtout, nous avons un devoir. Celui de tout mettre en oeuvre pour que ce siècle ne soit pas le dernier, et pour que l’épopée humaine ne s’achève pas après tant de siècles de progrès et d’évolution.
 
 C’est un combat pour la Civilisation, pour la France et pour l’Avenir que nous avons engagé. Et au fond, peu importe l’issue de ce combat. Ce qui compte dorénavant, c’est de le mener, jusqu’au bout.
 
 La Résistance Française ne faillira pas.
 
 www.agir-pour-lavenir.org
 
 Vincent Vauclin



Lundi 5 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par cielétoilé le 05/07/2010 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Augmentation perpétuelle de la population mondiale : si vous voulez voir comment les chiffres augmentent de façon vertigineuse, y compris la pollution et la déforestation , allez voir ces chiffres qui défilent en live au muséum d'histoire naturelle de Toulouse (j'y avais fait un saut pour assister à un colloque peu fréquenté mais très intéressant ) . Pas étonnant que les milliardaires s'affolent et se réunissent chez un pote biochimiste (pour dîner, ; ) ) . On ne voit que du catastrophisme autour de nous et en prévision, est-ce le siècle qui veuille cela ? Cependant , je continue à croire que les millions de petites actions pourraient faire des fleuves de bienfait , si ces humains-atomes de la société devenaient acteur ou co-acteurs de l'écologie mondiale comme de chacun puisse préserver et adopter des espèces animales et végétales , y compris dans les villes que nous avons toujours pensées que pour les humains mais qui pourraient devenir des villes-nature . Voyez qu'on pourrait trouver des solutions autres que de gazer les gens , comme certains ne le cachent même plus .

2.Posté par pistache le 05/07/2010 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

honnêtement , la race humaine me dégoute tellement que sa disparition ne me touche pas ; en revanche il est bien dommage que la nature , sa flore , sa faune soit entrainé dans notre chutte ; j'espère q'un changement va s'opèrer dans la tête des terriens ou que quelque chose va se passer qui nous obligera à prendre en compte ce qui va nous tomber dessus ; perso , je n'ai rien à voir avec ces gens qui ne pensent qu'à consommer , acheter le dernier machin ,avoir une belle bagnole ,bouffer plus qu'il n'est nécéssaire...mais combien sommes nous dans ce cas ?on vit vraiment une époque maudit , ou l'argent seul fait la loi et c'est bien là le problême !

3.Posté par Intellecterroriste le 05/07/2010 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ainsi, l’Histoire de l’Humanité touche à sa fin. Et avec elle, celle de la Vie.

Pas d'accord, des extinctions de masse ont déjà eu lieu, la vie ne s'est pourtant pas éteinte. Et rien ne dit qu'elle s'éteindra. Elle n'a jamais eu besoin de l'Homme pour voir le jour, et n'aura nullement besoin de l'Homme pour perdurer.

Pour répondre à Pistache, mon instinct de conservation fait que la disparition de l'humanité me toucherait tout de même. Une si belle épopée, tâchée par endroits du sang de tant de gens, qui se finirait dans le mur à cause de la cupidité de quelques troufions possédant la richesse du monde.

Chaque chose a certes une fin, mais tout de même, on parle de milliards de morts du fait de l'avarice et de la cupidité d'une infime minorité, et de la complicité d'une écrasante majorité, vivant dans l'ignorance la plus complète. Il "suffit" d'ouvrir les yeux des gens, parfois, ça fonctionne!

Gageons qu'on finira par le satelliser ce foutu veau d'or, et une bonne fois pour toutes!

4.Posté par cielétoilé le 05/07/2010 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut-être n'est-ce pas "cupidité", Intellecterroriste , mais simplement obsession du "contrôle" . La peur de perdre le leadership et le contrôle et l'envie d'avoir encore plus de contrôle (caméra, fichiers, puce RFID , scanner) . Il y aurait quelque chose de freudien chez eux (volonté de retenir) .Cependant cette obsession tourne à la constipation dans la grande machine mondiale et on commence à en voir une forte colopathie , un noeud intestinal pour plaisanter un peu .Alors que la société a besoin d'air et de relâchement pour mieux digérer ses contradictions ;)) !

5.Posté par cielétoilé le 05/07/2010 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais il faut reconnaître que ces gens-là sont inhumains , capables de faire d'autres humains des cobayes de laboratoire vivants , lire http://en.wikipedia.org/wiki/Tuskegee_syphilis_study
Il est vrai que pour des satanistes, cela fait partie de la panoplie , le sacrifice humain, les disparitions et le culte de la mort .

6.Posté par dik le 05/07/2010 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Intellecterroriste

Ton optimisme me paraît mesuré. Comme tu le dis si bien, Elle (la vie sur terre) n'a jamais eu besoin de l'Homme pour voir le jour, et n'aura nullement besoin de l'Homme pour perdurer. et un musulman pieux citerait le saint Coran : Nous avons révélé le Coran et Nous sommes ses protecteurs ou encore Le Dieu de la terre la protège (Rabbù lbeit ya2mih). Seuls les non-croyants, à mon humble avis, ont des raisons de paniquer que ce soit par les faits ou dans leur âme, faute de sérénité.

7.Posté par mega le 05/07/2010 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pistache

je suis entiérement d'accord avec ce que tu as écris,cette société égoiste de consommation à outrance sans se préocuper d'autrui,cette société qui file droit dans le mur,quand l'impact arrivera il sera terrible et trop tard,j'en ai marre de cette époque tellement médiocre ou la mal devient bien et le bien devient mal,mais avant de connaitre l'age d'or pour l'humanité, il y aura un changement radical et catastrophique.

8.Posté par Persona non grata le 06/07/2010 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Oui d'accord aussi avec mon ami Intellecterroriste , c'est pas parceque l'occident s'effondre que la race humaine va disparaitre , quelle analyse nombriliste.....

Et concernant la surpopulation c'est du flanc , y'a encore assez a manger pour tout le monde mais c'est sur qu'il ne faut pas copier le modéle occidental de surconsommation si on veut subvenir aux besoins de tout le monde .

9.Posté par Roland le 10/07/2010 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« L’espèce humaine passera, comme ont passé les dinosauriens et les stégocéphales… Alors, de toute la civilisation humaine ou surhumaine, découvertes, philosophies, idéaux, religions, rien ne subsistera… En ce minuscule coin d’univers sera annulée pour jamais l’aventure falote du protoplasma, aventure qui déjà, peu-être, s’est achevée sur d’autres mondes, aventure qui en d’autres mondes peut-être se renouvellera. Et partout soutenue par les mêmes illusions, créatrice des mêmes tourments, partout aussi absurde, aussi vaine, aussi nécessairement promise dès le principe à l’échec final et à la ténèbre infinie. »
(Jean Rostand)

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires