Politique Nationale/Internationale

Le compte à rebours de la chute du Cabinet d'Ehud Olmert



Au 33ème jour de l'agression militaire du régime sioniste contre le Liban et sa population civile, et à la veille du cessez-le-feu, l'armée israélienne a intensifié ses opérations au sud de ce pays. Le régime sioniste y a pourtant subi un échec cuisant, s'accordent à dire les analystes.


IRIB
Lundi 14 Août 2006

Le compte à rebours de la chute du Cabinet d'Ehud Olmert

C'est la raison pour laquelle quelques heures avant le début du cessez-le-feu, le régime sioniste s'est mis à détruire et à raser les villages frontaliers du Liban afin de masquer son impuissance militaire face au Hezbollah. Le gouvernement libanais a donné son accord à la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU et le cabinet du régime sioniste dirigé par le premier ministre Ehud Olmert a accepté l'application de la dite résolution et l'établissement d'un cessez-le-feu au Liban. Cependant le cabinet d'Olmert se trouve désormais dans une situation pour le moins délicate puisque très critiqué de la part des factions politiques du parlement. Ces critiques ont même divisé les membres de son équipe et jusqu'à même dans l'armée on exprime haut et fort son insatisfaction à son égard. En fait, Ehud Olmert voit en la résolution 1701 une voie de salut qui lui permettrait de sortir du bourbier libanais et de la crise qu'il a lui-même créée. Pour la première fois de son existence illégitime, le régime sioniste subit un échec cuisant dont le scandale peut mener le cabinet d'Ehud Olmert à sa perte.

Dans son offensive contre le Liban, l'on a vu pour la première fois un avion israélien, des hélicoptères Apache, des chars Merkava et des vedettes abattus ou détruits par la résistance libanaise. Plusieurs dizaines d'officiers et de commandants de l'armée israélienne ont été tués ou blessés tandis que des officiers et des généraux de haut rang ont été limogés par paquet. Le régime sioniste est plongé désormais dans une crise que ne peuvent plus nier ses hauts responsables, ministres, députés et compagnie. Même les médias israéliens ont dû reconnaître l'impuissance de l'armée face à la résistance du Hezbollah libanais. Ehud Olmert fort de l'appui des Américains a pourtant fait un mauvais calcul sur le rang et la puissance du mouvement de la Résistance libanaise. Il voulait marcher sur les traces du général Sharon. Lui qui, voulant se présenter comme le "digne successeur" de Sharon, et cherchant à se transformer en héros, marche aujourd'hui sur une corde raide et pourrait très bien basculer dans le vide.

Le lot de la guerre du Liban comporte trois grands échecs pour le régime sioniste: une défaite militaire d'abord, face aux combattants du Hezbollah libanais qui ont brisé le mythe de l'invincibilité de l'armée israélienne prouvant au monde entier que le régime sioniste, même équipé par les armes ultramodernes que les Etats-Unis lui ont offertes, reste impuissant, une défaite politique ensuite, en acceptant le cessez-le-feu et l'échange des prisonniers fruits de la Résistance libanaise, une défaite morale enfin à cause du massacre des femmes et des enfants à Cana. Aujourd'hui Ehud Olmert colporte le titre du plus mauvais Premier ministre israélien depuis l'occupation de la Palestine, il y a 58 ans, un Premier ministre qui a anéanti le rêve de sécurité et le paradis promis en Israël, qui a remis en question la puissance de l'armée et qui a plongé la Palestine occupée dans une crise grave. Le quotidien israélien Haaretz dit de lui qu'il a transformé le Hezbollah en un mythe pour le monde arabe.


Lundi 14 Août 2006


Tags : sionisme

Commentaires

1.Posté par André Tremblay le 17/08/2006 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette double défaite, soit celle des impérialistes américains et celle des sionistes constitue une grande victoire pour la démocratie dans le monde.

André Tremblay, Québec, Qc

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires