ALTER INFO

Le conducteur de la Fiat s'est fait tirer dans la tête


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Martin Evans
Dimanche 15 Juillet 2007

Le conducteur de la Fiat s'est fait tirer dans la tête


Par Martin Evans, le 9 juillet 2007


​​​​On pense que James Andanson, qui a suivi chaque mouvement de la Princesse dans la semaine avant sa mort, s'est suicidé quand son cadavre brûlé a été trouvé dans l'épave d'une voiture dans la campagne française.


​​​​Mais maintenant Christophe Pelat, le pompier qui a découvert le corps, a dit : « Je l'ai vu de près et je suis absolument convaincu qu'on lui avait tiré dans la tête, deux fois. »


​​​​La révélation menace de faire exploser en morceaux l'enquête sur Diana, qui aura une autre audience préliminaire aujourd'hui à la Cour Suprême de Londres.


​​​​Mohamed Al Fayed, le propriétaire d'Harrods, dont le fils de 42 ans Dodi est morts avec Diana dans un accident à Paris, exige maintenant que M. Pelat soit appelé pour donner son témoignage dans l'enquête -- ou du moins que son récit soit entendu.


​​​​Andanson, 54 ans, était l'un des principaux personnages du mystère entourant l'accident mortel, qui s'est produit il y aura 10 ans le mois prochain.


​​​​En tant que principal photographe paparazzi, il a passé des semaines à suivre la Princesse de 36 ans, quand s'épanouissait son aventure amoureuse avec Dodi.


​​​​Nombre de ceux ayant étudié de près l'accident pensent que c'était Andanson qui conduisait la Fiat Uno blanche qui poursuivait la Mercedes de Diana quelques secondes avant l'accident, comme partie d'une conspiration d'assassinat compliquée.



​​​​La police est certaine qu'Andanson, un millionnaire, était un informateur régulier du MI6, le service de renseignement secret britannique, et des agences françaises. Mais il n'a jamais a été convenablement interrogé par les autorités, et moins de trois ans après la tragédie, il a aussi été trouvé mort. Son corps, trouvé dans un bois épais près de Montpellier, était tellement carbonisé qu'il a fallu presque un mois à la police avant que l'ADN et les empreintes dentaires confirment son identité.


​​​​L'avis officiel était le suicide. Maintenant M. Pelat, le premier officier des pompiers sur la scène, a suggéré qu'il avait pu être assassiné. Sa déclaration soutient la théorie du complot qu'Andanson lui-même a été assassiné par des agents secrets parce qu'il en savait trop sur la conspiration qui a tué Diana.


​​​​Demandé par le Daily Express cette semaine pour développer son extraordinaire histoire, M. Pelat, qui travaille toujours comme pompier, a dit : « Ce n'est pas mon job d'en dire plus à quiconque, excepté aux autorités officielles. »


​​​​« Je m'occupe du quotidien de la semaine, traitant chacun avec une importance égale. »


​​​​Mais il est censé avoir donné une interview télévisée dans laquelle il a dit avoir vu les trous de balle dans la tête d'Andanson.


​​​​M. Al Fayed veut maintenant que le témoignage soit exposé lors de l'enquête complète sur la mort de Diana et de Dodi, à la fin de cette année.


​​​​Il est parmi ceux qui pensent que Diana et Dodi ont été assassinés par les services de sécurité britanniques parce que les plus hauts britanniques royaux, dont le Prince Philip, ne voulaient pas que Diana ait un bébé Musulman de Dodi.


​​​​Et il est convaincu que quelques-uns des paparazzi, y compris le conducteur de la Fiat Uno blanche, était des agents du MI6 dont la mission était d'arrêter le faire-part des fiançailles du couple -- et la grossesse de Diana. Le témoignage de M. Pelat peut être crucial pour soutenir ces théories.


​​​​Andanson était en Sardaigne durant la dernière semaine d'août 1997, pendant que Diana et Dodi savouraient leur dernière vacance ensemble en Méditerranée, et il est revenu ensuite en France le 30 août.


​​​​Moins de six heures après l'accident mortel à Paris, et pour des raisons qui n'ont jamais été révélées, Andanson s'embarquait sur un vol à l'aéroport d'Orly de Paris, en partance pour la Corse.


​​​​Il a affirmé ne pas être près du centre de la capitale française quand l'accident est arrivé, sans pouvoir en fournir la preuve réelle.


​​​​Son fils James et sa fille Kimberly ont dit la première fois à police qu'ils pensaient que leur père vendangeait dans la région de Bordeaux.


​​​​Ensuite, l'épouse d'Andanson, Elizabeth, a affirmé être chez elle avec son mari toute la nuit, au Manoir de la Bergerie, dans le Cher, jusqu'à ce qu'il parte brusquement pour Orly, à 3 heures 45, pour attraper à l'aube le vol pour la Corse.


​​​​Pressé par le Daily Express lors d'une interview antérieure, Mme Andanson a dit que son mari était « constamment en train de courir » et qu'elle avait pu faire une erreur. Elle a dit : « Il était toujours très difficile de se souvenir des mouvements précis de James parce qu'il était toujours en train d'aller et venir. »


​​​​Interrogée au sujet de l'affirmation de trous de balles dans la tête de son mari, Mme Andanson a simplement dit : « Nous verrons. »


​​​​Ce qui rend aussi capitale la précision des mouvements d'Andanson la nuit de l'accident est qu'il était dans la Fiat Uno blanche.


​​​​La voiture a été repeinte peu de temps après l'accident du tunnel de l'Alma puis vendue par Andanson en octobre 1997. Et bien que le rapport officiel français sur l'accident ait conclu que la voiture d'Andanson n'était pas impliquée, le rapport médico-légal rendu disponible par le Daily Express racontait une histoire très différente.


​​​​On a dit que les éraflures de peinture de la Fiat, trouvée sur le rétroviseur latéral et le pare-chocs de la Mercedes, étaient identiques aux échantillons de l'endroit correspondant sur la Fiat d'Andanson. On s'attend maintenant à ce que la police rouvre l'enquête sur la mort d'Andanson.


​​​​Le juge Scott Baker, le quatrième fonctionnaire choisi pour mener les enquêtes sur Diana et Dodi, a dit qu'il voulait la révélation complète de tous les témoignages. Quelques témoins français comparaîtront par lien vidéo de Paris.


​​​​Les enquêteurs français et britanniques ont conclu que l'accident est arrivé parce que le chauffeur du couple, Henri Paul, était ivre et affecté par des antidépresseurs.


​​​​En dépit des investigations approfondies de la part des autorités des deux côtés de la Manche, beaucoup croient que des témoignages décisifs, y compris ce qui est vraiment arrivée à Andanson et quel rôle il a joué dans la mort de Diana, ont été négligés.



Original : http://www.express.co.uk/posts/view/12839/Diana:-Fiat-driver-%27shot-in-the-head%27

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info




Mardi 17 Juillet 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires