Palestine occupée

Le communiqué du Hezbollah



Mardi 18 Mars 2008

Le Hezbollah libanais a publié un communiqué de protestation contre le document du 14 mars. Le communiqué du Hezbollah souligne que le ton utilisé, dans tous les articles du document du 14 mars, montre son alignement sur les politiques et les complots américains. Le document publié, vendredi dernier, au premier Congrès du Courant du 14 mars, demande le désarmement du Hezbollah et l'accuse d'agir contre les intérêts nationaux et au profit des ennemis. C'est pourquoi, le Hezbollah, en s'adressant au Courant du 14 mars, lui a fait savoir qu'une telle accusation n'était, ni plus, ni moins, qu'un outrage au sang versé sur le chemin de la défense et de la liberté du Liban ? Le Courant du 14 mars, qui soutient le gouvernement illégal de Siniora et qui jouit des soutiens tous azimuts de l'Occident et, notamment, des Américains, tente d'aggraver la crise par des tapages, en utilisant comme un moyen de pression ses accusations contre le Courant du 8 Mars, d'autant plus que le 14 mars est en perte de vitesse. Et ce, alors que la popularité du 8 mars et du Hezbollah augmente, non seulement, auprès des Musulmans, mais aussi, des Chrétiens. Au cours de l'attaque de l'été 2006 et de la guerre de 33 jours, le 14 mars, non seulement, n'a pas soutenu le Hezbollah, mais encore, il a tenté d'entraver leur résistance, face à l'agression sioniste. Le gouvernement illégal de Siniora a insisté, au cours et après la guerre, sur le désarmement du Hezbollah, au moment même où une crise secouait le cabinet israélien, en raison de l'échec de l'armée israélienne devant le Hezbollah. La publication du rapport de la Commission Winograd, qui reconnaissait l'échec de l'armée sioniste face au Hezbollah, avait, en effet, donné le coup de grâce au cabinet d'Olmert. Le Premier ministre du régime de Tel-Aviv a, donc, été obligé de reconnaître, contre son gré, et un an plus tard, l'impuissance et l'échec de l'armée sioniste devant le Hezbollah. Cela n'empêche pas le Courant du 14 mars, qui s'aligne sur la politique de Washington, de demander le désarmement du Hezbollah. La politique de Washington, au Liban, et, notamment, l'année dernière, était de faire se résigner le Liban, de désarmer le Hezbollah, et d'installer les Palestiniens de manière permanente au Liban. Pour ce faire, les Américains, pour parvenir à leurs fins, ont eu recours à divers stratagèmes, tels que le déclenchement d'une guerre, la déstabilisation du Liban, le soutien au Courant du 14 mars et au gouvernement illégal. Composé du mouvement chiite Amal présidé par Nabih Berri, du Hezbollah chiite de Nasrallah et du CPL chrétien maronite de Michel Aoun, le 8 mars a déployé tous ses efforts pour sauvegarder l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Liban, malgré tous les complots américains, exécutés, par le 14 mars, qui regroupe Saad Hariri, Samir Geagea, Amin Gemayel, Walid Joumblatt et Siniora. En tout état de cause, la réponse du Hezbollah au document du Congrès du 14 mars témoigne de la disponibilité du Hezbollah à faire face à toutes sortes de complots.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 18 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par Mess le 19/03/2008 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La situation au Proche-Orient paraît simple pour tout le monde : les Palestiniens veulent une patrie et les Musulmans veulent le contrôle de
sites qu'ils considèrent comme étant sacrés. Simple, non ?
Et bien, en tant que journaliste Arabe Américain qui s'est forgé une connaissance approfondie de la situation au Moyen-Orient, à force de
commenter jets de pierres et tirs de mortiers, je peux aujourd'hui vous assurer que la justification de la violence et des émeutes ne trouve pas
son origine dans la simple revendication palestinienne à une patrie, ni dans la volonté des Musulmans de contrôler des sites qu'ils considèrent sacrés.

Surpris ?
Alors comment expliquer qu'avant la guerre des Six Jours en 1967, il n'y eu aucun mouvement sérieux de revendication d'indépendance palestinienne ?
'Avant 1967 ?' me direz-vous, 'les Israéliens n'occupaient pas la Cisjordanie et la vieille ville de Jérusalem'
C'est vrai. Mais durant la guerre des Six-Jours, ce n'est pas des mains
des Palestiniens, ni de Yasser Arafat qu'Israël conquît la Judée, la Samarie et Jérusalem Est. Ces territoires étaient de fait occupés par le Roi Hussein de Jordanie depuis 1948. A-t-on une seule fois demandé au souverain Hachémite de restituer ces territoires aux Palestiniens ? Est-ce qu'une seule résolution de l'ONU a vu le jour à ce sujet ? Non et non. Ne vous demandez-vous pas alors pourquoi tous ces Palestiniens ont soudainement découvert leur identité nationale après qu'Israël ait gagné cette guerre ?

La vérité est que la Palestine est un Mythe !
Le nom Palestine est utilisé pour la première fois en l'an 135 de l'ère
actuelle par l'empereur Romain Hadrien, qui, non content d'avoir éradiqué
la présence juive en Judée (une présence qui durait depuis plus de 1000 ans !), non content d'avoir détruit leur Temple à Jérusalem, non content d'avoir interdit l'accès du pays aux derniers Juifs, se persuada qu'il fallait
annihiler toute trace de civilisation juive dans le pays en le
débaptisant au profit d'un nom dérivé des Philistins. Les Philistins étant ce peuple auquel appartenait Goliath et que les Hébreux parvinrent à vaincre des siècles plus tôt. Ce baptême était pour les Romains une façon d'ajouter l'insulte à la blessure. Ils essayèrent également de changer le nom de Jérusalem en 'Alea Capitolina', mais cela ne rencontra pas le même succès.
La Palestine en tant qu'entité autonome n'a jamais existé au cours de
l'Histoire. Jamais ! Le pays fut dominé successivement par les Romains,
par les croisés Chrétiens, par les Musulmans (qui n'ont d'ailleurs jamais
faitde Jérusalem une capitale pendant qu'ils occupaient le pays), par les
Ottomans et, brièvement, par les Britanniques au lendemain de la première Guerre Mondiale. Dès 1917, avec la déclaration Balfour, les Britanniques s'étaient montrés favorables à céder au moins une partie du territoire au peuple Juif afin qu'ils y établissent un Etat souverain.
Il n'existe pas de langue proprement Palestinienne. Ni même de culture spécifiquement Palestinienne. Il n'y a jamais eu de Palestine dirigée par des Palestiniens. Ces derniers sont des Arabes, et sont indissociables des Jordaniens (la Jordanie étant elle aussi une invention récente, créée de toutes pièces en 1922 par les Britanniques). Mettez-vous bien en tête que le monde Arabe contrôle 99.9% des terres du Moyen-Orient. Israël ne représente que O,1% de la superficie régionale !
Mais cela est déjà trop pour les Arabes. Ils veulent tout. Et c'est précisément là que se situe le nœud du conflit qui les oppose à Israël.
Avidité. Fierté. Jalousie. Convoitise. Toutes les concessions que pourrait faire Israël n'y suffiront pas.


Qu'en est-il des lieux saints de l'Islam ?

Il n'y en a tout simplement aucun à Jérusalem. Cela vous choque ? Vous pouvez l'être. Je suis persuadé que vous n'entendrez jamais cette vérité brutale de la part d'aucun média international. C'est politiquement incorrect.
Je sais que vous me direz : ' la Mosquée Al Aqsa et le Dôme du Rocher à
Jérusalem représentent le troisième lieu saint de l'Islam', après la Mecqueet Médine.
Et bien, sachez que c'est faux ! En réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem. La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois. Mais Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah !). Il n'existe aucune preuve historique que le prophète Mohamed se soit rendu à Jérusalem.
Alors comment Jérusalem est-il devenu le troisième lieu saint de l'Islam ?
Les Musulmans, aujourd'hui, se réfèrent à un vague passage du Coran, la 17ème Sourate, intitulée 'le Voyage Nocturne'(1). Il y ait fait état d'un rêve de Mohammed qui fut transporté de nuit 'du temple sacré au temple le plus éloigné dont nous avons béni l'enceinte'. Au septième siècle, des Musulmans ont identifié les deux temples mentionnés dans ce verset comme étant la Mecque et Jérusalem. Voilà à quoi tient la connexion si étroite entre l'Islam et Jérusalem - connexion faite de rêve, d'imagination,
d'interprétations et de mythe. Parallèlement, le peuple Juif voit son enracinement à Jérusalem remonter jusqu'à l'époque du patriarche Abraham.

La dernière vague de violence qui sévit en Israël a eu comme origine, dit-on, la visite du chef du Parti Likoud Ariel Sharon sur le Mont du
Temple, là où se trouvent les fondations du Temple construit par Salomon.
C'est le site le plus saint du judaïsme. Sharon et son entourage y furent accueillis à coups de jets de pierres et d'insultes. Je sais à quoi cela
ressemble. J'y étais. Pouvez-vous imaginer ce que ressentent les Juifs lorsqu'ils sont menacés, lapidés et tenus éloignés du lieu le plus saint
du judaïsme ?
Alors, me direz-vous, quelle est la solution pour apporter la paix dans ce Moyen-Orient ? Franchement, je ne pense pas qu'un homme aujourd'hui puisse se prévaloir de détenir une solution durable. Mais s'il y en a une, elle se doit de commencer par rétablir la Vérité. La poursuite des mensonges n'apportera que plus de chaos. Continuer à mépriser un droit légitime vieux de 5,000 ans pour les Juifs, de surcroît renforcé par des preuves historiques et archéologiques éclatantes, en les confrontant à de fausses revendications, ne pourra que donner une mauvaise réputation à cette diplomatie de menteurs.

Note
(1) Les musulmans s'appuient sur le Coran pour revendiquer Jérusalem., pourtant Jérusalem n'y est pas mentionnée une seule fois. La 17ème sourate contient une allusion floue à une « Mosquée la plus éloignée ». « Loué soit celui qui a conduit pendant la nuit son serviteur de la mosquée inviolable à la mosquée la plus éloignée ».
Mais existe-t-il une base solide qui prouverait qu'il est ici parlé de la mosquée al-Aqsa de Jérusalem
La réponse est : Non.

Au temps de Mahomet, qui mourut en 632 après Jésus Christ, Jérusalem était une ville chrétienne du royaume byzantin. Elle ne fut conquise que six ans plus tard par le calife Omar.
Durant cette période, il n'y avait que des églises dans la ville et sur le Mont du Temple se trouvait l'église byzantine de Sainte Marie. Vers l'an
711, soit 80 ans après la mort de Mahomet, l'église fut transformée en mosquée et appelée al-Aqsa afin de donner corps à l'incompréhensible
sourate 17 du Coran. Mahomet ne pouvait donc pas penser à cette mosquée quand il écrivit le Coran, puisqu'elle n'exista que trois générations après sa mort.
D'ailleurs Mahomet n'éprouvait pas de sympathie particulière pour Jérusalem.
Il permit à ces fidèles de prier tournés vers Jérusalem pendant quelques mois, pensant ainsi convaincre les juifs de se tourner vers l'islam. La tentative ayant échoué, il prononça le 12 février 624 ,l'interdiction de prier en direction de Jérusalem.
Cette ville ne fut jamais pour les musulmans un lieu saint.

Francis NADIZI, islamologue

2.Posté par redk le 19/03/2008 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

meme copié colé , décidement le nazision tu est partisent du moindre effort !!

3.Posté par GEORGES le 19/03/2008 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

monsieur est tres fort en histoire si vous etes islamologue moi je suis jean paul 2 le sionnisme est une abomination de la grande religion juive.le sionisme est le fils de l'intolerance et du racisme.

4.Posté par MANU le 19/03/2008 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« En réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem. La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois. Mais Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah !). Il n'existe aucune preuve historique que le prophète Mohamed se soit rendu à Jérusalem »
Monsieur le connaisseur de l’histoire, acceptez ces quelques rectification et revoyez votre histoire avec des vrais paramètres car le monde à changé et les histoires bidons cela ne passe plus.
-Le mot Médine n’existe pas dans le coran contrairement à votre histoire. Cela ne veux pas dire que Médine n’est pas une ville sacrée pour ceux qui croit aux Prophète Mahomet sw.

- «Et Rappel toi (O MOHAMAD sw) quand Abraham a dit:”O Mon Seigneur: fait de cette citée un endroit sûr et préserve moi ainsi que mes enfants de l'adoration des idoles»(sourat14 verset35)
«J’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée désertique près de ta maison sacrée afin qu'elle fasse le salat (prière).Fait donc que se penchent vers eux les coeurs d'une partie des gens. Et nourris les des fruits. Peut être seront ils reconnaissants» (sourat14 verset 37).
Dans ce deux versets il s’agit bien de la Mecque alors que le mots la Mecque n’y est pas mentionné. Le Coran ne mentionne pas le nom quand c’est une évidence. Dans le verset suivant, le mot La Mecque et La Mosquée de Jérusalem n’y sont pas mentionnés alors que il s’agit bien de La Mecque (La Sainte Mosquée) et de Jérusalem (Très lointaine Mosquée). Il y a une unanimité la dessus et prouvé historiquement. « Pureté à celui qui fit voyager la nuit son esclave (MOHAMAD sw), de la sainte mosquée à la très lointaine Mosquée dont nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certains de nos signes »(sourat17 verset1)
-Le mot La Mecque n’y est mentionné dans le Coran qu’une seule fois.
-Historiquement s’est prouvé que Jérusalem était une terre sacrée pour les musulmans. Ils y allaient en pèlerinage jusqu’à ce que les sionistes sont venus et massacrèrent les non-sioniste.
Ce texte est un vieux texte copier coller. Donc n’a aucune valeur.
Ce n’est pas parce que s'est écrit dans le Thora qu’on peut usurper la terre toute entier. Est-ce que MADAGASCAR ou OUGANDAN c’était écrit dans le thora ?? Portant vous aviez l’intention de l’usurper aussi!

5.Posté par Aigle le 19/03/2008 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne vous en faites pas messieurs , ce nazismologue reviendra avec la meme pseudo etude dans quelque jours ....Il sera capable , en plus de certifierqu' israel , en tant qu'etat , existait dejà du temps dU PROPHETE JESUS ( saw) . C'est la marque des sionistes , ils ont appris aux nazis comme Goebbels que mentir ...mentir ....il en restera toujours quelque chose ...Ils oublient qu'ici ce n'est pklus TF1 ?, FRANCE 2 ? , FRANC 5 FOX NEWS ....

6.Posté par OgLoc le 21/03/2008 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les non-sionistes juifs y allaient aussi en pèlerinage vers l'an -1800.
Sinon, quelques inexactitudes, oui. Mais je suis du côté "diabolique" sioniste, désolé.

Aigle => notre conspiration est solide mais pas tant que ça... La FOX on l'a, TF1 aussi mais pas France Télévision. On va pas se rabaisser à ça. (ok je rigole)
GEORGES => Le sionisme n'est ni un fils ni une abomination. C'etait au début le résultat d'une infime fraction du judaisme, c'est exact. Mais nesuite, on s'est rendu compte que c'ets mieux que de se faire tabasser depuis des millénaires par des allemands, des russes, des turcs, des français, des espagnols, des portugais, des marocains, des prussiens, des romains, des perses, des babyloniens, j'en passe et des meillurs, toutes régions et époques confondues. Bref, c'est l'alternative. Sinon, où iront les juifs? On dérange tout le monde en Europe, en Amérique, en Asie, en Afrique et au Pacifique (Indonésie). Laors on se fait un Etat. On tance entre Israel et l'Ouganda. L'Ouganda c'est pas super pour des docteurs et avocats donc israel c'ets meiux et on se fait attaquer le soir de l'indépendance par une armée plus forte et établie. Et on se découvre un nouvel ennemi. C'est pas de chance...

Ensuite l'agression sioniste a commencé par l'enlèvement de trois soldats par des gens pas si sioniste, alors ça suffit les débilités.
Bon j'ai essayé de voir le problème avec ce site qui n'a que des articles subjectifs et très racistes. En fait, ce site est simplement un de ces bidules islamistes. Mauvais site, oups, je m'en vais. Et merci pour la rigolade de ces tas d'inepties.

7.Posté par Aigle le 21/03/2008 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca y est la victimisation , le Ogloc ? on passe à quoi maintenant ..y A plus rien donc onretombe dans le spoprt favori ,, une bouillabaisse de mythe , d'insultes et d'exhala...sions . Au fait Zemmour a finalement laché le vomis qu'il retenait depuis longtemps ....le pooovre , lui aussi a fini par realiser que la "Victimisation " et la Responsabilité Morale" des europeens ne nourrissait plus son hommmeuh...alors il a fini comme toi ....Il a vomi son venin..lui le BCBG , le defenseur des democraties occidentales le..........Brrrrrr

8.Posté par redk le 22/03/2008 01:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est ça mauvais vent le nazi de sion !!! et emmène avec toi tout les parasites qui pollue se cite comme toi !! tien une petite piqûre de rappel donné par l'exelent cite juif antisioniste yechouroun
REFUSEZ LES PRODUITS SIONISTES !
NE SOYEZ PAS COMPLICES DE SPOLIATION SIONISTE DE LA PALESTINE !
SOYEZ SOLIDAIRES AVEC LES JUIFS ANTISIONISTES
ET LES HABITANTS MUSULMANS DE LA TERRE SAINTE :
N'ACHETEZ PAS LES FRUITS ET LEGUMES SIONISTES !
je n'achèterais donc pas ta camelote propagandiste pro sioniste ogloc !!!



Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires