Palestine occupée

Le dernier cessez-le feu israélien !!


Dans la même rubrique:
< >

Il parait que la guerre n'est pas finie au Liban. Israël ne tient jamais ses promesses. Cependant, il y a lieu de regarder ces nouvelles agressions avec un oeil critique pour voir où on nous amène?


ajaghvou@hotmail.fr
Lundi 21 Août 2006

On se demande si le Hezbollah avait prévu les réactions d’Israël avant l’enlèvement des deux soldats israéliens. Selon des observateurs américains et sionistes, Hezbollah avait commis une faute monumentale en menant cette action, affirmant que celle-ci avait été planifiée en collaboration avec les autorités iraniennes. A rappeler que Hezbollah avait annoncé que 2006 serait l’« année des prisonniers ». Il avait même averti qu’il capturerait des soldats israéliens pour les échanger contre des prisonniers arabes. Ceci pour dire que la capture des deux soldats du 12 juillet n’est pas hors du commun des règles de l’affrontement entre le Hezbollah et Israël depuis mai 2000.

Hezbollah n’a donc pas été surpris par l’agression israélienne. Sa résistance héroïque nous en donne la preuve. En outre, il a infligé des pertes considérables à un armé considéré invincible du fait de son armement sophistiqué. Non seulement, il l’a mise en échec, il a fracassé son pouvoir de dissuasion comme il a réussi à ébranler la confiance des USA en lui. A rappeler qu’il a réussi à paralyser tout le nord d’Israël sur tous les plans économiques, politiques et sociaux.

A l’échelon régional, Hezbollah a remporté un succès inégalé. Au lieu de la virulence affichée par nombres d’états arabes en l’occurrence l’Arabie saoudite et l’Egypte, il a contraint les autorités à condamner l’intervention israélienne. Son chef Hassan Nasrallah a gagné le respect de la majorité des Libanais au moment où on s’attendait à leur colère. Les sionistes espéraient que le peuple libanais se retourne contre lui pour cause de son aventure en enlevant les deux soldats israéliens. Finalement, tous les partis se sont alignés malgré leurs divisions confessionnelles. Mieux que ça, le Général Michel Aoun, dirigeant des Maronites a soutenu Nasrallah qui a su entretenir l’unité nationale.

A peine le cessez le feu est il rentré en vigueur s’est lancé dans la reconstruction et la prise en charge des populations. « le Hezbollah prend en charge la reconstruction du Sud, alors que le monde débat encore de la constitution d’une force de paix. Après un mois de guerre, de vastes parties du pays sont en ruine. Des centaines de milliers de personnes sont sans logement. Beaucoup de Libanais sont terriblement furieux contre les Etats-Unis et Israël qu’ils rendent responsables de leurs souffrances. Quelle que soit la colère qu’ils peuvent avoir contre le Hezbollah pour avoir provoqué la guerre, elle est plus que compensée par la réponse sur le terrain de la milice et les importantes sommes d’argent qu’elle déverse, écrit New York Times ». Ainsi, par exemple, tout Libanais ayant perdu son logement bénéficie de 12 000 dollars.

Le problème qui nous parait insoluble, c’est le désarmement de Hezbollah, même si le gouvernement libanais en est d’accord. Mais qui pourrait le faire et qui est en mesure de défendre le Liban des agressions israéliennes ? L’armée, en tout cas, n’a pas la force. Hezbollah refusera tant que les Israéliens occupent des terres libanaises telles que fermes de Chebaa. D’autre part, il n’est pas facile d’imaginer qu’Israël accepterait de s’y retirer, au risque de contribuer au prestige du Hezbollah. Une solution serait possible pour Israël, c’est d’engager des négociations avec la Syrie avec au préalable la restitution du Golan. Le régime syrien est seul capable de neutraliser son allié en le privant des aides extérieures en logistique et en armement. La Syrie pourrait négocier la tête de son allié si Israël acceptait de se retirer de territoires occupés.

Enfin, tout dépendra des décisions américaines quant à l’évolution de la situation. Il y a son conflit avec l’Iran, ses différents avec la France, la Russie et la Chine. Cependant, si les USA s’entêtent à redessiner la carte du Moyen-Orient, ils chercheraient dans ces négociations des prétextes pour mener des raids contre l’Iran. Ceci donnerait quelque chose qui ressemble à une guerre globale où chacun choisira son camp. La guerre ne se limitera pas aux salles d’opérations mais elle s’étendra aux salles de jeux et aux casinos!
Laïd DOUANE


Lundi 21 Août 2006


Commentaires

1.Posté par ALI le 21/08/2006 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES SIONISTES ONT PENETRE AU LIBAN ET LE HEZBOLLAH N A FAIT QUE SE DEFENDRE LES YAHUDS VEULENT TOUJOUR SE FAIRE PASSER POUR DES VICTIMES ALORS QU ILS SONT COUPABLES ET SE SONT DES BOUCHERS JUSTE CAPABLES DE MASSACRES DES FEMMES DES ENFANTS DES VIEILLARDS MAIS CONTRE LES VAILLANTS MOUDJAHIDINS ILS ONT PRIS DES RACLES C EST POUR CELA QU ILS ONT DEMANDE CESSEZ LE FEU SI ILS ETAIENT EN POSITION DE FORCE ILS AURAIENT CONTINUE A MASSACRES DES INNOCENTS; DIEU MAUDISSE LES YUDENS

2.Posté par B.H le 21/08/2006 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La politique américaine au Proche-Orient:

Désarmer les palestiniens, désarmer le Hamas, désarmer le Hizbollah, désarmer l'Irak, désarmer la Syrie, désarmer l'Iran, désarmer.......tous et armer Israel jusqu'aux dents.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires