Palestine occupée

Le conflit israélo-palestinien est la cause «cachée» du djihadisme international !


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 14 Septembre 2019 - 00:20 Bibi -la-guerre-mondiale


Dans l'Orient mystique, berceau de tous les ésotérismes historiques, un redoutable nihilisme est né. Et à l'instar de l’ésotérisme juif qui devança son messie en Palestine, ou l’ésotérisme chiite qui, avec wilayet faqih de Khomeiny, a hâté la venue de son imam absent, le djihadisme international tient le drame palestinien pour « cause cachée » autour de laquelle il fédère au-delà les nationalismes, les idéologies et les continents.


Cide
Mercredi 23 Mars 2016

Le principe du «tiers exclu» est un concept philosophique, longtemps évoqué par les philosophes, les vrais. Le Grec Parménide est l'un des premiers qui ont su si bien le résumer en une phrase «Il est absolument ou il n’est pas».

Autrement dit, une assertion ou son contraire sont toujours vrais. Le grand Hilbert en dira plus tard qu'il est l'arme suprême du mathématicien, au même niveau que le poing pour le boxeur ou le télescope pour l'astronome.

Autant dire que, pour cerner une vérité, quelque soit sa nature, on ne peut faire l’économie de deux options radicalement antinomiques. D’où la légendaire nuance par laquelle les philosophes, les vrais, se sont rendus célèbres.

En fait au brillant «tiers exclu» d'antan s'est succédé aujourd’hui une pseudo pensée d'exclusion médiocrement néfaste que l'on peut résumer par le «second exclu». Et ce second-là est bien typé et toujours le même.

N’empêche que notre monde n'a jamais été aussi complexe qu'il est aujourd’hui. Et cette complexité exige de tous un effort considérable tant intellectuellement que moralement. Intellectuellement surtout en creusant davantage les causes, les implications et les conséquences tout en réfutant les simplismes et les fausses évidences.

Ainsi avec un peu de clarté on se rendra vite compte que les multiples terrorismes à connotation islamique ne sont que les paravents d'une multitude de causes diverses et disparates.

Variant, certes, du social au politique en passant par le religieux au culturel, ou du stratégique à l'historique sans oublier l’évolution naturelle propre aux sociétés et leur inévitable lutte des classes.

Et bien que se joignant par endroit et divergeant par autre, ces causes ont toutes cependant un facteur exacerbant commun.

Et ce facteur-ci n'est rien d'autre que le combat du peuple palestinien qui, sur plus d'un demi siècle, se débat pour recouvrer ses légitimes droits. Rien d’étonnant donc que les grandes figures de ce djihadisme international soient d'origine palestinienne.

D'Abdallah Azzam [1], le mentor et chef spirituel de Ben Laden, et donc d'Alqaida, jusqu'à Abu Muhammad al-Maqdisi [2], le cheikh d'Abou Moussab Zarqawi, et donc de l’État islamique, ces grands chefs palestiniens de l'islamisme militant ont toujours tiré avantage de la capacité de mobilisation et de fédéralisme supranationaux que, seule, la cause palestinienne peut susciter dans le monde arabe ou musulman.

Dès-lors dans cet Orient mystique, carrefour de tous les ésotérismes historiques, un redoutable nihilisme est né.
A l'instar de l’ésotérisme juif qui devança son messie en Palestine, ou l’ésotérisme chiite qui, avec wilayet faqih de Khomeiny, a hâté la venue de son imam absent, le djihadisme international tient le drame palestinien pour « cause cachée » autour de laquelle il fédère au-delà les nationalismes, les idéologies et les continents.

D'une part, juridiquement, en s'appuyant sur les avis religieux d'Ibn Taymiyah [3] bien que jugés pour certains obtus ou permissifs car produits d'un contexte de guerre et d'invasions mongoles [4] somme toute assez comparable à celui vécu durant le siècle passé par le peuple palestinien.

Ensuite, géo-strategiquement, avec les rôles néfastes des amis d’Israël dans la destruction de la région.

Ce sont en effet les néoconservateurs américains, motivés uniquement par leurs injonctions sionistes, qui, par la destruction de l'Irak, ont fait de la région le terreau fertile de tous les groupuscules extrémistes.

Sans oublier que toutes les lignes rouges ont été franchies en Syrie sans que la communauté internationale se décide à y mettre fin, eu égard une fois encore des seuls intérêts de l’État hébreu.

De ce fait on voit clairement l'influence du conflit israélo-palestinien sur tout ce qui passe autour. Et même ailleurs. Voir qui tient par exemple le fer de lance de l'islamophobie et son inévitable corollaire de guerre civile en France et en Europe.

Aujourd’hui l’état de la paix mondiale est compromis. Tant entre peuples, États qu'entre civilisations. Et tant que ses causes perdurent, ce triste constat ne peut qu'aller en s’aggravant. D’où l'urgence de combiner les efforts afin de désamorcer, dans l’intérêt de tous, ce grave choc annoncé.











[1]http://www.jeuneafrique.com/118984/archives-thematique/abdallah-azzam-le-mentor/
[2]http://www.theguardian.com/world/2015/jun/10/how-isis-crippled-al-qaida
[3]http://www.muslimphilosophy.com/it/works/ITA%20Texspi%2011.pdf
[4]http://www.lesclesdumoyenorient.com/La-chute-de-Bagdad-entre.html


Mercredi 23 Mars 2016


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 23/03/2016 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il serait plus juste et plus conforme à la vérité, d’affirmer que la création artificielle, illégalement et illégitimement et en violation de toutes les Lois et Conventions internationales sur les droits des peuples à disposer pleinement de leur souveraineté, d’une entité étrangère de colons sur les terres d’un pays souverain la Palestine, qui œuvre à annihiler son peuple par un génocide exercé depuis plus de 70 ans,, reste la cause principale et essentielle de tous les bouleversements survenus dans la région du Moyen-Orient. Tant que ce cancer qui gangrène dangereusement la Paix et la sécurité de tous ses peuples,en commençant par rétablir les droits du peuple palestinien sur toutes ses terres en toute souveraineté, il est illusoire et même dangereux de penser que ces peuples ne finiront pas par éradiquer cette injustice et ces crimes contre l’humanité qui constitue la seule grande menace pour leur souveraineté quel qu’en soit le prix et les sacrifices.

2.Posté par Aldamir le 23/03/2016 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SUITE..
Quant au jihadisme évoqué par l’auteur, il ne constitue point la cause mais au contraire l’action destinée à conforter et imposer cette entité sioniste en semant le chaos et déstabilisant tous les régimes et pays qui s’y opposent.

3.Posté par Kate le 24/03/2016 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant que Jérusalem ne sera pas libéré la paix dans le monde ne viendra pas.

4.Posté par oh-daz le 25/03/2016 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces gnous djihadistes ne savent même ou se situe la PALESTINE sur la carte....

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires